26 septembre 1985 Lancement des Restos du coeur

samedi 9 février 2019.
 

Le 26 septembre 1985, Coluche prononçait ces mots sur les ondes d’Europe 1 : « J’ai une petite idée comme ça… ». 33 ans plus tard, Les Restos du Cœur continuent le combat grâce aux 71 000 bénévoles engagés qui viennent en aide à près de 900 000 personnes.

Au-delà de l’aide alimentaire, de nombreuses aides à la personne ont été mises en place pour permettre aux personnes accueillies de se réinsérer durablement dans la société.

3) Toulouse : le boom au dépôt des Restos du Cœur de Haute-Garonne pour le lancement de la campagne d’hiver 2017

Alors que la 33e campagne d’hiver des Restaurants du cœur débute ce lundi 20 novembre, nous avons visité les entrepôts de Toulouse où transitent les 1 400 tonnes de denrées pour les 35 Restos du cœur de Haute-Garonne. Une impressionnante logistique.

Les Restos du cœur lancent cette semaine leur 33eme campagne d’hiver, elle démarre ce Lundi 20 Novembre ou Mardi 21 Novembre dans la plupart des 2 000 points de distribution à travers la France. Alors que 9 millions de français vivent sous le seuil de pauvreté, les restos de Coluche redoublent d’effort pour apporter leur aide à ceux qui en ont besoin. En Haute Garonne, 1 million de colis repas seront encore distribués cet hiver à 15 000 familles, par les quelques 1 400 bénévoles des restos du cœur._

Une tonne de denrées par jour

Dans les entrepôts des Restos du Cœur à Toulouse dans le quartier Lalande, les palettes boîtes de conserve, de produits divers s’amoncellent sur plusieurs étages jusqu’au plafond. Dans les allées, les chariots Fenwick circulent pour charger les camions. C’est le centre névralgique des Restos. C’est là que transitent les denrées qui sont ensuite dispatchées vers les 35 centres de distribution à travers le département. Cela ressemble aux coulisses d’un hypermarché.

« Les fruits, les légumes, le jambon, les laitages comme les yaourts ou le lait, nous recevons une tonne de denrées par jour, les invendus des hypermarchés, nous vérifions les dates de validité, ce qui est périmé ça va à la poubelle, on ne donne jamais ce qui est périmé » explique Patrice Bonnet, ce retraité est responsable de la traçabilité des produits frais.

Une logistique millimétrée

« L’entrepôt ne désemplit pas » explique Bruno Ronin qui pilote les opérations, ici sont stockés les produits frais, les conserves, les surgelés, les pâtes, le riz, les produits d’hygiène ou ménagers, et les produits pour bébé ». « 35% des produits sont des invendus de la grande distribution. Pour le reste, grâce aux fonds européens, les Restos du cœur achètent des produits et les redistribuent dans les entrepôts régionaux, il y aussi les dons des entreprises et des particuliers lors de nos collectes à la sortie des supermarchés. »

« Chaque jour, nous préparons les commandes, 15 véhicules et 5 camions frigorifiques partent livrer nos centres de distribution à travers le département. Tout fonctionne grâce à l’aide de 35 bénévoles sur le dépôt, trois salariés, dont un logisticien professionnel.

Un défi quotidien

« Fournir 6 repas différents par semaine pour 15 000 bénéficiaires, c’est un gros défi » explique Julien Rondel, il est chargé de la logistique au centre départemental de distribution qui gère l’aide alimentaire pour les 35 restos du cœur de Haute Garonne

Les Restos fonctionnent toute l’année, pas seulement l’hiver. La campagne qui débute ce lundi 20 novembre s’achèvera le 11 mars. La campagne d’été sera lancée dans la foulée.

A Toulouse, trois camions assurent quotidiennement la distribution de 450 repas chaud dans la rue pour les sans-abris, « mais aussi de plus en plus pour les étudiants ou les retraités qui n’arrivent plus à boucler leurs fins de mois » fait remarquer Nacim Bouchabou, le responsable du pôle logistique de la maraude.

Les personnes qui fréquentent les Restos du Cœur peuvent également y trouver une assistance pour les aider dans leurs démarches administratives, accès au logement, accès aux soins, à la justice, retour à l’emploi. 30% n’ont pas d’accès aux droits sociaux. Les restaurants du cœur de Haute Garonne disposent également de 9 hébergements provisoires à Toulouse, pour permettre aux personnes en difficulté et aux travailleurs pauvres de souffler un peu, avant de pourvoir réintégrer un logement. Les personnes qui y vivent confectionnent les repas chauds pour les distributions de la maraude.

Alors que les aides des collectivités locales sont en baisse, les Restos du cœur font appel à votre générosité, et relancent leur appel aux bénévoles. N’hésitez pas à vous renseigner sur le site des Restos du Cœur de Haute-Garonne.

Source : https://www.francebleu.fr/infos/soc...

2) Aujourd’hui 30 novembre 2009, les Restos ouvrent leur 25e campagne d’hiver

L’an passé, les Restos ont accueilli 100 000 personnes supplémentaires, soit 14 % de plus en une seule année au niveau national. Dans 21 départements, le plus souvent ruraux ou semi-ruraux, cette augmentation a même dépassé les 20 %.

Dans leur histoire, les Restos n’ont jamais connu une augmentation aussi rapide et préoccupante du nombre de personnes démunies : à ce rythme, combien de temps encore pourront-ils faire face ?

Faire face à la crise mais jusqu’à quand ?

Crise économique, crise européenne, crise alimentaire : les Restos sont confrontés à de nombreuses difficultés. Mais l’association ne rognera pas sur la qualité des produits distribués. Au contraire, ils assumeront encore cette année un déficit budgétaire en comptant sur un sursaut de générosité des Français.

Parallèlement, les Restos se battront, aux côtés des autorités françaises, pour que la réforme de la PAC 2013 maintienne et amplifie l’aide européenne (PEAD) et que se mette en place une véritable politique alimentaire et sociale en Europe, voulue dès 1986 par Coluche et Jacques Delors.

Malgré l’augmentation importante de la demande d’aide, une crise économique dont certains effets sont encore à venir, des difficultés grandissantes à trouver de nouveaux lieux de distribution et de stockage, la fatigue des bénévoles... Les Restos vont se battre, mais jusqu’à quand ?

65 recettes de Thierry Marx pour les Restos

Parce qu’il n’est pas toujours facile de cuisiner des repas équilibrés avec peu de moyens, le chef étoilé Thierry Marx a concocté des menus sur-mesure pour les personnes aidées par les Restos du Coeur. Des recettes simples, rapides et délicieuses, élaborées à partir des produits distribués par les Restos, et faciles d’accès. Non commercialisé, ce livre de recettes va devenir l’outil majeur des ateliers cuisine et ateliers de lutte contre l’illettrisme des Restos.

Pour la sanctuarisation des lieux d’aide humanitaire et le respect de l’accueil inconditionnel

La circulaire du 23/11/2009 communiquée par Mme Alliot-Marie et M.Besson répond favorablement à certaines demandes faites par les Restos, notamment au sujet des bénévoles.

En effet, malgré les engagements pris tant par le Président de la République que par le ministre de l’Immigration, Eric Besson, les forces de police continuaient d’intervenir sur des sites d’activité des Restos ou à proximité.

Après la place de la République en janvier 2007, Mulhouse en août 2009, les forces de police étaient à nouveau inter¬venues le 14 octobre dernier sur un des sites de distribution de rue des Restos de Rouen.

La vigilance toutefois s’impose quant à l’application de cette circulaire sur le terrain.

Droit au travail et droit au logement : c’est pour quand ?

> En signant une convention avec les Restos, le Gouvernement a reconnu les spécificités de l’association en matière de retour à l’emploi. Mais encore faut-il que les crédits européens, nationaux et départementaux soient maintenus, sinon les chantiers d’insertion fermeront les uns après les autres. En 2010, nous mettrons les services décentralisés de l’Etat et les Conseils généraux devant leurs responsabilités en matière de droit au travail.

> 20% des personnes accueillies aux Restos n’ont pas de logement digne, 4 500 sans-abri sont pris en charge chaque jour par une structure de notre association (Camion, Maraude, accueil de jour et centre d’hébergement). Aux côtés des autres associations, nous continuons de demander le respect de la loi Dalo et le droit à un toit pour tous.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message