Poster un message

En réponse à :

Les écrivains maudits du chanoine Vaylet

lundi 11 mai 2020 par Jacques Serieys
En 1960, le lycée Foch de Rodez m’accueillit en 6ème. Comme beaucoup d’ internes, je passais quinze fois plus de temps dans l’établissement scolaire qu’en famille. Lecteur passionné, je puisais dans les seuls livres empruntables par les élèves : ceux de la Bibliothèque paroissiale. Les aumôniers étaient particulièrement sympathiques et en osmose avec les ruptures de Vatican II. Je fus rapidement attiré par un titre présent à une dizaine d’exemplaires, publié (...)


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)