François Delapierre était politiquement éblouissant et personnellement sensible, fraternel

lundi 25 juin 2018.
 

http://www.dailymotion.com/video/xy...

A) François Delapierre, décédé le 20 juin 2016, était politiquement éblouissant et personnellement sensible, fraternel (Jacques Serieys)

« L’aube est moins claire, l’air moins chaud, le ciel moins pur ;

Le soir brumeux ternit les astres de l’azur. »

Ces deux vers de Victor Hugo après le décès d’un être cher traduisent bien l’état d’esprit aujourd’hui 20 juin 2015, de celles et ceux qui ont milité avec François Delapierre depuis 25 ans.

François était éblouissant et agréable :

- par sa gentillesse et son humilité naturelles, son sourire resplendissant et sa rigueur de militant aguerri.

- par sa relation méditerranéenne à ses proches, un mot gentil à la bouche, le coeur sur la main et l’embrassade sincère.

- par son intelligence dans l’analyse des conjonctures politiques et dans l’anticipation des conséquences possibles de tel ou tel choix d’orientation

- par sa détermination sans temps mort

Par plusieurs aspects de ta personnalité, Delap, tu me rappelais Michel Recanati ; tu n’étais pas né à l’époque où je l’ai bien connu mais ne doute pas du compliment.

Des trois jours que François passa dans notre maison de famille à Entraygues sur Truyère juste avant notre départ du Parti Socialiste, je garde le souvenir de sa rapidité de travail tapant l’édito de A Gauche sur son petit téléphone mobile comme un vulgaire SMS, de sa puissance de travail jusqu’à une heure tardive, de la variété des appels téléphoniques qu’il recevait ou passait à longueur de journée, de la précision de son questionnement dans le dialogue politique. Malgré ce travail permanent, François faisait preuve d’une présence humaine agréable et légère, disponible pour donner un coup de main, sachant apprécier les choses simples de la vie.

Il aimait beaucoup les randonnées, la nature, les plats sains et savoureux ; il nous avait promis de revenir une semaine en famille. L’activité intense et les tâches surhumaines qu’il prenait en charge pour le Parti de Gauche en ont décidé autrement. Nous aimerions pouvoir te dire encore ce soir "François, viens seul ou en famille, te reposer quelques jours".

Ces dernières années, sa façon de prononcer le prénom de Charlotte et celui de ses filles dénotait une infinie tendresse.

François, tu étais un membre vital du Parti de Gauche ; décédé, ce parti change d’âme ; nous ferons de notre mieux pour poursuivre la route que tu as jalonnée mais nous ne t’oublierons jamais. Repose en paix parmi les grands de la longue épopée des individus à la hauteur de l’ idéal immense d’une humanité heureuse.

Ci-dessous, des liens vers des textes de François Delapierre :

Trois thèses pour répondre à l’état d’urgence politique

Le vent mauvais d’un libéralisme sans retenue, d’une social-démocratie en sa bulle, de forces anti-libérales inaudibles et de fascistes à l’affût

Jacques Serieys

B) François Delapierre, notre camarade, est décédé (Jean-Luc Mélenchon)

Une tumeur fulgurante l’a enlevé à l’amour des siens et au combat politique pour l’émancipation humaine qui a occupé sa vie jusqu’à son dernier souffle. Beaucoup perdent aujourd’hui à la fois un être très cher et un meneur sans lequel la vie et le combat sont plus difficiles.

Francois Delapierre marche parmi les résistants de si longue date ! Il s’est engagé dans la lutte d’abord dans le mouvement social puis dans le combat politique qu’il a commencé à l’âge de quinze ans.

Théoricien autant qu’organisateur, François Delapierre a écrit des livres et conduit de très nombreuses campagnes politiques. Premier délégué général du PG lors de sa création, puis aux premiers rangs des fondateurs du Front de Gauche, il a dirigé notre campagne présidentielle de 2012.

Le corps brisé mais l’intelligence intacte, il a maintenu jusqu’à la fin sa participation au combat en dictant l’éditorial du bulletin hebdomadaire « A gauche » qu’il animait.

Si nous disons notre douleur et si nous organisons ses funérailles c’est pour qu’elles soient, en accord avec sa vie et nos partages, un appel à prolonger l’inépuisable combat que la mort, d’où qu’elle vienne, ne vaincra jamais.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message