Coup d’état fasciste au Honduras ce dimanche heure par heure (28 juin 2009)

mercredi 6 décembre 2017.
 

L’Amérique latine a déjà connu des dizaines de coups d’état militaires facho-libéraux, fomentés par la grande bourgeoisie et les multinationales US. Il s’agit souvent d’empêcher une victoire électorale de la gauche. En ce 28 juin 2009, nous apprenons par les médias que le Honduras subit un tel putsch.

Notre solidarité est totale avec les manifestants qui perdent actuellement la vie :

- face aux chars d’assaut, face aux militaires et policiers (qui comme toujours et partout soutiennent les grands capitalistes contre la loi),

- face à l’Eglise catholique (toujours impliquée dans les processus fascisants d’opposition aux aspirations populaires et démocratiques),

- face à l’impérialisme américain, principal initiateur planétaire de dictatures depuis le début du 20ème siècle

1) Honduras : coup d’état militaire, le président "disparu" dimanche 28 juin 2009 (15h05)

Dans la nuit du samedi au dimanche, à quelques heures de la consultation populaire, des militaires cagoulés enlèvent le président. Les ministres sont eux aussi encerclés chez eux par l’armée etc.

Source : http://www.telesurtv.net/noticias/a...

2) HONDURAS : le président bolivarien Manuel Zelaya vient d’être séquestré par l’armée dimanche 28 juin 2009 (15h08)

Dernière minute :

le président Manuel Zelaya du HONDURAS, pays membre de l’ALBA avec le Venezuela, Cuba, Equateur, Bolivie, Nicaragua,... vient d’être séquestré il y a une heure par l’armée qui a pénétré dans sa maison. Des coups de feu ont été échangés entre les militaires loyalistes et les commandos putschistes.

Le lieu où il a été emmené par les militaires putschistes est inconnu.

Le peuple est sorti dans la rue pour soutenir son président.

SOLIDARITE avec le HONDURAS !

NON A L’IMPÉRIALISME NORD-AMÉRICAIN !

3 HONDURAS : Ministres séquestrés et affrontements devant le Palais présidentiel dimanche 28 juin 2009 (16h09)

JPEG - 94.2 ko

Le peuple et les organisations populaires sont entrain de se mobiliser.

Des affrontements ont éclaté devant le palais présidentiel.

Les medias officiels sont entre les mains des putchistes et les médias étrangers parlent « d’arrestation ! » !

Tous les ministres, sauf la ministre des Affaires Étrangères Patricia ROJAS encerclée chez elle par l’armée, ont été également séquestrés.

Des avions de combat survolent la capitale TEGUCIGALPA.

L’oligarchie, l’Eglise et les Forces Armées cherchent depuis des mois à déstabiliser le gouvernement. Ils ont voulu faire avorter le processus démocratique du référendum qui était prévu aujourd’hui. Ils veulent empêcher au peuple hondurien de décider son propre destin.

Les USA ont toujours considéré le HONDURAS comme leur porte-avions pour harceler les processus démocratiques ayant lieu en Amérique Centrale. L’oligarchie et les militaires ont assassiné pendant des décennies tout ceux et celles qui luttaient pour une véritable justice sociale. Ils ont employés les escadrons de la Mort pour semer la terreur. Au début des années 80, ils ont massacré la guerrilla hondurienne, le Frente Morazanista de Liberacion de Honduras. C’est la même oligarchie que celle qui cherche à détruire la Révolution Bolivarienne au Vénézuela. Les mêmes escadrons de la Mort qui se réactivent comme en Colombie. Cela est possible parce que les USA soutiennent cette démarche putchiste.

Il a fallu attendre de nombreuses années pour que la démocratie soit une réalité pour les honduriens, de la main de Manuel Zelaya.

SOLIDARITE avec le PEUPLE HONDURIEN !

4) HONDURAS : les ambassadeurs du Nicaragua, Cuba et Vénézuela sequestrés et frappés par les putschistes (18h30)

Les ambassades du Nicaragua, Cuba et Venezuela à Tegucigalpa ont été encerclées par les putschistes et les ambassadeurs viennent d’être séquestrés ainsi que la ministre des Affaires Étrangères hondurienne et sont victimes de violences physiques par des militaires cagoulés !

La ministre a témoigné en direct avec Telesur avant même que les militaires l’arrêtent et lui retire son portable.

Le scénario des coups d’Etats est toujours le même. L’oligarchie est toujours prête à la barbarie afin de préserver leurs privilèges.

5) Des coups de feu lors d’une manifestation au Honduras

Des coups de feu ont éclaté dimanche soir dans la capitale hondurienne Tegucigalpa lors d’une manifestation de soutien au chef de l’Etat Manuel Zelaya, destitué par les militaires.

Les incidents se sont produits devant le palais présidentiel, où des centaines de partisans du président déchu s’étaient rassemblés, rapporte un journaliste de Reuters sur place.

Une ambulance est arrivée sur les lieux. On ignore si les tirs ont fait des victimes.

Les manifestants ont érigé en fin de journée des barricades dans Tegucigalpa et bloqué les routes menant au palais présidentiel.

De nombreux protestataires portaient des masques et étaient armés de bâtons.

Le président par intérim du Honduras Roberto Micheletti a décrété le couvre-feu pour les nuits de dimanche et de lundi. Lors d’une conférence de presse, il a précisé que le couvre-feu serait en vigueur de 21h00 (03h00 GMT) à 06h00 (12h00 GMT).

Gustavo Palencia, version française Pascal Liétout


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message