Contre la loi des lobbies : ne déposons pas les armes !

mercredi 18 juillet 2018.
 

Appel de l’association Pollinis.

Avec l’aide des autorités politiques, les lobbys sont à deux doigts de réussir leur coup : obtenir par la loi la sanction systématique de toute personne (scientifique, journaliste, ONG ou simple citoyen) qui tenterait de révéler des pratiques moralement indéfendables des multinationales agrochimiques, des banques d’affaires, ou des grandes entreprises.

Malgré les mises en garde de la Commission Consultative des Droits de l’Homme, malgré les alertes lancées par les journalistes, les syndicats, les ONG… Malgré l’opposition massive des 570 000 citoyens signataires de la pétition : la loi sur le secret des affaires a été adoptée au Sénat ce jeudi 21 juin 2018.

Mais nous ne déposerons pas les armes pour autant.

Il reste un ultime recours en France pour faire invalider cette loi. Puis c’est à Bruxelles que nous devrons continuer le combat.

Grâce à vous et à la mobilisation massive de centaines de milliers de citoyens, nous avons réussi à obtenir la saisine du Conseil constitutionnel contre la loi Secret d’affaires qui vient d’être votée en France.

Pourtant, nos droits fondamentaux à l’information sur la santé, l’alimentation et l’environnement sont plus que jamais menacés : aidez-nous à intensifier d’urgence nos actions au niveau européen, pour opposer à l’industrie un contre-pouvoir citoyen, organisé et efficace, capable de faire vraiment barrage à leur mainmise insupportable sur les lois et les autorités censées nous protéger.

18LTA

Grâce à l’engagement sans faille et à la générosité des donateurs de l’association... grâce aux centaines de milliers de citoyens mobilisés à nos côtés... grâce à la mobilisation d’une cinquantaine d’ONG, représentants de la société civile et Sociétés de journalistes... grâce à l’intervention, enfin, de 140 parlementaires courageux qui ont refusé de plier sous la pression des lobbys…

...nous avons réussi le tour de force de faire saisir par deux fois le Conseil constitutionnel pour contester l’adoption définitive de la loi sur le secret des affaires !

C’est l’offensive de la dernière chance pour faire barrage à cette loi qui va risquer de bâillonner toutes celles et ceux qui oseront encore se dresser contre l’industrie.

Et nous n’allons pas rester les bras croisés en attendant la sentence !

C’est désormais à Bruxelles, au cœur des institutions européennes, que nous devons porter nos coups si nous voulons que le droit des citoyens à défendre leur santé, leur alimentation et leur environnement, prime sur les profits de l’industrie.

Nous n’avons pas le choix :

Il a déjà fallu plus d’un an de bras de fer entre Monsanto et les parlementaires européens pour avoir accès aux études justifiant la réautorisation du glyphosate en Europe - les agrochimistes invoquant le “secret des affaires” alors que le glyphosate en question était soupçonné par l’OMS d’être un produit cancérogène pour l’homme !

Imaginez ce que ça risque d’être en Europe avec des lois comme celles que le Sénat vient d’adopter :

Les colosses de l’agrochimie auront désormais un cadre juridique solide pour ne plus fournir les données sur lesquelles se fondent l’autorité sanitaire européenne et les pouvoirs publics pour autoriser la mise sur le marché de pesticides potentiellement catastrophiques pour les abeilles, la santé ou l’environnement.

Impossible pour les ONG comme la nôtre ou les scientifiques indépendants avec lesquels nous travaillons, d’évaluer les données fournies par les multinationales agrochimiques pour déterminer de façon impartiale si leurs produits ne présentent pas de risques majeurs pour l’homme et la nature par exemple.

Il faudra les croire sur parole, elles qui encaissent des milliards chaque année sur la vente de ces produits – c’est insensé !

Aidez-nous s’il vous plaît :

Continuons ensemble l’offensive à Bruxelles - exigeons la transparence sur les études qui concernent l’environnement, la santé et l’alimentation de tous les citoyens !

Votre mobilisation et votre soutien financier permettront à POLLINIS de s’opposer aux manœuvres des lobbys, de révéler les failles scientifiques et juridiques du système d’évaluation des pesticides, de financer les études des scientifiques indépendants pour contrebalancer celles de l’agrochimie, de défendre enfin nos libertés et nos droits fondamentaux bafoués par ceux qui sont censés les défendre.

Cet énorme travail de contre-lobbying citoyen repose uniquement sur la générosité et l’engagement de citoyens comme vous.

POLLINIS est une ONG indépendante de toute organisation ou parti politique : notre association ne défend que l’intérêt des citoyens. Elle n’est donc financée QUE par les citoyens.

Sans le soutien sans faille de nos donateurs, nous n’aurions pas pu rassembler plus d’un million de personnes en Europe pour faire interdire les pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles, nous n’aurions pas été en mesure de déjouer les manœuvres des lobbies qui imposent subrepticement de nouveaux tueurs d’abeilles avec la complicité des autorités censées les contrôler…

...Nous n’aurions jamais réussi à mobiliser des dizaines d’ONG, des journalistes de renom, des avocats, des lanceurs d’alerte et des scientifiques, derrière une pétition commune contre la loi secret des affaires en France, et à faire travailler des juristes spécialisés pour préparer la saisine du Conseil constitutionnel.

Pour continuer le combat à Bruxelles, nous avons besoin de la participation, même symbolique, de chaque personne qui a à cœur de défendre notre droit à l’information sur les pesticides et l’alimentation ; qui refuse que sa famille, ses proches, ses enfants, deviennent les cobayes de l’agrochimie sans que personne n’y puisse redire sans encourir de procès.

C’est pour cela que je fais appel à vous : pour vous demander si possible, d’aider POLLINIS à intensifier le travail indispensable qu’elle mène à Bruxelles et en France pour obtenir la transparence sur les études qui concernent l’environnement, la santé et l’alimentation des citoyens.

Donnez ce que vous pouvez s’il vous plaît : 15 euros, 30 euros, 50 euros, même 100 ou 200 euros si vous le pouvez. En général, la plupart des donateurs de POLLINIS participent autour de 30 euros.

Quel que soit le montant que vous déciderez de consacrer au financement des actions de POLLINIS, sachez qu’il sera une aide précieuse pour nous permettre de continuer à dresser face aux lobbies de l’agrochimie un contre-pouvoir citoyen, organisé et efficace, capable de faire vraiment barrage à leur mainmise insupportable sur les lois et les autorités européennes.

Je vous remercie par avance pour l’aide que vous pourrez apporter à notre combat pour défendre votre droit à l’information sur les pesticides, l’alimentation et la santé, et empêcher à l’avenir, malgré la loi sur le secret des affaires, que l’agrochimie fasse seule la loi en Europe.

Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général de Pollinis


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message