LREM et RN , même combat : écraser LFI

samedi 8 juin 2019.
 

LREM et RN , même combat : écraser LFI.

LREM + RN = R LEMN : la collusion bleu–brun Ne pas confondre collusion et collision. Le RN et LREM n’entrent pas en collision mais agissent en collusion contre LFI. L’objectif commun de la grande bourgeoisie, de LREM et du RN est d’écraser électoralement La France Insoumise par une mobilisation générale de l’appareil idéologique médiatique de combat.

Préambule 1) Rappelons que La France Insoumise (LFI) à un programme politique très cohérent et élaboré appelé l’Avenir en commun. Sans être un programme collectiviste il remet néanmoins en cause un grand nombre de privilèges de la grande bourgeoisie (nous utilisons ici la terminologie des sociologues Michel et Mani Pinçon Charlot) constituant pour l’essentiel la classe dominante. En raison de l’importance de son influence électorale, La France Insoumise constitue donc l’adversaire politique numéro 1 à abattre pour cette classe qui veut conserver son hégémonie économique et politique.

2) Pour construire et entretenir le consentement et la soumission de la population à sa domination, cette classe utilise ce que nous avons appelé l’appareil idéologique médiatique de combat, sous-ensemble du système médiatique que la grande bourgeoisie contrôle presque totalement. Il est illusoire de penser qu’en lisant Le Monde, les Échos, le Canard enchaîné, Mediapart,L’Humanité,… qu’il est possible de s’arracher à l’influence de cet appareil médiatique dont les modes d’action sont aussi variés que sophistiqués. Ce n’est que par la consultation de divers sites alternatifs dont on a testé la fiabilité, une formation politique et réflexion personnelles que l’on peut s’arracher à cette puissante emprise. Le site Acrimed est un outil précieux pour la critique des médias. Le danger dans cette démarche de libération et de se laisser piéger dans des bulles informationnelles générées par des algorithmes qui vous enferme dans un mode de pensée qui vous fait plaisir et vous conforte dans vosopinions. Il nous faut avoir une vision panoramique à la fois précise et distanciée de l’appareil médiatique. C’est la raison pour laquelle nous faisons appel sur ce site et à une multitude de sources d’information de supports divers : numérique, imprimé, radio, vidéo couvrant tout le champ politique et économique en indiquant à chaque fois la source utilisée.

Ce n’est donc pas seulement en disant les différents journaux du système médiatique y compris Mediapart, Le Canard enchaîné, et même dans une certaine mesure l’humanité ou quelconque presse d’extrême gauche que l’on trouvera l’analyse suivante.

Quelle est la stratégie politique, ces dernières années, de la classe dominante pour conserver le pouvoir ?

1) Constat en 2015 : ni le PS, ni la droite ne peuvent à eux seuls avoir le nombre de voix nécessaires pour gagner les élections et donc maintenir sa domination dans un contexte d’une grave crise de la représentation politique

2) La grande bourgeoisie privée et d’État choisit un jeune ambitieux ultralibéral pro–business issu du Sérail pour créer un nouveau parti attracteur qui devra se présenter comme un mouvement politique trans–partisan symbole du renouveau et de la modernité. L’heureux élu par l’oligarchie eSt Emmanuel Macron. On passe ici sur la description de tous les réseaux mis en œuvre pour l’accession à la présidentielle de 2017.. La stratégie de « l’opération Macron » consiste à faire imploser le PS et la droite puis de recoller les morceaux autour du parti attracteur nommé alors La République En Marche. (LREM). Ce parti (L REM) en fusionnant une partie importante des électorats concernés (PS + centre+Droite) reconstitue ainsi une base électorale suffisante pour maintenir la domination des grandes fortunes. L’influence de LR et neutralisé avec l’affaire des assistants parlementaires de François Fillon qui sort, comme par hasard, juste à ce moment. Cette opération a nécessité l’appui financier de la grande bourgeoisie (pas seulement nationale) et de la quasi-totalité des médias mobilisés à un niveau sans précédent en France pour faire la promotion d’un candidat à l’élection présidentielle. En outre, rappelons que quelques jours avant les élections, 6 millions de communications téléphoniques ont été organisés par LREM pour convaincre les électeurs. Ce genre d’action nécessite une logistique considérable. (À raison de deux minutes par coup de téléphone, cela représente 50 000 heures de communication).

2) Stratégie 2. On instrumentalise le FN en lui donnant d’une part une grande visibilité médiatique pour qu’il réalise un score électoral relativement élevé (rendant crédible sa victoire possible) et en le présentant d’autre part comme un parti dangereux pour la démocratie et l’économie française. Le but de l’opération est double : rabattre les voix de l’électorat apeuré du PS et de droite vers LREM d’une part et neutraliser l’ascension de La France Insoumise d’autre part. Cette instrumentalisation est utilisée à toutes les élections. Mais dirons certains instrumentalisés d’une telle manière le FN/RN, n’est-ce pas joué avec le feu ? En réalité, non car même si LREM se trouvait électoralement battu par le RN, le pire pour l’oligarchie serait évité : que LFI deevienne la première force politique en France. Et ce, d’autant qu’il existe de nombreuses convergences entre le mouvement d’Emmanuel Macron et le parti de Marine Le Pen.

3) Quelles sont les convergences entre L REM et le RN ?

a) sur le plan économique Au-delà des palabres, un examen attentif des positions du FN/RN , de LREM et de leurs votes dans les différentes assemblées permet de constater de nombreuses convergences sur le plan économique, ce qui importe le plus pour la grande bourgeoisie. Pas d’augmentation du SMIC et des salaires, restriction des dépenses publiques, maintien des aides massives fiscales aux entreprises, défense de la protection du secret des affaires neutralisants ainsi le travail des lanceurs d’alerte, refus d’augmenter la prime pour le congé parental proposé par la commission européenne, aucune remise en cause du déséquilibre entre le montant de la distribution des dividendes et le montant des salaires, pas d’investissements massifs pour la transition écologique, défense de l’énergie nucléaire, restriction des dépenses d’aides sociales, etc.

b) Sur le plan politique D’autre part, sur le plan politique pas de remise en cause sur l’appartenance de la France à l’OTAN, politique ultra répressive contre les syndicats et les mouvements sociaux, diminution du nombre de parlementaires aggravants le caractère monarchique de la Ve République, pas de remise en cause de la Ve République, hostilité au Rici, etc.

c) Convergences idéologiques et autoritarisme de classe.

Selon différents ouvrages parus récemment abordant la personnalité d’Emmanuel Macron, celui-ci semble avoir une conception aristocratique de l’histoire de France et avoir une certaine fascination à l’égard la monarchie royale. Nombreux observateurs, dont les Gilets jaunes ont mis en évidence son mépris de classe. Enfin, la violence de la répression policière et l’instrumentalisation outrancière de l’appareil judiciaire, accompagné d’une absence totale de compassion pour les blessés s’apparentent à un comportement d’extrême droite qui n’est pas pour déplaire à une partie de l’électorat FN/RN.

Ceci étend dit, cela ne signifie évidemment pas qu’il existerait une totale identité de vue entre le FN/RN et LREM notamment sur les questions du libre-échange, du protectionnisme, de l’immigration et des problèmes sociétaux divers. À choisir, dans sa majorité, la grande bourgeoisie préfère Macron à Le Pen comme cela a d’ailleurs été affiché par exemple par Bernard Arnault lors des élections présidentielles de 2017 Mais ce qui est fondamental pour la grande bourgeoisie, c’est que ces deux parties ne remettent pas en cause son hégémonie économique et financière et ses privilèges Ce qui n’est évidemment pas le cas pour La France Insoumise et ses alliés.

4) Le FN/RN comme force alternative au LREM. On comprend ainsi que la soi-disant confrontation radicale entre ces deux partis n’est que de façade et n’est une vaste mascarade à destination d’un électorat naïf conditionné par le système médiatique Il s’agit en réalité, d’une coalition objective (bleu/brun ?!) Pour écraser électoralement La France Insoumise et ses alliés. Cela explique l’invisibilisation de LFI et la surexposition du FN/RN. Voir notre article reprenant les données d’Acrimed : La promotion du FN/RN par les grands médias. http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Mais la preuve décisive de cette collusion organisée contre LFI et donner par les temps de spots d’information électorale accordées aux partis par le CSA à l’occasion des élections européennes de 2019 : 56 minutes pour LREM ; 48 minutes pour le RN ; 19 minutes pour LFI. On comprend ainsi que si la stratégie de l’opération Macron arrive en fin de course, le socle électoral de ce dernier étend devenu insuffisant pour maintenir la domination, alors le RN en s’adjoignant des éléments de partis de droite pourrait prendre la relève. (Rappelons que LR bénéficie de 30 minutes pour les élections européennes 2019)

5) Comment faire passer une collusion pour une confrontation ? Le FN/RN s’empare d’un certain nombre de mesures figurant dans le programme l’Avenir en commun de LFI. (les plus caricaturales étant la retraite à 60 ans et son opposition au libre-échange) Marine Le Pen peut alors affirmer : il existe des convergences entre LFI et le RN ». Ceci est bien relayé par les grands médias et certains vont jusqu’à qualifier ce des insoumis comme « rouge–brun » ou même envisager une alliance rouge–brun rappelant le mouvement des cinq étoiles en Italie entre organisations « populistes ». Les Agents de l’action idéologique font feu de tout bois. On a montré en quoi ce soi-disant virage social du FN RN constituait une imposture. Cette mystification a deux fonctions : provoquer un siphonnage de l’électorat populaire vers le RN au lieu de LFI. : C’est donc une technique de neutralisation de LFI. La deuxième fonction est de faire croire qu’il existerait des différences considérables entre la politique de Macron et celle de LePein, l’un défendant « les Gros » et l’autre défendant « Les Petits » On assisterait ainsi à une confrontation entre le représentant des « élites mondialistes » de « l’establishment » est un parti défendant tout à la fois la protection sociale, la sécurité et l’identité française des petites gens salariés et indépendants vivant de leur travail. Dans cette optique, la France Insoumise est effacée. Une variante de cette mystification est un affrontement entre le camp des « progressistes » macrornistes et le camp des « populistes » nationalistes. Dans cette optique confusionniste La France Insoumise est absorbée. On comprend au passage la fonction falsificattrice de l’accusation de nationalisme à propos de Mélenchon.

En ne cédant pas aux demandes sociales des Gilets jaunes, Macron satisfait les désirs de la grande bourgeoisie d’une part et renforce la mystification d’une confrontation avec le RN sur le plan social d’autre part. Les agents de l’action idéologique du système médiatique sont évidemment chargés de la mise en scène de cette fausse confrontation.

6) Favoriser la division des forces est orientée l’électorat vers des voies sans issue. pour parachever l’écrasement de LFI ne reprendront pas ici toutes les techniques de neutralisation de LFI par l’appareil idéologique de combat du système médiatique (dénigrement, effacement, instrumentalisation du système judiciaire, tentative d’asphyxie financière, etc.). L’une des stratégies d’appoint actuel et d’orienter les votes des Gilets jaunes et aussi des abstentionnistes vers des petits partis en leur donnant un peu de visibilité : uPR, Debout la France, Lutte ouvrière, PS, Place publique…). Le siphonnage de quelques petits pour cent finis par en faire un gros. Certains agents de l’action idéologique (notamment les policiers de la pensée) sont devenus des virtuoses dans l’art d’utiliser les curseurs de l’attribution des temps de parole ou représentant des partis politiques. On aura compris que la table de mixage devra mettre en relief le chant angélique macronien et son contre-chant diabolique lepenien. 7) le vote blanc et l’abstention au service de la grande bourgeoisie. Penser que les votes blanc abstention peuvent affaiblir le pouvoir en place relève d’une grande naïveté. Pour ne prendre qu’un exemple, depuis des décades, l’abstention aux États-Unis d’Amérique est chroniquement considérable : entre 50 et 55 pour cent. En quoi cela gêne-t-il les oligarques soutenus par les républicains ou les démocrates ? En rien. Ce qui importe pour la grande bourgeoisie, c’est que les forces politiques électorales ne se portent pas sur le parti ou le mouvement politique remettant en cause ses privilèges surtout si celui-ci réalise un score électoral relativement important. (Au moins 15–20 %). Ainsi, pour la classe dominante, le vote blanc et l’abstention sont les bienvenus au club. Par exemple, grâce à cet abstention massive, Macron a obtenu une majorité absolue à l’Assemblée nationale qui lui permet, dans le cadre d’une Ve République monarchiste, d’appliquer toutes les mesures économiques et politiques en faveur de la grande bourgeoisie. Dans le cas où il existe une alternative progressiste anti oligarchique, l’abstention favorise toujours les dominants et confirme bien l’adage : qui ne dit rien consent.

Annexe Les impostures du FN/RN http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Rassemblement national : diffuser des mensonges et fausses nouvelles pour convaincre et se faire élire. http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Le parti de Marine Le Pen vote à Bruxelles le contraire de ce qu’il prône à Paris http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

La promotion du FN/RN par les grands médias. http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Désormais responsable de la Webb TV indépendante Le Média, Denis Robert a reçu le 13 mai 2019 Marc Endeweld, qui vient de publier "Le Grand Manipulateur : les réseaux secrets d’Emmanuel Macron. Il décrit les différents réseaux liés à la grande bourgeoisie sur lesquels s’est appuyé Macron pour accéder au pouvoir. On peut voir l’émission. Interview présentant le livre avec le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=-FG...

On peut se rendre sur le site de l’éditeur pour la présentation du livre : https://www.editions-stock.fr/livre...

Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message