Louis XXI, futur roi de France, baptisé au Vatican !

vendredi 15 septembre 2017.
 

- > A) Le Vatican, pouponnière accueillante des rois et princes

- A1) Le futur Louis XXI (héritier du trône de France) baptisé au Vatican
- A2) Le Vatican, salon fréquemment fréquenté par les familles royales
- A3) La noblesse d’Europe a rendez-vous au Vatican ce 9 février 2013
- A4) Le Vatican, foyer du maintien de la noblesse européenne

- > B) Petites nouvelles du dimanche

2) Marseille : un adjoint UMP dénonce un parti "fascisant" et démissionne

3) L’Elysée inquiet de la mobilisation sociale

4) Le plan de relance de Devedjian Sarkozy sert à grossir le portefeuille du grand patronat

5) L’argent facile de Serge Dassault

6) 44 millions de pauvres aux Etats Unis

7) Le directeur général de la police a le sens de la famille

A) Le Vatican, pouponnière accueillante des rois et princes

A1) Le futur Louis XXI (héritier du trône de France) baptisé au Vatican

Rien ne dit mieux le fonds idéologique de Benoit XVI et d’une partie de la hiérarchie catholique française que cet épisode. Louis de Bourbon, duc de Bourgogne, vient de bénéficier à sa naissance des prestigieux fonds baptismaux de Saint Pierre de Rome.

Il faut dire qu’il est de "race pure", fils de Louis Alphonse de Bourbon dont la marraine et l’aïeule n’était autre que Madame Franco (épouse du dictateur). La marraine du petit Louis de Bourbon, Arantxa Martinez-Bordiu est également une nièce de Franco.

Le petit Louis de Bourbon a la chance d’avoir un jumeau, le prince Alphonse de Bourbon, duc de Berry dont la marraine porte le titre de baronne d’Alacuas.

A2) Le Vatican, salon fréquemment fréquenté par les familles royales

Le pape François continue sur la lancée de ses prédécesseurs en ce qui concerne la valorisation des familles royales et princières par Rome. Ainsi, ce 5 avril 2017, il a reçu les fameux Charles (prince de Galles) et Camilla.

Le 27 septembre 2011, dix familles royales d’Europe se sont retrouvé autour du pape au Vatican pour prier. Il s’agit de :

- Juan Carlos et Sofia de Bourbon, prétendus roi et reine d’Espagne

- la reine Paola et le roi Albert II de Belgique

- les ducs de Luxembourg, Henri et Maria Teresa qui ont pris part à des cérémonies papales durant la dernière semaine sainte et sont connus pour l’éducation "catholique" donnée à leurs enfants

- La Maison royale de Monaco de tradition également catholique et tout aussi impliquée dans les paradis fiscaux. Le Prince Albert s’était rendu à Rome afin d’y présenter sa femme au pape Benoît XVI et avait reçu de glorifiants honneurs.

- Les princes du Liechtenstein, Hans Adam II et l’héritier Alois, également catholiques et tout aussi attachés à la défense des paradis fiscaux.

- Les familles royales de Norvège (Harald V)et Danemark (Margarethe II), par ailleurs luthériennes et principales autorités religieuses de leur Eglise nationale.

- la reine Beatrix des Pays-Bas et le roi Carl Gustaf de Suède.

- la reine d’Angleterre, Elisabeth II, « gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre »

A3) La noblesse d’Europe avait rendez-vous au Vatican le 9 février 2013

Le 9 février 2013, en la Basilique Saint-Pierre de Rome, Benoît XVI a animé une cérémonie à l’occasion des 900 ans de l’Ordre souverain de Malte. Dans les années 1930, la Croix de cet ordre servait de symbole de reconnaissance pour les fascistes cléricaux.

4000 chevaliers de l’Ordre de Malte étaient présents ainsi que le roi Siméon et la reine Margarita de Bulgarie, le roi Michel de Roumanie, la princesse Margareta et le prince Radu de Roumanie, le prince Nicolas de Roumanie, le prince Léka d’Albanie, le prince Nicolas de Monténégro et le duc de Bragance, la princesse héritière de Roumanie et son époux le prince Radu, le prince Léka d’Albanie ainsi que le prince Nicolas de Monténégro. Tous ces personnages restés royalistes, viennent chercher une reconnaissance pour mieux briguer un rôle politique dans leur pays. Merci au pape.

A4) Le Vatican, foyer du maintien de la noblesse européenne

Depuis la laïcisation des Etats européens, le Vatican continue à jouer un rôle actif dans la vitalisation des noblesses.

Ainsi, pour prendre le seul cas de la France, les souverains pontifes ont accordé aux XIXe et XXe siècle (jusqu‘en 1931) 529 titres de noblesse dont 197 héréditaires :

- 13 princes dont 5 héréditaires

- 16 ducs dont 9 héréditaires

- 43 marquis dont 23 héréditaires

- 431 comtes dont 155 héréditaires

- 1 vicomte dont 1 héréditaire

- 24 barons dont 3 héréditaires

Notons parmi les motifs d’anoblissement :

Les motifs le plus souvent relevés dans le corps des brefs d’anoblissement sont les suivants :

- le soutien accordé aux œuvres charitables et aux écoles catholiques ;

- la défense des idées religieuses ;

- le combat politique pour la défense des droits de l’Église ;

- la défense des congrégations religieuses ;

- les services exceptionnels rendus au Saint-Siège.

Chaque année, la noblesse pontificale se réunit au Vatican. Elle regroupe les descendants mâles des titulaires de titres pontificaux héréditaires pouvant prouver leur filiation masculine, naturelle et légitime. Pas de bâtard au Vatican.

B) Petites nouvelles du dimanche

2) Marseille : un adjoint UMP dénonce un parti "fascisant" et démissionne

"Je renonce à servir la République d’un despote et les idées d’un parti fascisant", écrit Maurad Goual dans une lettre au président de la République. "Vous avez fait de la France un laboratoire populiste", écrit-il, ajoutant que "l’islam et les musulmans de France ne sont pas tels que vous les décrivez dans votre course effrénée à l’électorat du Front national".

3) L’Elysée inquiet de la mobilisation sociale

Raymond Soubie, conseiller social de Nicolas Sarkozy s’est dit "préoccupé par le risque d’une dégradation incontrôlable du climat social qui dépasserait largement le dossier des retraites." Il n’est pas le seul à s’inquiéter puisque le président UMP du Sénat a proposé lui, de reporter à 2018 le passage à 67 ans de l’âge donnant droit à une retraite sans décôte (une des 4 modification demandées par François Chérèque).

4) Le plan de relance de Devedjian Sarkozy sert à grossir le portefeuille du grand patronat

Le ministre Devedjian prétend que son « plan de relance » de 34 milliards a largement atténué les effets de la crise. En fait, il ressort du rapport de la Cour des comptes que ce plan n’a pas généré plus de 20000 emplois.

Supposons qu’il en ait sauvé 34000. L’Etat aurait alors payé aux entreprises 1 million d’euros par emploi soit une dépense phénoménale par rapport aux prétendues économies faites en supprimant des postes de service public.

5) L’argent facile de Serge Dassault

Aucun pays n’achète l’avion de combat nommé rafale. L’Etat français va donc prendre en charge le prix de 11 avions soit 800 millions d’euros pour que Serge Dassault ne fasse pas faillite.

Celui-ci en profite pour essayer d’acheter le journal Le Parisien.

6) 44 millions de pauvres aux Etats Unis

Dans le pays le plus riche du monde, 43,7 millions de personnes vivent dans la pauvreté, le taux de pauvres atteignant 14,3% en 2009 contre 13,2% l’année d’avant. C’est le plus haut taux depuis 1994, a indiqué David Johnson, du Bureau du Recensement.

7) Le directeur général de la police a le sens de la famille

Le directeur général de la police est surtout connu dans l’affaire Bettencourt pour faire chercher la source des fuites. Mais en 2009, c’est sa propre famille qui bénéficiait de son intervention. Son fils, ivre en scooter sur les Champs-Elysées faisait des dérapages sur les trottoirs, puis a insulté les policiers. Heureusement, papa était là pour étouffer l’affaire.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message