Rotary club, salauds cachés et icônes présentables

mercredi 1er mars 2017.
 

- A) Le 23 février 1905 : Création du Rotary club

- B) Message complémentaire reçu en forum par notre site

A) Le 23 février 1905 : Création du Rotary club

Quatre amis américains créent, le 23 février 1905, le Rotary club, afin de promouvoir la solidarité entre hommes d’affaires. La notion d’action humanitaire et de charité viendra quelques années après la création de ce club. Sa devise : « Qui sert le mieux profite le plus ». Aujourd’hui, le Rotary club comprend 1 125 000 membres, dont 33 000 en France. Son budget est de 720 millions de dollars, dont 80 versés par Bill Gates.

Les femmes n’y ont été admises qu’en 1987, après dix ans de procédures qui se sont terminées devant la Cour suprême des États-Unis. Les représentants du Rotary club International s’étaient en effet indignés qu’un club de Californie permette à trois femmes de le rejoindre en 1976. Les rotariennes représentent moins de 10 % des rotariens. Pour devenir rotarien, il faut occuper ou avoir occupé des responsabilités dans le monde des affaires ou exercer une profession libérale. On entre au rotary par cooptation. Lieu de socialisation, « on échange des idées, discute affaires et se fait des amis » comme le dit leur site Internet.

La participation aux activités du Rotary permet aux notables de tous les pays d’accroitre ce que Bourdieu appelait le capital social, c’est-à-dire l’ensemble des relations socialement utiles qui peuvent être mobilisées par les individus ou les groupes dans le cadre de leur trajectoire professionnelle et social. Sous couvert de buts humanitaires et charitables, ce réseau de sociabilité sert avant tout ses propres intérêts. « En aidant les autres, il s’agit aussi de souligner sa position privilégiée au sein de la communauté », écrit Agnès Camus, auteur d’une thèse sur le Rotary.

À la fin du mois dernier, le service public télévisuel a programmé un documentaire sur une « nouvelle philanthropie » intitulé : « Riches : quand leur argent font notre bonheur ». Comme si la charité des milliardaires pouvait remplacer la justice sociale et l’égalité, seules à même de développer le bonheur commun. Rappelons-nous les mots de Camus : « Vivez-vous dans le seul instant ? Alors choisissez la charité et guérissez seulement le mal de chaque jour,non la Révolution qui veut guérir tous les maux, présents et à venir. »

Jeanne Fidaz

B) Message complémentaire reçu en forum par notre site

Je VIENS de trouver votre article (hélas car ce n’est guère un bel article sur l’Homme mais me réjouis un peu car nous avons visiblement les mêmes centres d’interêt : je suis AUSSI un sympathisant de PRS) pour notre blog BEA.

Je voudrais vous signaler :

- que Ernest Medina (capitaine qui dirigea le massacre de My Lai) est de nos jours vice-gouverneur du Rotary,

- que le Rotary est un des piliers du "libéralisme" dans le monde,

- que le Rotary compte les trois plus hauts personnages de l’Etat parmi ses membres (Sarkozy, Poncelet, Accoyer), avec des icônes présentables comme Maud Fontenoy,

- et des "salauds cachés" comme Augusto Pinochet (Rotarien d’honneur), Prescott Bush (Rotarien actif), Wernher von Braun (rotarien actif, fusées Mercury, V2, commandant SS impliqué dans "Dora"), Ron Hubbard (conférencier, et en Rhodésie ségrégationniste s’il vous plait), etc (Bernhard des Pays Bas, prince et trafiquant d’armes), le Roi Baudouin, qui fit tant pour empêcher la loi sur l’avortement, etc.

Le Rotary a accueilli les thèses mussoliniennes sur la guerre d’Erythrée et, par deux fois en 1935 et 1937, après avoir exclu ses membres parce qu’ils étaient juifs, a...

L’exclusion de membres juifs du Rotary, parce qu’ils étaient juifs, par le Rotary Allemagne, est un fait indiscuté.

D’ici fin juin, j’aurai republié l’article "les Salauds du Rotary". Vous y trouverez la collection de ce que je connais....et qu’on ne trouve pas dans les littératures rotariennes.

Amitiés socialistes, Pierre "le Belge" de Lille alias "Belgo"

9 juin 2008


Ce message a été mis en ligne en réponse à l’article :

16 mars 1968 : Le massacre de My Lai ( ou l’Oradour sur Glane perpétré par les USA)


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message