Le droit pénal face à la sociologie

lundi 8 juillet 2019.
 

La justice, autant avec ses moyens de fonctionnement que dans sa manière de fonctionner dépend du contexte économique et politique dans lequel elle opère.

Il semble urgent de renouer avec la sociologie critique de Bourdieu. Il ne suffit pas d’enregistrer des faits et notamment des narrations, des témoignages individuels, encore faut-il analyser avec quelles grilles de lecture, avec quelles catégories intellectuelles ceux-ci sont sélectionnés, analysés et dans quel contexte social et quels rapports de pouvoir se développe l’action de la justice. C’est précisément l’une des tâches de la sociologie. Comment articuler responsabilité individuelle et déterminisme social par exemple ?

C’est l’objet de l’émission de France Culture "La grande table, 2ème partie " du 12/01/2016 de Caroline Broué intitulée : "Plaidoyer pour une justice plus démocratique". (Indiquons, au passage, que cette journaliste a souvent la bonne idée d’inviter des intellectuels critiques progressistes apportant des éclairages intéressants.)

C’est le philosophe et sociologue, professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’arts de Paris-Cergy, Geoffroy de Lagasnerie qui est invité et vient de publier un nouvel essai, Juger : L’Etat pénal face à la sociologie, chez Fayard.

Discussion tout à fait opportune au moment où le jugement du tribunal d’Amiens concernant la condamnation de syndicalistes de l’entreprise Goodyear a provoqué de nombreuses réactions.

Pour écouter cette émission de 34 minutes, il suffit de cliquer ici.

La présentation du livre : Juger : L’État fasse la sociologie , se trouve aussi sur le site de l’auteur auquel on accède en cliquant là

Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message