Poster un message

En réponse à :

Ma visite à Fukushima, la dystopie au bout des doigts

lundi 24 février 2014 par Corinne Morel Darleux, PG, Tête de liste du Rassemblement citoyen en Rhône Alpes Auvergne
Mercredi 12 février 2014, 8h08. Gare centrale de Tokyo. J’ai mal dormi, réveillée en sursaut par la douleur après avoir donné un violent coup de pied dans le mur qui borde mon lit. J’avais pourtant renoncé à revoir Akira pour passer une bonne nuit. La matinée est froide. Sur le quai 21, le haut parleur mentionne tous les arrêts du Shinkansen vers Sendai. Je n’en entends qu’un, Fukushima… Trois ans que ce nom résonne dans le monde entier. Je me souviens de nos (...)


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)