Poster un message

En réponse à :

Louis XVI monarque éclairé ?

lundi 27 juin 2022 par Jacques Serieys

- 11 juin 1774 sacre de Louis XVI
- Il aurait reçu "une éducation des Lumières" Nouveau bobard des "historiens" libéraux


En réponse à :

Louis XVI monarque éclairé ?

dimanche 13 janvier 2019

Louis XIV paie la dette laissée par 14 siècles de tyrannie. Son exécution jouait avant tout un rôle symbolique. Ce n’est pas le roi que l’on cherche à abattre, mais la fonction monarchique. Comme dit Robespierre : "Je prononce à regret cette fatale véritéLouis doit mourrir pour quel la patrie vive !".

Cependant comparer Louis Capet à Guillaume II ou à Hirohito me semble vraiment ingrat. Il faut rapeller que sans lui, la révolution n’aurait pas eue lieu. C’est lui qui convoque les états généraux et qui double les effectifs du tiers-état. Il a drastiquement réduit les dépenses de sa cour sans pour autant peser significativement sur la dette nationale et a, grâce à la rédaction de six tomes de nouvelles lois sur 15 ans de règne (à titre comparatif on en compte deux pour le règne précédent soit 60 ans), notamment un nouvel édit de tolérance des protestants et des Juifs et des tentatives de réformes de l’imposition en faveur des pauvres, contribué à préparer le terrain pour la révolution. Il a été mal conseillé au début de son règne et la conviction lui a toujours fait défaut, mais l’image du roi obèse alcoolique relève en fait d’une campagne de pamphlets calomnieux sous la monarchie constitutionnelle, soit d’une source douteuse. En fait, il était instruit et cultivé, mais non préparé aux bouleversements qui alors semblaient irréalisables.

Les motifs d’accusation contre lui sont pour la plupart faux. Le roi n’a pas donné l’ordre de tirer sur les manifestants républicains au champ de Mars car il n’était pas au courant des évènements et ne projetait pas de fuir la France alors qu’il est arrêté à Varennes, mais à gagner Montmédy afin de rédiger une constitution alternative sans être menacé par l’assemblée. Un seul motif se vérifie historiquement. Sa correspondance avec l’Autriche durant la guerre de 1792. C’est effectivement une trahison. Sans doute l’a t-il entrepris pour sauver sa famille d’un sort funeste( à cette époque déjà, le roi manque cruellement de soutien et n’a plus aucun espoir de conserver le trône ).

On peut donc justifier sa condamnation, mais difficilement lorsqu’on sait que d’autres comme Marat qui ont beaucoup plus de sang sur les mains demeurent encore aujourd’hui indemnes.

Il n’a pas été franchement brillant pendant la fin de son règne et c’est cela qui l’a perdu. Mais ne lui jetons pas la pierre en sachant que si ça avait été Louis XIV à la place, la révolution aurait été réprimée dans l’oeuf avec une grande fermeté.



modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)