CPE : La victoire en chantant et en continuant (article du 10 avril 2006)

mercredi 12 avril 2017.
 

En ce matin du 10 avril 2006, Jacques Chirac puis Dominique de Villepin, décontenancés, défaits, dépités, ont annoncé le "remplacement" du CPE. Cette décision représente d’abord un immense succés contre le libéralisme et contre la droite française.

1) Merci et bravo à tous

Merci aux étudiants et lycéens pour leur combat tenace, maîtrisé, exemplaire

Merci aux lycéens et étudiants, en particulier du MJLE qui ont mené en Aveyron un combat difficile

Merci aux organisations syndicales d’être restées unies dans cette épreuve

Merci à chacun de ceux qui ont pris des risques professionnels et personnels pour apporter un manifestant de plus et ainsi arriver à 3 millions

Maryse Dumas (CGT) a salué "le retrait" du CPE comme un "authentique succès" de "l’action convergente des salariés, étudiants et lycéens ainsi que de l’unité syndicale". François Chérèque (CFDT) a déclaré que "l’objectif de retrait du CPE était atteint", même s’il attendait de connaître "le contenu détaillé de la nouvelle proposition de loi".

Tout en se réjouissant d’une "première victoire déterminante", Bruno Julliard (Unef, étudiants) a appelé à "maintenir la pression jusqu’au vote par le Parlement" de l’article de loi. La journée d’actions des jeunes anti-CPE, prévue mardi, est maintenue, a-t-il dit. La Confédération étudiante a appelé à "lever les blocages dans les universités pour permettre" la tenue des examens. De son côté, l’UMP s’est félicitée d’une "solution d’apaisement", tandis que François Bayrou (UDF) a déploré un "gâchis" et "deux mois perdus".

A l’image du PCF saluant une "très grande victoire populaire", les partis de gauche, unis durant la crise, jubilaient. Le chef de file des députés socialistes, Jean-Marc Ayrault a pointé "le délitement d’un pouvoir chiraquien qui a plongé les institutions dans une crise de régime".

Le premier secrétaire du PS François Hollande a prévenu que les socialistes seraient "vigilants" sur le nouveau texte. Jean-Luc Bennahmias (Verts) a estimé que le Premier ministre n’avait "plus qu’une seule chose à faire, c’est de démissionner".

2) Déguster la victoire. Et après ?

Nous devons déguster cette victoire et la faire déguster autour de nous. Déguster dans toute sa saveur car cette saveur sera porteuse de la mobilisation à poursuivre autrement pour l’abrogation du CNE et de toute la "loi pour l’égalité des chances" (apprentissage à 14 ans, travail de nuit à partir de 15 ans...).

A court terme, nous avons donc des objectifs de lutte précis, s’appuyer sur le succès contre le CPE pour gagner de nouvelles avancées face à la précarisation et sur les autres revendications portées par les jeunes.

Serons-nous capables de mener une telle bataille contre la précarité pour laquelle nos camarades de PRS12 ont écrit un véritable programme :

Combattons la précarité ! (texte programmatique de PRS 12 élaboré par Robert Mascarell et Stéfane Alberny)

Ce n’est pas certain car la précarisation de la société est consubstantielle au capitalisme financier transnational ainsi qu’aux pouvoirs politiques qui le font vivre.

La bataille n’est donc pas seulement sociale. Serons-nous capables de mener une bataille politique dans les deux ans à venir : construire un projet de république sociale, mener des luttes, vaincre électoralement en 2007 sur un programme répondant aux principaux besoins de notre peuple, mettre en pratique notre projet ?

Après la victoire politique des régionales en 2004, après la victoire du Non en 2005, après cette victoire sociale contre le CPE en 2006, après la progression de la conscientisation que nous constatons depuis dix ans, les conditions objectives favorables pour franchir un palier politique sont là mais pas les conditions subjectives dans l’immédiat, c’est à dire un vrai parti socialiste anticapitaliste ou un front de forces antilibérales et anticapitalistes.

Nous passerions à côté de nos responsabilités si nous n’essayions pas de répondre à cette question et même de la résoudre. Attention, l’histoire laisse généralement peu de temps pour cela.

Jacques Serieys


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message