Alimentation bio : des normes, des labels, la grande distribution… Où en est-on ?

samedi 16 février 2019.
 

Alimentation bio : des normes, des labels, la grande distribution… Où en est-on ?

Le but de cet article est essentiellement d’apporter des éléments de réflexion concernant l’alimentation bio .

Il ne s’agit pas ici d’analyser les superprofits réalisés par la grande distribution et l’industrie de transformation au détriment des agriculteurs et des éleveurs, ce qui constitue un autre sujet. Voir par exemple une émission récente de Cash investigation de France 2 sur cette question. . Elle est indiquée en annexe.

1– Un article du magazine Politis en guise d’introduction.

Leclerc se lance dans un bio aux origines troubles

Source : Politis

https://www.politis.fr/articles/201...

« Le champion auto-proclamé des prix bas et des produits de qualité va ouvrir une centaine de magasins consacrés au bio. Immédiatement imité par son concurrent Carrefour qui, en prime, vire400 salariés

Lire la suite en cliquant sur le lien précédent.

Commentaire concernant cet article

Cet article ne manque pas d’intérêt mais manque de rigueur car plusieurs problèmes sont amalgamés.

Dans la décision de l’achat d’un produit alimentaire de qualité intervient plusieurs facteurs :

–La qualité bio du produit c’est-à-dire l’absence de produits plus ou moins toxiques pol’organisme.

– Les productions de l’agriculture et de l’élevage bio sont censés apportées cette qualité bio à l’alimentation. (Notamment par l’absence de pesticides).

–Less qualités diététiques et nutritionnelles : proportion de glucides, lipides, protides corps gras utilisés, les sels minéraux, pouvoirs énergétiques

–La qualité gustative du produit. : Saveur, consistance,, fraîcheur, etc.…

– la qualité de l’étiquetage : énumération des composants et de leur proportion, provenance du produit, nom du label bio utilisé.

Un produit peut très bien ne renfermer aucun pesticide, aucun OGM et être nuisible pour la santé s’il contient par exemple beaucoup trop de graisses saturée, trop de sucres ou trop de celle.

Une soupe affichée comme soupe aux légumes bio peut très bien ne contenir que 30 % de légumes…

2) Les qualités nutritionnelles des produits bio.

Source : Institut National De la Recherche Agronomique http://www.inra.fr/Grand-public/Ali...

Cet article dossier est d’une synthèse d’une multitude d’études internationales sur le sujet.

3) Quels sont les labels de l’alimentation bio ? Comment s’y retrouver ?

Voici quelques articles concernant cette question intéressant de nombreux consommateurs

a) Il y a bio et bio. Voici comment s’y retrouver dans les labels d’agriculture biologique 9 février 2015 / Sonia (Lutopik)

Source : Reporterre. https://reporterre.net/Il-y-a-bio-e...

b) Étiquetage des produits bi (document technique) o https://www.qwant.com/?q=%C3%89tiqu...

c) Décryptage des différents labels bio en France

https://dreamact.eu/fr/blog/article...

d) À quel label bio se fier ?

https://www.60millions-mag.com/2011...

e) Existe-t-il des normes pour l’alimentation bio au niveau mondial ? Le Codex Alimentarius des normes ont été établies dans le cadre de l’ONU par la FAO et l’OMS.

http://www.fao.org/docrep/010/a1385...

http://www.fao.org/fao-who-codexali...

4) La grande distribution et l’alimentation bio.

a) Le bio business, nouvel eldorado (petite vidéo)

https://www.youtube.com/watch?v=ydE...

b) Le bio business : émission envoyée spéciale France 2

https://www.youtube.com/watch?v=9Ik...

c) Michel Édouard Leclerc.

Son groupe emploie 120 000 salariés et se place au 10e rang des plus gros employeurs en France. Le groupe Leclerc embauche environ 3000 salariés par an depuis ces trois dernières années.

Avec Carrefour et Biocoop il fait partie des plus gros distributeurs de produits bio en France.

c 1 Le bio et le bio plus,. Article du 15.12.2017 Par Michel Édouard Leclerc

Source : le blog d’Édouard Leclerc http://www.michel-edouard-leclerc.c...

« Je soutiens la proposition d’un label "bio plus", "bio engagé", proposé par la Fédération Nationale des Agriculteurs Bio.

C’est une réponse intéressante aux inquiétudes ressenties chez les pionniers du bio, par le formidable développement du marché et les risques d’une banalisation.

J’y vois une possibilité de différenciation et un vecteur de qualité. Si les circuits pionniers veulent préserver leur réseau pour ajouter plus de valeur à leur engagement (équitable, social, écologique), je n’ai pas d’opposition de principe et je pense, avec la FNAB que la réglementation européenne - nouvellement harmonisée… »

Lire la suite en cliquant sur le lien précédent.

c 2) Interview de Michel Édouard Leclerc sur France Culture. Comment la distribution influe sur la production ?

URL source : https://www.franceculture.fr/emissi... t-vendre

interview intéressante sur l’évolution de l’alimentation et notamment du bio

d) Carrefour

Carrefour est le premier groupe de de la distribution en Europe et se situe selon les années entre le troisième et sixième rang mondial. Il possède environ 12 000 magasins.

d1) Interview d’Alexandre Bompard, PDG de Carrefour. (France Inter)

https://www.franceinter.fr/emission... Le PDG explique entre autres le plan de licenciement de 2400 salariés. Rappelons que d’ores et déjà FO premier syndicat du groupe a donné un mot d’ordre de grève pour le 8 février 2018.

d2) Article : Carrefour présente un plan en faveur du local et du bio. http://www.arboriculture-fruitiere....

e) Interview d’une responsable régionale Biocoop

https://www.youtube.com/watch?v=gIg...

5) Et la liste de tous les magasins bio en France ? L’annuaire vers.

Vous le trouverez ici : https://www.annuairevert.com/magasi...

6) Au final, qu’en est-il du bio en France ? (Production, transformation, distribution)

Source : Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique. Chiffres de la bio en France

http://www.agencebio.org/la-bio-en-...

En 2016, la bio renforce sa croissance La bio : Une grande diversité d’emplois

« L’activité biologique (production, transformation et distribution) concerne en 2016 près de 118 000 emplois directs, avec une croissance annuelle moyenne de 8,4% par an depuis 4 ans. Les emplois se répartissent de la manière suivante :

• 77 700 emplois directs dans les fermes en équivalent temps complet • 38 200 emplois en transformation et distribution bio

• 2000 emplois en conseil, contrôle, recherche, formation, etc. Un nombre d’opérateurs qui poursuit son augmentation

Fin 2016, 47 104 opérateurs (producteurs, transformateurs, distributeurs et importateurs) étaient engagés dans la production biologique, soit une augmentation de près de 10% par rapport à fin 2015. Avec :

A l’aval, 14 840 transformateurs, distributeurs et importateurs, dont : • 10 600 transformateurs (+9 % par rapport à 2015) • 4 017 distributeurs (+11 % par rapport à 2015) • 223 importateurs (+40 % par rapport à 2015)

A l’amont, 32 264 producteurs étaient engagés en bio fin 2016, soit une augmentation de 12 % par rapport à fin 2015. Les exploitations bio représentent 7,3 % des exploitations françaises et plus de 10,8% de l’emploi agricole. La bio franchit la barre symbolique des 5% de la SAU

1 538 047 ha étaient engagés selon le mode biologique en 2016, soit une augmentation de 17% par rapport à 2015 :

• 1 054 877 ha certifiés bio • 483 170 ha en conversion dont 265 536 ha en première année de conversion (vs 226 130 ha en 2015) »

Lire la totalité du document accompagné de graphiques en cliquant ici : http://www.agencebio.org/la-bio-en-...

Annexe

a) Cash investigation : produits laitiers : où va l’argent du beurre ? https://www.francetvinfo.fr/replay-...

b) Cash investigation : industrie agroalimentaire : business contre santé https://www.francetvinfo.fr/replay-...

Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message