Catholicisme antifasciste, papauté et extrême-droite

mercredi 7 septembre 2016.
 

Message de Robert Duguet en réponse à l’article Pie XII proclamé vénérable par Benoît XVI pour son combat contre le fascisme ! Diantre, pourquoi pas Hitler ?

Cher Jacques,

Je rends hommage à ton travail remarquable sur la question des liens de la papauté avec le régime de Hitler. Je pense que tu ne verras pas d’inconvénient, en indiquant la provenance (site du PG de Midi-Pyrénées) à ce que je le publie sur mes propres réseaux (Socialisme Maintenant et la lettre aux laïques).

Pour répondre à ceux qui te taxent de sectarisme, il conviendrait d’ajouter que le ralliement de la papauté au régime de Hitler en Allemagne et à celui de Pétain en France est loin de rencontrer l’assentiment de tous les citoyens de confession chrétienne, bien sûr. Par exemple un des premiers groupe de résistants allemands, la Rose Blanche, étaient des militants issus de l’action sociale catholique. Même chose dans les communautés protestantes. Le film de Costas Gavras « Amen » en même temps qu’il dresse un formidable acte d’accusation contre la hiérarchie catholique, révèle cette réalité. Dans ma région d’origine la Franche Comté, le premier réseau de résistants à Besançon, en dehors des secteurs de l’Armée Secrète formés par les sous-officiers et d’obédience gaulliste, c’était des militants issus de l’ACO (Action Catholique Ouvrière). D’autres régions ont vu les mêmes phénomènes, la région de Strasbourg où ce sont les réseaux de l’ACO qui réagissent contre l’Occupation militaire et contre lé régime de Vichy.

Certes des prêtres catholiques à la base ont délivré des faux certificats de baptême pour sauver des enfants juifs de la déportation. En zone libre les protestants ont hébergé des familles entières, voir l’affaire des enfants d’Izieu, mais aussi les réseaux politiques issus de la franc maçonnerie et du personnel politique radical-socialiste et socialiste d’avant-guerre ont joué un rôle déterminant dans la protection des communautés juives. Mais la hiérarchie catholique en tant que telle était à Vichy et son pape l’ami de Hitler. «  Chercher la vérité, et la dire » (Jaurès). Rappelons que, lorsque la résistance au STO après Stalingrad (1943), voit un mouvement de partisans se développer sur une base de masse, jamais la hiérarchie n’a accepté de nommer es-qualité d’aumôniers militaires aux maquis. Il y avait des prêtres catholiques mais qui n’agissaient pas sur ordre de leur hiérarchie. En revanche, la hiérarchie nommait des aumôniers dans la milice du sinistre Darnand.

Pour en remettre une louche sur les détracteurs de ton article, il faudrait ajouter un point important auquel tu ne fais pas allusion et qui pourtant éclaire la politique de la papauté depuis l’intronisation de Jean Paul II. C’est la question de l’Opus Dei. Jean XXIII avait été le pape de l’ouverture avec Vatican II. Jean Paul II et Benoit XVI sont des papes très précisément promoteurs et liés à cette organisation d’extrême droite.

Fondé par Escriva de Balaguer, prêtre franquiste ayant combattu la République espagnole les armes à la main, c’est une organisation «  séculière » et non pas cléricale, donc composée de « laïcs » qui vise à gagner les couches dominantes de la société. Certaines grandes familles de la bourgeoisie française, pour ne citer que la plus connue, les Giscard d’Estaing sont membres de l’Opus. C’est le même Giscard d’Estaing qui tient le porte plume pour écrire le TCE de 2005, qui sacralise le «  principe de concurrence libre et non faussée » au nom du principe catholique de « subsidiarité ». Rappelons d’ailleurs que le drapeau de cette Europe, la bannière étoilée sur fond bleu, n’est pas autre chose que la référence au culte de Marie dans la religion catholique. C’est à la fin du pontificat de Jean Paul II que ce dernier a proposé la béatification du fondateur de l’Opus. Significatif ! Aujourd’hui Benoit XVI fait un pas supplémentaire, béatifier l’ami de Hitler, Pie XII. Ce que j’écris là n’est pas autre chose que ce que la revue Golias, animée par des militants chrétiens de gauche, publie dans ses colonnes depuis de nombreuses années.

Salutations militantes.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message