Une jeune fille de 16 ans pendue publiquement en Iran au nom de la charia pour "crime contre la chasteté"

samedi 17 août 2019.
 

Atefah Sahaaleh a effectivement été pendue sur la grand place de Neka le 15 août 2004.

Un documentaire sur ce meurtre au nom de la charia sera diffusé ce vendredi 6 octobre sur France 3 à 23h 25.

A l’âge de 4 ans, Atefah avait perdu sa mère dans un accident. Son père avait alors sombré dans la dépression et la drogue.

Le documentaire présenté ce soir et réalisé sur place, parfois en caméra cachée, donne la parole à des voisines : " Elle était vraiment jolie. Les enfants du voisinage l’appelaient "la Maturi" du nom d’une très belle actrice indienne"... Je crois qu’Atefah a surtout manqué d’amour. Elle avait désespérément besoin d’attention et de gentillesse".

Qui va porter son attention sur cette enfant ? la garde révolutionnaire islamique, particulièrement sa police des moeurs. A 13 ans, Atefah est condamnée à 100 coups de fouet et à la prison où elle subit les sévices des gardes révolutionnaires islamiques.

A 13 ans toujours, c’est toujours un garde révolutionnaire islamique de 51 ans, marié, devenu chauffeur de taxi, qui la prend sous sa coupe et sa violence.

A 16 ans, Atefah est convoquée par le tribunal de la charia.

"Au tribunal, le juge de la charia, le mollah Haji Reza’i fait office de jury, représente le ministère public, conduit l’interrogatoire, évalue les preuves, prononce la sentence. Atefah a beau expliquer que l’homme en cause a 51 ans, on ne veut pas l’entendre... Le mollah passera lui-même la corde au cou le jour venu... juste avant que la grue ne la hisse dans les airs" (Nouvel Obs Télé)

Le documentaire diffusé ce soir porte pour titre : "Une adolescente condamnée à mort".


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message