Néron était aimé du peuple romain

lundi 10 juin 2019.
 

Ce sont les exégètes catholiques qui, bien longtemps après son règne, ont fait de Néron un pyromane et un persécuteur de chrétiens. Si la légende veut qu’il ait mis le feu à Rome, il n’existe aucune preuve historique l’attestant. Or, cet incendie et la prétendue chasse aux chrétiens qui s’ensuivit constituent l’un des mythes fondateurs de l’Église. Tout comme le destin de saint Pierre, qui aurait été le premier évêque de Rome avant d’être crucifié sur ordre de Néron. Pourtant, là encore, le Vatican lui-même n’est pas en mesure d’établir que l’apôtre ait vécu dans la capitale de l’Empire romain.

Néron, plaidoyer pour un monstre 1/2(documentaire)

https://www.arte.tv/fr/videos/06172...

Néron, plaidoyer pour un monstre 2/2(documentaire)

https://www.arte.tv/fr/videos/06172...

L’empereur, qui régna de 54 à 68, et à qui de multiples méfaits, comme l’incendiede Rome, sont reprochés, serait victime de biographes qui ont tous vécu après lui.

Le médecin légiste spécialisé dans les mystères médico-historiques, Philippe Charlier, installe cette nouvelle enquête à l’époque de l’empereur romain Néron, né le 15 décembre 37 et mort le 9 juin 68. Un empereur qui régna de 54 à sa mort et à qui l’histoire reproche d’avoir été un tyran, d’avoir assassiné sa mère, etc. Mais, d’emblée, s’interroge Philippe Charlier, «  ces accusations vont-elles résister aux méthodes d’investigation modernes  ?  ». Il apparaît d’abord que toute l’affaire repose sur les écrits de trois biographes, Tacite, qui avait 10 ans lors de la mort de Néron  ; Suéton, qui est né dix ans plus tard  ; et Dion Cassius, qui, encore mieux, a vécu au siècle suivant. «  Tous trois dressent le portrait d’un tyran fou  », souligne ce film de Klaus T. Steindl et Heinrich Mayer-Moroni.

Patiemment, les arguments des uns et des autres sont décortiqués. Ainsi l’hypothèse selon laquelle Néron, fils adoptif de l’empereur Claude, aurait provoqué la mort par empoisonnement de son demi-frère et fils légitime de Claude est-elle suspecte. Vérité historique ou pure affabulation  ?

Il se serait en fait agi d’une crise d’épilepsie foudroyante. Avec l’aide d’autres chercheurs, Philippe Charlier s’intéresse aussi à une des plus virulentes accusations. L’incendie de Rome, qui en 64 ravagea en une semaine une grande partie de la ville et fit de très nombreuses victimes. Selon la légende, Néron aurait chanté en s’accompagnant à la lyre en contemplant le massacre. En fait, les trois biographes n’apportent pas d’éléments concordants, note le dossier. «  Je pense qu’on peut sans hésitation qualifier cette histoire de pure affabulation  », déclare ainsi le directeur du Musée rhénan de Trèves, Marcus Reuter.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message