25 février 1972 : Pierre Overney est assassiné devant l’usine Renault

vendredi 2 mars 2018.
 

1) 25 février 2012 : Pierre Overney assassiné

Militant maoïste de la Gauche prolétarienne.

Licencié par la régie Renault pour son militantisme, il vient avec la GP à la porte de l’usine pour distribuer un tract intitulé "On assassine à Paris", invitant les ouvriers à commémorer le massacre de Charonne en février 1962.

Il est tué par Tramoni, agent de sécurité, le 25 février 1972 à 14 h 30, devant les grilles de l’avenue Émile-Zola.

Le samedi 4 mars 1972, jour de ses obsèques, une manifestation rassemble plus de 120 000 personnes.

Le 23 mars 1977, Jean-Antoine Tramoni est assassiné par les NAPAP (Noyaux armés pour l’autonomie populaire), composés entre autres d’anciens militants de la GP.

Samedi 25 février un rassemblement a lieu au cimetière du Père Lachaise

* 11h00 Rassemblement hommage au cimetière du père lachaise rendez-vous au M° Père Lachaise Ligne 2 - sortie 1

* 15h30 Rencontre, témoignages, discussion, chansons de Dominique Grange CICP - 21 ter rue Voltaire - 75011 M° Rue des Boulets Ligne 9

Rendons hommage au camarade Pierre Overney, tombé il y a 40 ans !

Transformons la nostalgie en énergie pour la lutte et la révolution !

Pierre Overney vit par notre combat !

2) A PROPOS DE PIERRE OVERNAY

Je me souviens de l’émotion que suscita l’assassinat de pierre Overnay, militant de la Gauche Prolétarienne très en vogue au début des années 1970.

Lors de ses funérailles auxquelles 30 à 50 mille personnes participèrent, des personnalités aussi prestigieuses que JP Sartre, Alain Geismar ou Glusckmann voire me semble-t-il François Mitterrand. Du cortège s’élevait, entre-autres chants, "Adieu camarade..."

Geismar, promit que le crime de pierrot ne resterait pas impuni. Pétition de principe de celui qui après quelques mois de prison en 1970, devint sous les gouvernements socialistes un zélé serviteur du pouvoir socialiste tendance plutôt à droite : Allègre le pitoyable, DSK, celui qu’il eut aimé qu’il devînt président en 2007, si les primaires lui avaient été favorables.

La "GP" était dirigé par un gourou, Benny Lévy alias Victor, radicaliste et fanatique pilotant également la Cause du Peuple journal de l’organisation. Serge July auteur de "Vers la guerre civile" ouvrage appelant de ses voeux un soulèvement en France et d’un simulacre de tribunal populaire à Bruay-en-Artois dans lequel un notaire était sans la moindre preuve accusé d’être l’assassin et violeur d’une adolescente, fille d’une famille de mineurs, sut tirer les marrons du feu en devenant Directeur de "Libération".

Si Tramoni, le tueur d’Overnay, fut abattu c’est probablement par des militants de la NRP, éphémère structure armée issue de la GP, la vraie, celle des militants de l’ombre consternés par la trahison de ces révolutionnaires de salon prêts à tous les reniements et ralliements, pour peu que leurs carrières futures n’en souffrent pas.

Benny Lévy, la tête pensante de l’organisation, passa du marxisme au judaïsme, devint rabin et s’exila en Israël dans un quartier ultra orthodoxe avant de mourir brutalement.

Gluskmann qui avait commis un long et insipide article dans les "Temps Modernes" sur le nouveau fascisme (pompidolien sans doute) et la nouvelle démocratie (l’authentique socialisme) devint le renégat que l’on sait.

Pierre, je me souviens de toi mais je n’oublie pas les repentis, ces planqués, qui incitaient à la prise de risques " ceux qui sont passés du col mao au rotary club".

KURTZ (ex GP)

3) 40 ans après Mai 68 Parcours d’un mao : Christophe Schimmel


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message