Coupe du monde au Qatar : la justice soupçonnerait Nicolas Sarkozy d’avoir touché une commission

vendredi 11 août 2017.
 

Nicolas Sarkozy aurait-il touché de l’argent pour appuyer la candidature du Qatar pour l’organisation de la Coupe du monde de foot en 2022 ? La justice française se poserait en tout cas la question, d’après The Telegraph. Le quotidien britannique croit savoir que l’ancien président français est sous le coup d’une enquête. Elle porterait sur plusieurs opérations menées à l’époque entre la France et le Qatar, comme la vente du PSG ou de 5% des actions de la société française Veolia au fonds d’investissement souverain Qatari Diar.

A propos de cette dernière transaction, les enquêteurs chercheraient notamment à savoir où sont passés 182 millions d’euros qui semblent avoir disparu des radars. D’après The Telegraph, ils soupçonnent que cette somme ait été utilisée pour graisser la patte de personnalités impliquées dans le processus de sélection du pays hôte de la Coupe du monde. L’enquête devrait déterminer si Nicolas Sarkozy, proche de dirigeants de Veolia, a touché de l’argent pour appuyer la candidature du Qatar.

L’avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, a réfuté l’implication de l’ancien président de la République auprès du Telegraph. Le parquet national financier a, de son côté, indiqué que “deux enquêtes préliminaires distinctes” étaient menées, d’une part sur la vente des parts de Veolia, et d’autre part sur l’accord sur la Coupe du monde 2022, sans que “aucun lien n’ait été établi”. Il a ajouté que Nicolas Sarkozy n’était pas “formellement et personnellement visé à ce stade” par ces investigations qui portent notamment sur ce que les dirigeants de la Fifa ont obtenu en échange de leur vote pour le Qatar.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message