« Voici la nouvelle France » (Mélenchon à Épinay)

mardi 18 décembre 2018.
 

Discours de Jean-Luc Mélenchon prononcé à Épinay-sur-Seine le 18 novembre 2018 à l’occasion des rencontres nationales des quartiers populaires

Il a expliqué quelles étaient les logiques capitalistes qui favorisaient la transformation du logement en un marché privé spéculatif. Il a en particulier dénoncé la loi ELAN, qui permettra la vente du logement social à la découpe et augmentera le prix du logement. Après les mobilisations des gilets jaunes du 17 novembre, il a appelé les citoyens à s’auto-organiser pour reprendre le pouvoir sur leur existence, comme l’ont déjà fait les Marseillais en repeignant une école ou en faisant installer un ralentisseur après avoir bloqué une route.

On peut visionner la vidéo en cliquant sur le lien suivant :

https://lafranceinsoumise.fr/2018/1...

Source : Site de La France Insoumise

Commentaires

Ce discours d’Épinay-sur-Seine entre en résonance avec les journées d’action du mouvement des « gilets jaunes ». qui s’est auto–organisé contre la hausse des prix du carburant et plus généralement pour la hausse du pouvoir d’achat.

Mélenchon appelle de ses vœux la mise en action des capacités d’auto–organisation du peuple dans les différentes sphères de la vie sociale et économique.

Cette capacité d’auto organisation crée du lien social et des rapports de fraternité entre les citoyens permettant à terme de « fédérer le peuple ».

C’est à partir de cette auto organisation se forgeant sur une multitude d’actions impactant la vie quotidienne des gens que doit émerger « La nouvelle France ».

On remarque ainsi que l’analyse du processus actuellement en cours de réalisation est décrit dans l’ouvrage de Mélenchon : « L’ère du peuple ».

On observe que ce processus d’auto organisation fait voler en éclats les oppositions traditionnelles de partis : droite/gauche, puisque des citoyens de toutes couleurs politiques ont participé au mouvement social en cours.

On comprend ainsi la raison pour laquelle Mélenchon n’a pas voulu coller l’étiquette de gauche au mouvement La France Insoumise qui doit rester poreuse et en prise directe avec ces processus d’auto organisation qui n’attendent plus grand-chose des partis politiques.

Par-delà delà l’hétérogénéité de ce mouvement citoyen, l’assise républicaine liberté–égalité–fraternité ancrée sur l’État-nation constitue le principe fédérateur de 1er niveau de ce mouvement. Et ce n’est pas par hasard, que dans de nombreux endroits, on aura entendu La Marseillaise.

Chacun aura observé l’activité du RN, du parti « Debout la France » et aussi de l’UPR pour récupérer le mouvement des gilets jaunes avec une certaine visibilité donnée par les médias ce qui est conforme à la stratégie générale des grands médias pour marginaliser France Insoumise.

Pour stopper cette capture du mouvement par l’extrême droite, Mélenchon a trouvé 1 parade : La Nouvelle France.

Ceux des communistes du PCF et du NPA qui seraient affligés de cette terminologie pourraient se consoler en écoutant la chanson de Jean Ferrat : « Ma France ».

Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message