Outils numériques et horizontalité de la communication ainsi que de l’organisation

lundi 24 septembre 2018.
 

Le monde digital est-il horizontal ?

Un monde digital, un monde horizontal ?

Source : digitalisations.com http://digitalisations.com/un-monde...

Le digital n’est pas un simple outil, un format ou un canal, le digital est une culture. D’ailleurs, sa connaissance passe bien par une acculturation ! Dans cette culture, une notion occupe une place importante : l’horizontalité. On parle de communication horizontale, d’organisation horizontale, des notions apparues avec le web 2.0. Explications.

Les nouvelles technologies ont ouvert la voie

L’horizontalité, qu’est-ce que c’est ? C’est la définition du web 2.0, à savoir le fait que les outils digitaux permettent à chaque voix de s’exprimer sur un même niveau. La hiérarchie se crée ensuite selon plusieurs critères, qui sont différents de ce qui se passe IRL (In real life, dans la « vraie vie »). Ainsi une grande entreprise qui a prouvé sa puissance sur le terrain peut se trouvée dépassée par un particulier dont le propos aura rencontré plus d’écho.

L’horizontalité, c’est l’égalité ?

Pas vraiment. Ce qui pouvait apparaître comme une démocratie numérique s’est en fait heurtée à d’autres jeux d’influence. On a vu naître des géants du web qui ont eux-mêmes instauré leurs propres règles. L’horizontalité ne veut pas dire égalité : le web intègre des valeurs de différence, on peut cultiver sa présence numérique selon ses envies et ses propres enjeux. Nul part il est écrit que le « moi » numérique devait être l’exact reflet de la réalité, bien au contraire. La démarche doit être sincère, le propos authentique, mais on choisit la manière de se montrer sur le web (et c’est valable pour une personne comme pour une organisation). Ainsi, le web est un monde de différences dans lequel chacun a droit à la parole ; en cela il est égalitaire. Nous ne sommes pas tous égaux sur le web, mais nous sommes dans un système ouvert et connecté. L’horizontalité implique l’acceptation des différences.

Source : Flickr / Tao Wang Source : Flickr / Tao Wang

L’horizontalité, la fin de la hiérarchie ?

L’horizontalité permise par les nouvelles technologies irrigue le web, et elle a également un impact sur l’organisation des entreprises et la communication interne.

En entreprise, le système traditionnel est dit pyramidal, ou vertical. Il privilégie les liens hiérarchiques et les multiples ramifications. Ce modèle a plusieurs défauts : d’abord, l’immobilisme, dû à la difficulté d’avancer lorsque les décisions passent par de multiples processus de validation. Ensuite, le cloisonnement des informations qui restent souvent limitées à des entités fermées. Bilan : c’est l’organisation qui est moins performante.

L’horizontalité ne va pas remplacer la verticalité. Si tout le monde décide, personne ne décide. Il s’agit plutôt de revoir l’ancien modèle pyramidal à la lumière de la digitalisation pour le simplifier et le rénover.

L’horizontalité, c’est la transversalité

On pourrait résumer l’horizontalité à la fluidité. L’information circule mieux lorsque tout le monde est au même niveau. Elle n’a pas le temps d’être filtrée par un système pyramidal dans lequel certains vont choisir de la diffuser ou non. L’intérêt ? Le développement du travail collaboratif. Dans ce contexte, les bonnes idées sont plus facilement partagées et reprises. L’horizontalité permet de dépasser son cadre restreint pour explorer d’autres approches, d’autres secteurs. C’est une source d’inspiration et d’ouverture pour mieux avancer.

À lire : des idées concrètes pour pratiquer l’horizontalité en entreprise

Autre article sur le même thème

Verticalité, horizontalité et changement dans les organisations.

Pensée disjonctive, pensée conjonctive et pensée complexe. Jacques Rodet, février 2009 URL source : http://jacques.rodet.free.fr/vhchgt.pdf


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message