SCOOP : L’ARMEE FRANCAISE INTERVIENT AUX USA !

lundi 17 août 2015.
 

Dernière minute : à l’occasion du dernier Conseil des ministres du gouvernement français, décision a été prise d’envoyer "nos soldats" aux Etats-Unis.

Fort logiquement, notre président de la république, s’inspirant de la politique menée par les gouvernements successifs de la France dans nos ex-colonies africaines depuis une cinquantaine d’années, considère qu’il n’y a aucune raison que les ressortissants français vivant à l’étranger ne bénéficient pas des mêmes protections que les ressortissants français vivant dans nos ex-colonies africaines.

L’idée lui est venue à partir de la situation vécue par nos compatriotes en Côte d’Ivoire et au Mali. Grâce à la présence permanente d’un contingent de l’armée française dans ces pays, nos concitoyens ont pu être défendus. Accessoirement et afin de rentabiliser sa présence, l’armée française a pu participer activement au bombardement de bâtiments ivoiriens pour obliger Laurent Gbagbo à quitter le pouvoir. Accessoirement aussi, l’armée française protège des lieux économiquement intéressants au Mali. Evidemment, tout ceci a été fait avec le souci constant du respect de l’indépendance de la Côte d’Ivoire et du Mali. Nous sommes soulagés.

De plus, que pouvait reprocher la nation française à Laurent Gbagbo par exemple ? Rien en comparaison de l’espionnage politique, économique, numérique... pratiqué en grand par les USA dans notre pays.

Le contingent de l’armée française qui va être envoyé aux Etats-Unis promet d’être beaucoup plus important qu’en Côte d’Ivoire ou au Mali. En effet, selon le site internet du Sénat français, le nombre de Français travaillant aux Etats-Unis est estimé à 250000.

A l’heure où j’écris ce billet, on ne sait pas quelle va être la réaction de l’Oncle Sam. Mais notre président ne devrait avoir aucun mal à imposer sa vision du monde.

Après tout, notre pays est bien fondé à agir aux Etats-Unis comme il agit dans ses ex-colonies africaines. Souvenez-vous que jusqu’en 1803, la Louisiane, immensément plus grande qu’elle ne l’est aujourd’hui, était une possession française. Napoléon 1er l’a vendue pour une poignée de cerises.

Il est évident que, pour moi, la présence et l’intervention de l’armée française en Côte d’Ivoire est inadmissible, même sous couvert de l’ONU, autrement appelée : communauté internationale. Il est également évident que le dernier traité de défense entre la France et le Mali constitue un corset néo-colonialiste pour ce pays africain.

Tout le monde sait bien que le concept de "communauté internationale" désigne essentiellement les Etats-Unis, accessoirement les puissances occidentales et, à un degré bien moindre, la Chine et la Russie.

Pour le cas où s’imposait une intervention de l’ONU en Côte d’Ivoire, jamais elle n’aurait dû être placée sous la direction de l’ancienne puissance coloniale.

Gbagbo ou Ouattara, je ne choisis pas. Le premier fut l’homme des sociaux-démocrates version libéraux, le second est l’homme du FMI et du libéralisme économique. C’est aux Ivoiriens de choisir. La dernière élection a été truquée dans les deux camps. Les violences sont également partagées.

Robert Mascarell

le 6 avril 2011

Robert Mascarell croit plus à l’existence de la lutte des classes qu’à celle de dieu, mais est habité par Zeus le temps d’un rôle.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message