Marxisme et anthropologie (Chronique marxienne 7)

mardi 12 juin 2018.
 

L’Homme n’est ni ange ni bête (Pascal) mais de quoi est-il le nom ?

L’anthropologie ne doit pas être considérée comme une science réservée à des spécialistes mais doit être intégrée dans la réflexion philosophique et politique. Les résultats obtenus par cette science a en effet des conséquences considérables sur la manière d’analyser les structures sociales passées ou présentes et aussi sur la manière d’envisager de nouvelles structures sociales satisfaisant les besoins humains à l’ère de l’anthropocène.

Cliquez sur les numéros entre parenthèses pour accéder aux références mentionnées.

L’anthropologie, , l’archéologie, la génétique moderne et les neurosciences éclairent d’un jour nouveau la manière dont l’Homo sapiens se construit historiquement en interaction avec son milieu naturel et social. Le par nature serait-il un loup pour l’homme ? Un être par nature violent et recherchant sans cesse son intérêt personnel ? Ou au contraire, serait-il plutôt de nature coopérative et socialement construit ? Depuis la naissance du capitalisme il y a plus de quatre siècles, les idéologies dominantes non scientifiques véhiculent la première thèse en se référant à la fréquence et à la violence des guerres notamment. Elle implique alors une certaine conception hiérarchisée et autoritaire de la société, les individus étant incapables de s’organiser eux-mêmes car on lutte perpétuelle. La seconde thèse, depuis plus d’un demi-siècle, est validée par les sciences de l’Homme mentionnées précédemment.

Elles impliquent une autre vision de la société, beaucoup plus pacifique, et s’appuie sur la capacité des individus en à réfléchir et à s’organiser par eux-mêmes. Ce sont sur ces nouvelles bases anthropologiques vérifiées scientifiquement que Jacques Généreux a bâti son projet de société alternative dans son ouvrage "L’autre société". Ce livre aurait du être diffusé à 20 millions d’exemplaires en France au lieu d’être l’objet d’une censure par l’ensemble des médias. (Mediapart inclus).

Nous avions des j’ai écrit un article en rapport avec l’anthropologie intitulé : "La violence dans l’Histoire est-elle inscrite dans le cœur de l’Homme ?" (1)

Une émission de la série de France Culture "La Marche des sciences" intitulée : "Préhistoire de la violence et de la guerre " confirme la seconde thèse et illustre nos propos.(2)

Savoir comment le marxisme, en tant qu’outil émancipateur des peuples, s’articulent avec l’anthropologie est donc une tâche non simplement de nature philosophique mais aussi politique.

Une définition

"L’Anthropologie marxiste, dite aussi « anthropologie de la libération », adopte une perspective de libération du genre humain. C’est un courant de pensée en anthropologie dont les principaux représentant sont Claude Meillassoux et Maurice Godelier. Ce mouvement scientifique fut très vigoureux dans les années 1960 et 70. Son intérêt s’est essentiellement porté sur l’anthropologie économique ; les questions des modes de production, de l’esclavage, du traitement des femmes et de la reproduction ou encore la place de l’économie dans les sociétés."

Source : Wikipédia.(3)

Voici maintenant la liste des documents répertoriés sans prétention d’exhaustivité. En cas de dépérissement d’un lien hypertexte avec le temps, on peut essayer de récupérer le document en effectuant un copier – coller du titre dans votre moteur de recherche.

“Le politique en anthropologie : une anthropologie politique  ?” (4)

par Lise Pilon-Le Professeure retraitée de l’enseignement, département d’anthropologie, Université Laval (Québec)

Source : Les classiques des sciences sociales . UQAC

Horizons marxistes en anthropologie (5)

par Maurice Godelier. (entretien avec )

Source : revue Période

Marxisme et anthropologie (6)

par Tony Andreani

Source : L’Homme et la société / Année 1970 / Vol.15 / No 1 / pp. 27-75 Persée

Anthropologie et marxisme,(7)

Livre de Marc Abélès .(paru aux éditions complexe. Belgique) Compte rendu ici du livre p ar Chantal Collard, anthropologues.

Source : Anthropologie et Sociétés, vol. 4, n° 2, 1980, p. 168-172.. Érudit

Anthropologie et marxisme : années 1950-70 (8)

par Emmanuel Terray

Source : HA LS H S.. Archives ouvertes

L’Afrique, miroir du contemporain, (9)

Journée d’études de l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC - UMR8177 CNRS-EHESS), Jun 2007, Paris, France.

Source : HAL archives ouvertes

Anthropologie marxiste et recherche empirique. [note critique] (10)

par Bogumil Jewsiewick

Source : Cahiers d’études africaines Année 1986 Volume 26 Numéro 101 pp. 265-269 Persée

De quelques formes de présence du marxisme en anthropologie (11)

(About a few forms of presence of Marxism in anthropology)

Par Noël Barbe Source :Le Portique. Revue de philosophie et de sciences humaines 32 | 2014 : Sciences sociales et marxisme

Quelques occurrences économiques en anthropologie (12)

par Laurent Bazin et Monique Selim Voir chapitre : Le matérialisme entre systèmes économiques « traditionnels » et capitalisme

Source : revue socio–anthropologie (2000)

L’anthropologie politique et Antonio Gramsci : influences, inspirations et interprétations (13)

Source : Baobab Base de données des enseignements et séminaires de l’EHESS

Introduction à l’anthropologie politique de Gramsci (14)

Enregistrement audio du séminaire Première séance : ici

Source : séminaire anthropologie EHESS_2014

Anthropologie, marxisme, évolutionnisme et progrès. (15)

Par Christian Dar mangeat

L’auteur de l’article a écrit un livre dont le titre est : "Le communisme primitif n’est plus ce qu’il était ?. Aux origines de l’oppression des femmes" (Editeur : Smolny) Résumé du livre disponible ici

Source : blog de Christian Dar mangeat

Entre marxisme et ethnicité : l’anthropologie russe selon Ernest Gellner (16)

par Wladimir Berelowitchsem-link

Source : Genèses Année 1998 Volume 33 No 1 pp. 128-137 Persée

Économie politique féministe (17)

par Marie France Labrecque et Francine Saillant Département d’anthropologie. Université Laval .Sainte-Foy (Québec)

Source : Revue Anthropologie et sociétés.Vol. 25, No 1, 2001, p. 5-21. Erudit

Le marxisme et la question naturelle (18)

par Serge Moscovici

Source : L’Homme et la société / Année 1969 / Vol13– No 1 / pp. 59-109 .Persée

Marx et la nature (19)

par Alain Lipietz | janvier 2007 (Michel Ontfay qui prétend dans l’une de ses conférences de juillet 2016 que Marx hait la Nature, devrait hier cet article. pour se mettre au niveau et éviter de raconter n’importe quoi )

Source : blog de l’auteur et article d’origine : Éco Rev ici

Marx lecteur de Darwin (20)

par Paul Guerpillon. Séminaire Lectures de Marx, ENS, 6ème année Séance du 9 février 2015

Source : Hypothèses.org

En quoi les idées de Marx et de Darwin convergent ? (21)

par Robert Parisjs (21/11/2013,) Source

Source : site Matière et révolution

Étude sur les critiques que Marx adresse à la théorie darwinienne (22)

en tant qu’elle serait le reflet des catégories de la théorie économique du temps.

Mémoire de maîtrise

Source : site Marx Darwin.free

La question de l’humain apres Marx (23)

par Florence WOLF

Source Actuel Marx en Ligne n°21 (26/ 8/2003)

La « défense de la nature » et le point de vue de Marx (24)

par Robert (25/10/ 2011)

Source : site Matière et révolution,

La cause anthropologique (25)

par Lucien Sève

Source : La revue du Projet No 50 – septembre 2015

Quelle liberté pour l’homme selon Marx ? (26)

Par Yvon Quiniou

Intervention au colloque d’Espaces Marx Bordeaux « Actualité de Marx et nouvelles pensées critiques », 30 novembre-3 décembre 2011.

Yvon Quiniou est philosophe, auteur de L’homme selon Marx. "Pour une anthropologie matérialiste". Kimé, 2011 dont une présentation est ici

Source : site La faute à Diderot

Qu’est-ce que le matérialisme anthropologique ? (27)

par Marc Berdet ( 08/04/2010 )

Extraits de la thèse de Marc Berdet, Fantasmagories et mouvement social dans Paris, capitale du XIXe siècle. La démarche historico-sociologique d’un chiffonnier, Chap. II “Mouvement social et matérialisme anthropologique”.

Source : Site anthropologie matérialiste

Le matérialisme historique de Karl Marx (28)

Source : Wikipédia

Livres

Répertoire de la base de données Rameau  : 39 titres pour anthropologie marxiste.(L1)

La production du social autour de Maurice Godelier (L 2) Auteurs : Philippe DESCOLA, dir. ; Jacques HAMEL, dir. ; Pierre LEMONNIER, dir. Editeur : Paris : Fayard Année de publication : 1999 Tous les chapitres de l’ouvrage en cliquant sur le lien

Source : Bibliothèque Sigmund Freud. Société Psychanalytique de Paris

- « Innovation technique et lutte des classes », Techniques et culture, no 2, Actes de la table ronde "Technologie culture", septembre 1983.

- “De l’anthropologie économique à l’anthropologie dialectique : un débat actuel”, Tiers Monde, Vol. 29, N°114, 1988.

- « Reflections on the relevance of a theory of the history of exchange” in Relations of the productions, D. Seddon (ed.). Londres : Frank Cass, 1978.

- Les Alliances de classes, François Maspero coll. Textes à l’appui no 77, Paris, 1973, 221 pp.

- Colonialisme, néo-colonialisme et transition au capitalisme. Exemple de la Comilog au Congo-Brazzaville, François Maspero coll. Économie et socialisme no 15, Paris, 1971.

- Sur l’articulation des modes de production / Remarques théoriques / Yves Duroux, Charles Bettelheim Paris : École pratique des hautes études, s.d ; 2 vol., (201 p.) Collection : Problèmes de planification ; 13 ; 14

- Les concepts de l’anthropologie économique marxiste. Critique et mise à l’épreuve. Thèse, Paris V, 1978, sous la direction de Louis-Vincent Thomas.

- The lineage mode of production. Group, 1975 mère

- Modification des structures sociales sous l’influence de l’économie de plantation en Côte-d’Ivoire et au Ghana, DES, Paris, juin 1964.

Annexe

Par-delà nature et culture est un ouvrage théorique de l’anthropologue français Philippe Descola paru chez Gallimard en 2005.

Article de Wikipédia ici expliquant comment l’anthropologue définit quatre grands types de civilisation Ouvrage incontournable : Philippe Descola est le Nicolas Copernic de notre époque. Dans

Vidéos interviews de Philippe Descola

Le concept de nature est une invention de l’Occident Les vidéos s’enchaînent, c’est la deuxième qui présente les quatre ontologies : animisme, naturalisme, totémisme, analogisme. Cliquez ici pour accéder la vidéo.

Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message