La montée du racisme en France ces dernières années : un sombre bilan

mercredi 19 avril 2017.
 

La France toujours pays des droits de l’Homme ?

1– Dernier rapport de la commission européenne contre le racisme et l’intolérance de la commission européenne concernant la France.

a) Antisémitisme, homophobie, islamomophobie, racisme : la France épinglée.

Source : Spoutnik. Presse russe francophone. Le 01/03/2016 par Marco Rumignani

https://fr.sputniknews.com/points_d...

Dans un rapport de ce Mardi 1er Mars, les membres de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (CERI) ont pointé une hausse alarmante des cas en France relevant du racisme, de l’islamophobie, de l’antisémitisme, de la xénophobie. Bref, la France est dans le collimateur. Se basant sur les données du Ministère de l’Intérieur et des différentes associations, la CERI (liée au Conseil de l’Europe) n’a pas mâché ses propos dans un rapport sur la situation en France. Le rapport dénonce deux choses, selon M. Michel Taube, spécialiste des droits de l’homme (fondateur du site www.opinion-internationale.com) : la montée du racisme en France (sous toutes ses formes), et la banalisation des discours racistes venant de politiciens.

« Les formes que prennent les propos racistes concernent trois catégories de personnes : la minorité Rom, qui est souvent dénoncée par des leaders politiques ou par des personnes dans la société ; les actes et les propos antisémites qui visent les Juifs ; les représentants de l’Islam font l’objet d’atteintes à toutes les pratiques musulmanes, et des amalgames sont faits par des politiciens entre le contexte des attentats terroristes et les Musulmans. »

Selon le Conseil de l’Europe, les actes à caractère raciste ont augmenté de 14% entre 2012 et 2014, tandis que ceux antisémites ont explosés de 36% durant la même période. Quant à l’islamophobie et au rejet de la communauté Rom, plus difficiles à chiffrer, ils se banalisent, non seulement dans le cadre d’actes (18,5 % d’augmentation en 2015 par rapport à 2014), mais aussi dans les propos tenus par les politiques. Comme on pouvait s’y attendre, les propos de Mme Le Pen ont été blâmés, tout comme ceux de M. Copé. Lire la suite en cliquant ici

b) La commission antiracisme du conseil de l’Europe préoccupée par la montée du discours de haine et la violence motivée par le racisme et l’intolérance en France

Source : la commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI)

http://www.coe.int/t/dghl/monitorin...

Strasbourg, 1er mars 2016 – La Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) publie aujourd’hui son cinquième rapport sur la France analysant les évolutions récentes et les questions en suspens, et donnant des recommandations aux autorités. « Je salue les efforts importants faits par les autorités françaises pour lutter contre le racisme et l’intolérance. Cependant, le discours de haine, de par sa banalisation dans la sphère publique, demeure un sujet de préoccupation. J’en appelle en particulier aux responsables politiques pour qu’ils s’abstiennent de tenir des propos qui stigmatisent des groupes déjà vulnérables et attisent les tensions dans la société française » a déclaré le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland, à l’occasion de la publication de ce rapport.

Du côté positif, l’ECRI se félicite des mesures prises par la France, parmi lesquelles la création d’un poste de délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’intolérance, l’adoption de deux plans de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, la poursuite et la condamnation des auteurs de crimes de haine et la mise en place d’un programme d’éducation aux valeurs citoyennes et démocratiques.

En matière d’intégration, l’ECRI relève avec satisfaction le renforcement du Contrat d’accueil et d’intégration par un dispositif visant à faciliter la recherche d’emploi, et la réforme du collège destinée à favoriser la mixité sociale. Il faut maintenant que ces dispositifs fassent rapidement leurs preuves. Il est par ailleurs rappelé aux autorités qu’une circulaire a été adoptée visant à assurer que les évacuations de campements Roms illicites fassent l’objet de mesures d’accompagnement.

L’ECRI s’inquiète de ce que le crime raciste soit largement sous-déclaré, de la baisse des budgets alloués aux politiques d’intégration et de quelques lacunes persistantes dans le dispositif pénal en matière de discours de haine. A cet effet, les autorités sont notamment appelées à adopter des dispositions pour que le mobile raciste ainsi que celui lié à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre constituent une circonstance aggravante de toute infraction pénale ordinaire.

L’ECRI s’alarme de la montée du discours de haine et de l’accroissement des violences racistes, antisémites et islamophobes. « Le rapport, bien que rédigé avant les attentats de novembre 2015 à Paris, contient des recommandations aux autorités françaises qui sont pleinement d’actualité » a déclaré le Président de l’ECRI, Christian Ahlund. Parmi les recommandations, les deux suivantes doivent être mises en œuvre prioritairement et feront l’objet d’un réexamen de l’ECRI dans les deux ans :

– revoir les curricula scolaires et les programmes de formation des personnels pédagogiques pour une meilleure compréhension des questions liées à la religion et à l’immigration ;

– s’assurer qu’aucune demande légitime de domiciliation faite notamment par des Roms ne soit rejetée et réduire les délais de traitement pour leur permettre l’accès aux droits de base.

Le rapport avec les observations des autorités est disponible ici. Il a été élaboré à la suite de la visite de contact effectuée par l’ECRI en France en mars 2015 [communiqué de presse]. Sauf indication contraire expresse, il prend en compte l’évolution de la situation jusqu’ au 18 juin 2015.

L’ECRI, organe de protection des droits de l’homme du Conseil de l’Europe, composé d’experts indépendants, est chargée du suivi des problèmes de racisme, de xénophobie, d’antisémitisme, d’intolérance et de discrimination fondée sur des motifs tels que la « race », les origines ethniques/nationales, la couleur, la nationalité, la religion et la langue (discrimination raciale) ; elle élabore des rapports et adresse des recommandations aux Etats membres.

On accède au texte intégral du rapport en cliquant ici

c) Article du journal Le Monde sur le rapport On n’y accède en cliquant ici

2 – Une situation déjà très préoccupante en 2013.

a) Augmentation de 30 % d’actes antisémites dans le monde

Source : Le Monde du 08/04/2013 On peut lire cet extrait : "La France est le pays qui a connu le plus d’incidents antisémites (200), suivie par les Etats-Unis (99), la Grande-Bretagne (84) et le Canada (74)", Lire le texte complet ici

b) Les travaux de la CNCDH (commission nationale consultative des droits de l’homme)

Pour avoir une idée plus précise et globale sur le territoire français des actes de racisme et de xénophobie on peut se référer au rapport de la commission nationale consultative des droits de l’homme : Rapport racisme, antisémitisme et xénophobie 2013 : banalisation de la parole raciste et poursuite de la montée de l’intolérance du 12/06/14 - Paris, le 1er avril 2014 – Aux termes de la loi du 13 juillet 1990, la Commission nationale consultative des droits de l’homme a remis aujourd’hui au Gouvernement son rapport annuel relatif à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie – Année 2013.

Texte complet disponible ici.

Voici un extrait de l’introduction du rapport

"……Cet « apprentissage » de la haine de l’autre se trouve exacerbé quand la crise économique se manifeste dans toute sa force et fournit des prétextes bien connus des chercheurs : la peur de perdre son emploi, subtilisé par l’étranger ; l’affadissement des solidarités, dont témoignent les crispations autour du consentement à l’impôt ; les inquiétudes quant à la pérennité du système de protection sociale ; la stigmatisation d’un assistanat social. L’ensemble de ces souffrances, dans le sillage d’une crise économique d’am­pleur, peut engendrer un repli identitaire et la désignation bien commode de boucs émissaires.

Cette montée des périls économiques trouve, hélas, un écho dans la sphère politique et intellectuelle, et au sentiment d’instabilité économique s’arrime alors un sentiment d’insécurité qui provoque une perte de repères, loin de l’esprit fraternel, de ce bien-vivre ensemble, de cet universel qui transcende nos différences. Émerge alors une peur d’être envahi, d’être dissous dans cet Autre que l’on ne veut pas connaître.

En 2013 s’est étalée dans les médias une curieuse « libération de la parole », ce racisme « décomplexé », comme si l’idéologie raciste, antisémite et xéno­phobe était toujours là, habitant trop de Français, mais qu’elle avait enfin pu s’exprimer, se désenfouir. Curieuse terminologie : les termes de libération comme de décomplexion portent une connotation positive, la marque d’un progrès, qui témoigne d’une souffrance d’avoir gardé ces idées par devers soi.

La CNCDH rappelle constamment son attachement à la liberté d’expression, liberté à valeur constitutionnelle, garantie par l’article 10 de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Tou­tefois, la critique du « politiquement correct », faite au nom de cette liberté d’expression, peut conduire à certaines dérives visant à disqualifier les discours humanistes et à valoriser l’audace, y compris la plus nauséabonde. L’expression du rejet de l’autre n’est pas supportable, dès lors qu’elle porte atteinte à la liberté d’être de celui qu’elle stigmatise, l’enfermant dans une singularité physique ou confessionnelle…"

3 – Un comportement du pouvoir politique qui pose questions.

Les résolutions de l’ONU concernant la lutte contre la glorification du nazisme et du racisme votées par 115 pays n’ont pas été validées par le gouvernement français le 21/11/2014.

Pour avoir plus de détails sur ce scandale étouffé par les médias voir l’article de Politis du 23/11/2014 en cliquant ici http://www.politis.fr/ONU-lutte-con... (Observons que la rédaction de Mediapart n’a pas dénoncé l’abstention du gouvernement français).

Trois états ont voté contre : les USA, le Canada et l’Ukraine. Les états de l’union européenne se sont abstenus dont la France.

Indiquons pour information que tous les pays du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ont signé ces résolutions de l’ONU.

Le texte des 42 résolutions est accessible sur le site "Les crises" en cliquant ici

4 – Une montée importante de l’extrême droite dans le monde.

a) En France  : Le lendemain de la non adoption par la France de des résolutions de l’ONU, le journal Rue89 titrait : "Le jour où l’extrêmes droite et néonazis européens se sont réunis à Nanterre" (22 novembre 2014)

Source : Rue89 13/12/2014 http://rue89.nouvelobs.com/2014/12/...

b) Voici une série d’émissions – dossiers sur l’extrême droite disponible sur France Culture qui fait l’état des lieux au niveau international

Émission Cultures monde. De Tokyo à Oslo. Le monde des droites radicales

10. 03 .2014 L’idéologie face à la religion (1/4)

http://www.franceculture.fr/emissio...

11.03.2014 – Identité nationale, l’écriture d’une mythologie (2/4)

http://www.franceculture.fr/emissio...

12.03.2014 Protectionnistes ou libéraux, l’ambiguïté des programmes économiques (3/4)

http://www.franceculture.fr/emissio...

13.03.2014 La démocratie à l’épreuve des nationalismes (4/4)

http://www.franceculture.fr/emissio...

France Culture : le journal des idées. Le 08/12/2015 L’extrême droit en Europe

http://www.franceculture.fr/emissio...

Annexe  

– Communiqués du Parti de Gauche condamnant le racisme : En cliquant icion accède à ces communiqués .

– Site ministériel (France diplomatie). Lutte contre l’antisémitisme, le racisme et les discriminations

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/po...

– Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (MRAP) http://www.licra.org/

– Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (LICRA) http://www.mrap.fr/

– SOS-Racisme http://sos-racisme.org/

Les adresses et numéros de téléphone sont disponibles en cliquant ici http://dfcr.free.fr/div-coordasso.html

– Émission de France Culture : "les organisations antiracistes sont-elles encore utiles aux causes qu’elles défendent ? " (Émission du grain à moudre) http://www.franceculture.fr/emissio...

– Observatoire des radicalités politiques. Fondation Jean-Jaurès.

http://www.jean-jaures.org/Observat...

– Antiracisme : article de Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Antir...

Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message