Les écrivains maudits du chanoine Vaylet

vendredi 3 novembre 2017.
 

En 1960, le lycée Foch de Rodez m’accueillit en 6ème. Comme beaucoup d’ internes, je passais quinze fois plus de temps dans l’établissement scolaire qu’en famille. Lecteur passionné, je puisais dans les seuls livres empruntables par les élèves : ceux de la Bibliothèque paroissiale. Les aumôniers étaient particulièrement sympathiques et en osmose avec les ruptures de Vatican II.

Je fus rapidement attiré par un titre présent à une dizaine d’exemplaires, publié en 1933 et rédigé par le chanoine Vaylet, chevalier de la Légion d’honneur, ancien aumônier du lycée : "Leçons et récréations dédiées à la jeunesse".

Je commençais par apprécier les poèmes en occitan chantant mon Haut Rouergue de naissance et particulièrement le village d’Entraygues.

Pétri de convictions laïques et socialistes aussi solidement ancrées en moi que la colonne vertébrale ou le cerveau, je restai cependant atterré dès les premières lignes de la partie en français.

L’histoire "est une lutte des méchants contre les bons (de Satan contre Dieu)... Aussi, la vie humaine est un état de guerre. Les juifs déicides vocifèrent... Les impies clament : l’Eglise voilà l’ennemi... Les descendants des Croisés ne reculeront pas devant les fils de Voltaire... Le Socialisme fait à l’Eglise une guerre sans merci et l’Eglise condamne le socialisme... La religion règle nos devoirs et décide notre destinée éternelle..."

Racisme, nationalisme et communautarisme religieux

Cette certitude que l’Eglise a raison et a toujours eu raison se retrouve sur tous les sujets :

* vis à vis de l’Antiquité "Sophocle et Euripide, Pindare et Sapho, Homère et Virgile ont consacré leur génie à des contes d’enfant. Et ce semblant de religion est remplacé par la Religion dont la Croix est le drapeau et le symbole."

* vis à vis des peuples hors chrétienté, exemple "En Chine, tout est à vendre, même la conscience, même les enfants, trésor de la famille, même l’épouse leur mère. Le riche a toujours raison devant le juge, parce qu’il peut y mettre le grand prix. Les enfants indésirés sont jetés à la rue pour être mangés par les porcs... Leurs ennemis, ils les enterrent vivants, en laissant la tête seule en vue, servant de proie aux animaux carnassiers et aux oiseaux voraces..."

* "En attendant que le bel esprit teuton nous donne la liste des gloires chrétiennes et allemandes, nous répétons le cri de nos pères VIVE LE CHRIST QUI AIME LES FRANCS"

* " Le pape Grégoire IX, écrivant à saint Louis illustre bien cet adage antique : « Ainsi, Dieu choisit la France de préférence à toutes les autres nations de la terre pour la protection de la Foi catholique et pour la défense de la liberté religieuse. Pour ce motif, LE ROYAUME DE FRANCE EST LE ROYAUME DE DIEU ; LES ENNEMIS DE LA FRANCE SONT LES ENNEMIS DU CHRIST »

Quelques auteurs maudits

Le chanoine auteur résume ainsi l’objectif de son ouvrage dédié à la jeunesse :"L’Eglise défend, avec sagesse, de lire les livres dangereux. C’est son rôle de préserver les âmes."

* Tous les écrivains cités du 17ème siècle (pages 250 à 256) reçoivent des louanges (Racine, Corneille, Descartes, Bossuet, Fènelon, Boileau, La Bruyère, Bourdaloue, Rancé...) sauf La Fontaine "La Fontaine ne peut pas d’abord être cité comme exemplaire ; mais dans ses vieux jours il s’impose de rudes pénitences".

* - "Voltaire a empoisonné le 18ème siècle". Quiconque est attiré par la lecture de Voltaire "Dieu ne l’aime point". "Il ne faut pas prononcer ce nom, en parlant de Jeanne d’Arc. Le malheureux n’a sali que lui-même. Demandez à De Maistre. Il vous répondra - Paris le couronna ; Sodome l’eut banni. D’autres cyniques étonnèrent la vertu : Voltaire étonna le vice."

- Kant " a ruiné pareillement la philosophie"

- Rousseau "Cet esprit fuligineux et déséquilibré a semé dans le public les plus désastreuses erreurs". "

- Goethe a poussé la jeunesse au suicide."

* Au 19ème, Montalembert, Chateaubriand, Ballanche, Lacordaire, Don Bosco et Lamartine bénéficient de félicitations. Ce n’est le cas ni de Renan, "coryphée de l’incrédulité", ni d’Eugène Sue, ni de Zola "sectaire (qui) fait mine d’accepter la vérité pour mieux la trahir".

Un bon exemple d’écrit émanant du catholicisme traditionaliste nationaliste

Cet ouvrage est un bon exemple d’écrit émanant du catholicisme traditionaliste nationaliste, que je considère comme une variété de fascisme. Puisqu’un chevalier de la Légion d’honneur avait le droit d’interdire Voltaire, je me permets de considérer cet ouvrage du chanoine Vaylet comme indésirable dans tout établissement scolaire, dans toute bibliothèque publique fréquentée par des élèves.

Ce catholicisme constitua longtemps l’idéologie dominante de mon département de résidence, essentiellement dans les milieux ruraux.

Ce traditionalisme repose sur :

* l’importance donnée à la Tradition "La foi ne vit pas de nouveautés mais de traditions"

* une nostalgie du Moyen Age et de la féodalité : ""La chevalerie guerroyait pour la patrie, le peuple travaillait aux champs et produisait le pain. Les moines donnaient l’exemple de la prière..."

A celles et ceux qui jetteront un jour, un coup d’oeil sur ce livre, je conseille les poésies placées en fin dont j’extrais ci-dessous quelques vers :

*** "Le coq gaulois ivre de gloire

Est le messager du soleil ;

Son chant est un cri de victoire,

Au monde il sonne le réveil." (La mentalité française)

CONCLUSION

Je laisse le lecteur sur l’impression que me fit l’ode du chanoine Vaylet Au Général de Castelnau de Curière ( président de la Fédération Nationale Catholique, organisation d’extrême droite)

"Debout les morts ! Les fiers Sycambres chevelus,

Les Francs de Tolbiac du sommet des collines,

Font signe dans la nuit aux soldats de Bouvines...

Voici venir le grand dompteur de l’Allemagne...

Entre les chevaliers de ce grand renouveau,

La victoire sourit surtout à Castelnau...

Un chef que l’ennemi n’a point vu par derrière !

Qui donc n’applaudira Castelnau de Curière !"

Jacques Serieys

http://fr.wikipedia.org/wiki/Index_...


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message