Un nouveau postulant à la primaire socialiste : Vincent Peillon ?

lundi 12 décembre 2016.
 

Vincent Peillon va se présenter à la primaire de la gauche

L’ancien ministre de l’Éducation, qui va se déclarer dans les prochains jours, veut incarner une candidature « réaliste » à mi-chemin entre les frondeurs et Manuel Valls.

Selon des informations confirmées au Figaro, Vincent Peillon va se porter rapidement candidat à la primaire de la gauche, ce week-end au plus tard. Actuellement député européen, celui qui a été ministre de l’Éducation nationale entre 2012 et 2014 s’était promis de conserver le silence et une réserve politique durant le quinquennat de François Hollande. Il est désormais libre. Avec cette candidature, c’est une génération socialiste qui se retrouve à la primaire. Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon et Manuel Valls se connaissent par coeur. Une même bande qui n’a cessé de s’entraider ou de se concurrencer.

« À partir du moment où le chef de l’État a renoncé à se présenter, indique un proche de Vincent Peillon, il est désormais déterminé à porter une candidature non manichéenne entre Arnaud Montebourg et Manuel Valls ». Selon ce parlementaire socialiste, Vincent Peillon est resté ces dernières années « très attentif à ce qui se passe ». Et l’eurodéputé « veut ouvrir un débat positif sur une position de gauche gouvernementale, non frondeuse mais réaliste sur le bilan, qui affirme des engagement en faveur de la justice sociale et ne soit pas sociale-libérale ».

Aubry prudente, Hidalgo bienveillante

Vincent Peillon réunira ses proches mardi prochain. L’ex-première secrétaire du PS Martine Aubry a été soupçonnée d’avoir favorisé l’émergence de cette candidature après avoir constaté que ni Christiane Taubira, ni Marisol Touraine ne voulaient y aller. Mercredi, la maire de Lille a cependant nié toute implication dans cette affaire qui va sérieusement rebattre les cartes de la primaire de la gauche.

La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, regarde en revanche d’un oeil « très bienveillant » cette candidature, selon son entourage. « Vincent Peillon a un positionnement équilibré, indique-t-on, qui vient remplir un espace social-démocrate de gauche, responsable ». Les deux élus vont se parler « très prochainement ».

Reste à Vincent Peillon à rassembler les parrainages nécessaires pour se présenter. « Il n’aura aucun problème à les réunir, estime un eurodéputé socialiste. Nombre de hollandais se sont tournés vers lui à peine François Hollande avait-il renoncé à se représenter... »

Sophie de Ravinel


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message