Ken Loach : le cinéaste insurgé

lundi 11 novembre 2019.
 

Dans son émission « À voix nue » France Culture a diffusé du 21 au 25 octobre 2019 des interviews du célèbre cinéaste Ken Loach chacun connaît l’engagement « très marqué à gauche » comme on peut s’en rendre compte notamment dans son interview diffusée le 25 octobre. (Épisode 5)

Présentation du cinéaste : source Wikipédia

Kenneth « Ken » Loach, né le 17 juin 19361 à Nuneaton (Warwickshire), est un réalisateur britannique de cinéma et de télévision.

Il ouvre la voie, d’abord à la télévision, puis dans les salles, au renouveau des années 1980 et 1990 du cinéma britannique qui a notamment révélé Mike Leigh et Stephen Frears2.

Son style naturaliste s’axe sur une étude sans concession de la misère au Royaume-Uni, des tares socio-familiales et du ravage des politiques publiques (Riff-Raff, Raining Stones, Ladybird, Carla’s Song, Sweet Sixteen, Moi, Daniel Blake). Il explore également les heures sombres de l’histoire outre-Manche (Secret défense, Land and Freedom, Le Vent se lève, Route Irish). Son œuvre, très militante, laisse entrevoir son engagement à gauche dans les conflits sociaux et la lutte pour le droit des travailleurs ou des immigrés clandestins (Les Dockers de Liverpool, Bread and Roses, The Navigators, It’s a Free World !...)2. Son radicalisme politique, ses sympathies marxistes et ses prises de position publiques ont souvent déclenché la polémique au Royaume-Uni2.

En 2006, il reçoit la Palme d’or du 59e Festival de Cannes pour Le vent se lève. En 2016, il obtient de nouveau cette récompense pour Moi, Daniel Blake et devient le huitième cinéaste à être doublement palmé après Francis Ford Coppola, Shōhei Imamura, Emir Kusturica, Bille August, les frères Dardenne et Michael Haneke.

Sur 13 sélections, ses films cumulent sept prix cannois, ce qui en fait l’un des cinéastes les plus récompensés de l’histoire du festival avec, outre les deux palmes, trois Prix du jury (Secret défense, Raining Stones, La Part des anges), un Prix d’interprétation masculine (pour Peter Mullan dans My Name Is Joe) et un Prix du scénario (pour son scénariste attitré Paul Laverty grâce à Sweet Sixteen).

Les émission sur Ken Loach

Site de l’émission « À voix nue " https://www.franceculture.fr/emissi...

Épisode 1 : d’Oxford à la BBC https://www.franceculture.fr/emissi...

Épisode 2 : l’éclosion d’un cinéaste politique https://www.franceculture.fr/emissi...

Épisode 3–Ken Loach censuré https://www.franceculture.fr/emissi...

Épisode 4 Le cinéma selon Ken Loach https://www.franceculture.fr/emissi...

Épisode 5 : Insurgés. Citizen Kane https://www.franceculture.fr/emissi...

Annexe article de Wikipédia sur Ken Loach https://fr.wikipedia.org/wiki/Ken_Loach

Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message