Une déferlante Mélenchon en 2017 n’est pas impossible

lundi 20 février 2017.
 

- 1 Electeurs issus de droite désabusés

- 2 Electeurs de gauche et écologistes désabusés

- 3 Électeurs ayant voté blanc, ou abstentionnistes, ou instables, ou indécis

Les micro–trottoirs que nous avons imaginés ici permettent d’exprimer des opinions qui n’ont rien de fictives étant le résultat d’une réflexion personnelle qu’un certain nombre d’électeurs peuvent avoir aussi concernant la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

Ce flux disparate peut propulser Mélenchon vers la victoire.

Nous avons imaginé 2 séries de micro–trottoirs.

La première prend essentiellement en compte le comportement électoral d’origine de chaque interviewé.

La deuxième série, dans un autre article, prendra en compte l’origine socioprofessionnelle des interviewés qui justifieront donc leur vote à partir des réalités professionnelles et des conditions de vie.

Ces micro– trottoirs peuvent constituer des fiches argumentaires utilisables par des militants de la France insoumise.

Nous avons rédigé ici ces micro–trottoirs dans un langage proche du langage oral pour le rendre plus réaliste tout en essayant de respecter une certaine précision de la pensée.

Les personnes interrogées représentent différents courants d’opinion.

La question est simple : Quel(le) est votre candidat(e) préféré(e) pour les prochaines élections présidentielles de 2017 ?

1 – Des électeurs issus de droite désabusés

MT1 –Je voterai Mélenchon alors que j’ai jusqu’à présent toujours voté à droite. J’ai voté à droite car celle-ci défend l’intérêt des chefs d’ entreprises qui, par l’apport de leur capital sont les créateurs d’emplois et de richesse dont tout le monde profite par les biens de consommation.

Or depuis plusieurs années les politiques économiques menées par les partis de droite et même François Hollande sont inefficaces : la croissance est voisine de zéro ainsi que l’investissement . D’autre part, si un certain niveau d’inégalité est souhaitable pour inciter les gens à se hisser vers le haut, le niveau actuel des inégalités est trop important et menace la cohésion républicaine.

Il est temps de donner un coup d’arrêt à cette course effrénée d’accumulation de profit que des gens comme Juppé, Copé, Lemaire etc veulent fanatiquement poursuivre : à terme c’est le système lui-même qui risque d’exploser. Or Mélenchon veut limiter les hauts revenus et propose un impôt progressif pénalisant des accumulations exorbitantes et soulager le poids fiscal supporté par les classes moyennes.

Continuer sur la même trajectoire avec les programmes de droite actuels, c’est encore plus augmenter les inégalités et le nombre de pauvres : ce n’est plus supportable : on retrouve le niveau d’inégalité d’avant la guerre 14 – 18. J’ai cru au ruissellement de la richesse allant du sommet de la montagne des plus riches vers les plus pauvres situés au pied : force est de constater que je me suis trompé : la pauvreté n’a fait qu’augmenter alors que les plus riches sont toujours plus riches.

Oui, il faut stopper ce processus mortifère et pour cela je voterai Mélenchon qui ne me paraît d’ailleurs pas être du tout un collectiviste.

MT2 – J’ai voté jusqu’à présent à droite dans la lignée gaulliste : faire de la France une puissance indépendante des tutelles économique et politique extérieures. J’ai pensé que l’atlantisme du sarkozysme n’était qu’une parenthèse à cette orientation. Or je constate qu’il n’en est rien : tous les candidats de droite subordonnent la défense de la France à l’OTAN, sont tous alignés sur la politique extérieure nord-américaine. Au niveau européen, ils ne font rien pour affirmer la souveraineté nationale et populaire de la France : ils acceptent sans broncher les diktats de la commission européenne.

Or Mélenchon, est le seul candidat crédible qui veut restaurer l’indépendance politique de la France. En outre, son dialogue avec un certain nombre de hauts gradés de l’armée française montre sa préoccupation de préserver et d’améliorer notre Défense nationale. D’autre part, la politique extérieure de Mélenchon me semble équilibrée comme c’était d’ailleurs le cas du temps du général De Gaulle . Paradoxalement, c’est Mélenchon qui incarne le mieux la tradition gaullienne, ce que je ressens d’ailleurs en écoutant certains de ses discours.

Non, pour moi plus d’hésitation : c’est Mélenchon le meilleur candidat.

MT3 – Jusqu’à présent j’ai voté à droite car je suis plutôt attaché à des valeurs conservatrices : respect de l’ordre et de la discipline, de l’autorité ; grande importance à apporter à la famille et l’éducation des enfants notamment.

Or, j’ai constaté que tous les candidats de droite remettaient en cause la loi des 35 heures. Travailler toujours plus longtemps, travailler le dimanche, retarder l’âge de la retraite.… Et la famille dans tout cela ? Quel temps reste-t-il pour s’occuper des enfants, de leur éducation. Quel temps reste-t-il pour s’occuper de ses ascendants âgés et parfois peu autonomes ? C’est une honte ! Tous ces candidats ont-ils des nurses, des répétiteurs à domicile, des coursiers ? Sont-ils épuisés par le travail ? On peut en douter compte tenu du taux d’absentéisme aux assemblées parlementaires.

Or Mélenchon est un humaniste qui fait passer l’humain d’abord : il est partisan des 35 heures et même d’une diminution du temps de travail. Il accorde beaucoup d’importance à l’éducation, à la formation générale et professionnelle.

Quant à sa position concernant "le mariage pour tous", ce n’est pas la mienne mais il a clairement dit qu’il comprenait celle-ci car il respecte la liberté de conscience personnelle. Ce n’est pas un sectaire.

D’autre part, Mélenchon n’est pas un mou : il sait ce qu’il veut et donne l’image d’une personnalité qui a de l’autorité sans être pour autant un autocrate car il croit au collectif.

Sa position concernant l’usage de la violence est claire : il la condamne fermement ; il est légaliste.

Ce qui m’a frappé, c’est que l’organisation de sa France insoumise est incroyablement bien structurée et n’a rien de désordonnée.

En ne jouant pas le jeu démagogique des oppositions de catégories différentes de citoyens, il évite ainsi la création de tensions sociales génératrices de violence et de désordre, contrairement au FN.

Non, un seul vote me semble envisageable : Mélenchon.

MT4 – J’ai voté à droite depuis 30 ans et rien ne change. François Hollande a repris les mêmes principes : allégements massifs des charges sociales, rigueur salariale, abaisser le plus possible les coûts de production… Mais le taux de chômage est toujours aussi élevé, les gens vivent moins bien, les tensions sociales s’aggravent : j’en tire les conséquences, mon choix politiques ne vaut rien.

Il faut changer de logiciel. Mélenchon en a un pour relancer l’économie et empêcher que les profits soient uniquement investis dans la bulle financière. Son programme, contrairement à ce que je pensais, n’est pas du tout extrémiste mais équilibré . Limiter les revenus de un à 20 ce n’est tout de même pas de l’égalitarisme ! Non, l’avenir, l’avenir en commun, c’est avec Mélenchon.

MT 5 Je suis catholique pratiquant et comme beaucoup, par tradition, je vote à droite. Mais je me suis aperçu, les législatures passant, que les très riches étaient toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres. Je n’avais jamais vu autant de gens sans abris contraints de dormir dans la rue. Seul Mélenchon ose parler de cette réalité inacceptable pour un pays aussi riche que le nôtre.

Notre système économique ne sert plus l’intérêt humain : seul le fric compte . Notre politique extérieure est complètement dévastatrice et est l’une des causes essentielles des flux migratoires. Les politiques prônée par les partis de droite pour traiter le problème des réfugiés est complètement en contradiction avec les positions de l’Église. Or la position de Mélenchon est beaucoup plus en accord avec celle de l’Église sur la question de l’immigration.

Et puis, par ailleurs, je me suis rendu compte que son programme convergeait avec la politique sociale de l’Église sur les questions sociales et économiques alors que la politique économique de la droite est beaucoup plus éloignée. Pour moi, il n’y a pas l’ombre d’un doute : les valeurs défendues par Mélenchon sur la question de l’argent et de la solidarité entre les hommes me paressent proches notamment sur la question du partage des richesses de mes propres valeurs chrétiennes. Le vote chrétien, c’est le vote Mélenchon.

MT6 – J’ai été écœuré par différents scandales politiques de corruption, d’abus de biens sociaux, de conflits d’intérêts, d’absence signification de lutte contre la fraude fiscale aussi bien du côté PS que du côté de la droite. J’ai alors voté FN pensant avoir affaire à un parti plus propre . Or j’ai appris qu’il n’en était rien : nombreux scandales financiers et luttes internes de pouvoir ont agité et agitent le FN. Et puis ses représentants ont voté au Parlement européen pour la loi protégeant le secret des affaires permettant toutes les magouilles et rendant quasi impossible l’action des lanceurs d’alerte. Le masque tombe : le FN a choisi le camp des gros. Alors j’ai compris.

J’ai constaté que Mélenchon représentait la rectitude, le parler vrai, la clarté et ne s’embarrasse pas des combines d’appareils. En outre, il a les mains propres : c’est un type honnête.

J’ai été débile de ne pas voter plus tôt pour lui : il le mérite même si j’ai quelques inquiétudes sur la question de l’immigration : il n’est pas assez précis. Oui, finalement dans ce bordel politique seul Mélenchon représente un espoir crédible. Pour moi en 2017 ce ne peut être que le vote Mélenchon.

MT7 – J’ai voté deux fois FN car j’étais attaché à la préférence nationale . Un jour, un militant probablement Front de gauche sonne à ma porte pour me remettre un tract concernant la santé je crois.

Je lui dis : c’est bien gentil de vouloir accueillir des étrangers pour les aider, mais il y a déjà des familles françaises en grande difficulté qu’il faut aider. Je lui présente la situation : d’un côté vous avez une famille française de deux enfants démunie, gagnant à peine le SMIC et de l’autre une famille d’origine africaine avec quatre enfants et ayant aussi de faibles revenus. Ces deux familles sont en concurrence pour obtenir un logement social. Je ne suis pas raciste ni xénophobe, mais pour moi il faut donner la priorité à la famille française pour accéder à l’unique logement social disponible dans mon exemple.

Jusqu’à présent j’avais eu des réponses du genre : ce ne serait pas légal et incompatible avec les valeurs de la République ! Ce genre d’argument juridique de bourgeois lettré ne m’a jamais convaincu. Mais cette fois-ci, le type, qui n’avait rien d’un bourgeois, me répond : vous êtes esclave du cadre de pénurie dans lequel on veut vous enfermer. La solution est simple : il faut créer suffisamment de logements sociaux pour que ce genre de situation ne se produise pas et avoir une régulation humaine des flux migratoires. En outre, la construction de logements sociaux de qualité peut créer de l’emploi. Il faut savoir sortir des cadres comme celui des traités européens pour pouvoir trouver des solutions aux problèmes…

Là, ce type m’a convaincu et je lui ai demandé : qui défend ces bonnes idées ? Il me répond : Le programme de Jean-Luc Mélenchon. Alors je lui ai répondu : d’accord, en 2017 je voterai Mélenchon : ça tient la route !

MT8 – Le plus souvent, j’ai voté centriste car je suis de droite sans excès. Mais je me suis aperçu que la plupart des centristes préféraient conserver leur siège en s’alliant avec la droite dure plutôt que de garder ses convictions : Byron d’ailleurs s’est vite retrouvé seul. Je me sus rendu compte aussi, avec le temps, que les centristes ne faisaient rien pour modérer les appétits de la finance. Byron critique sans cesse le déficit budgétaire de l’État mais c’est un héritier de Giscard qui le premier a provoqué le processus de l’endettement de l’État en l’obligeant à emprunter sur les marchés financiers . Le centre continu dans la même erreur et pleurniche sur les déficits : c’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles. Il pleure aussi sur le sort des PMEet TPE mais ne propose aucune mesure fiscale sérieuse pour s’attaquer aux supers bonus fiscaux du CAC 40. Il n’est pas crédible.

En revanche, un militant de la France insoumise m’a ouvert les yeux : seul Mélenchon est porteur d’un programme s’attaquant au problème. J’ai eu du mal à y croire car on le présente toujours comme Monsieur super –taxe mais on oublie de dire que cela n’est pas destiné aux PME qui sont protégées mais aux superprofits des actionnaires du CAC 40 et des entreprises de l’AFEP Sur ce genre de questions, Byron est muet. Non, maintenant je suis sorti de mes illusions : c’est Mélenchon, muni de son programme, le meilleur choix qui n’a rien d’extrémiste.

2 Electeurs de gauche désabusés.

MT9 –J’ai voté socialiste depuis 40 ans étant de gauche et considérant les mesures proposées par le PCF puis Mélenchon comme trop radicales et irréalistes. Mais c’était avoir une méconnaissance totale de son programme qui n’a rien de super radical : pas d’étatisation généralisée, pas de collectivisme écrasant l’économie de marché. mais une économie plurielle à trois secteurs : public, privé, économie sociale et solidaire.

C’était ma première erreur de croire la propagande socialiste et de droite présentant Mélenchon comme un extrémiste. Deuxième erreur : avoir voté François Hollande en 2012. Jamais un représentant politique de droite ou de gauche n’a autant renié ses engagements initiaux.

Du coup , le fameux slogan d’extrême gauche "social–traître" semble applicable.

Une trahison totale de son corps électoral, ce qui n’a pas été le cas, disons-le en passant, de Nicolas Sarkozy qui n’a pas trahi son électorat de droite même s’il a échoué dans sa politique. Comme l’indique le titre d’un livre de Martine Billard : "le Medef l’a rêvé, Sarkozy l’a fait". Il faudrait rectifier maintenant : "l’a partiellement fait" . Mais François Hollande "l’a complètement fait".

Je ne voterai plus jamais socialiste. La loi travail, le cadeau pharaonique de 43 milliards d’euros fait au patronat avec le CICE sont des mesures que même la droite n’avait osé faire. Une honte absolue et une destruction même de la gauche qu’il était censé représenté avec l’appui des médias réduisant la gauche au PS. À cette trahison, on peut ajouter le charlatanisme de ceux de ce gouvernement qui prétendent être les héritiers de Léon Blum et de Jean Jaurès. Une injure faite à leur mémoire. Le 80ème anniversaire du Front Populaire constitue un véritable enterrement des valeurs qu’il portait avec le vote de la loi travail.

Je pense que de nombreux électeurs socialistes réagissent comme moi. Alors quelle alternative à gauche sachant que je ne suis pas communiste ? Il ne reste que Mélenchon qui défend avec son programme de solides mesures de gauche avec les valeurs qui s’y rattachent. Ayant compris qu’il n’est pas un extrémiste, je n’ai maintenant finalement plus aucune réticence à voter pour lui . Mieux : c’est maintenant avec enthousiasme que je voterai avec la France insoumise Mélenchon en 2017.

MT10 – J’ai voté socialiste à plusieurs reprises et je suis dégoûté maintenant de la politique menée par François Hollande et ses alliés politiques qui restent majoritaires au PS. Ce parti n’a plus raison d’être puisque qu’il est devenu un parti de droite et qu’un seul parti de droite ou du centre suffit.

J’ai pensé comme recours à des socialistes affligés, frondeurs et qui remettent en cause la politique d’austérité. Mais quelle confiance puis-je avoir en des gents qui, pour la grande majorité, ont voté la quasi-totalité des lois dont le CICE de ce gouvernement ? Il est un peu facile lorsque le bateau coule de ne s’en prendre qu’au capitaine quand on a participé au naufrage ! Que reste-t-il à gauche de crédible ? De stable ? Rien ! Rien à part le programme de Jean-Luc Mélenchon et de la France insoumise. Je voterai avec détermination sans état d’âme et avec conscience pour Mélenchon en 2017 :

MT11 –Je vote habituellement Vert car je considère l’écologie politique comme fondamentale.

Mais la raison me fait maintenant basculer du côté du Parti de Gauche et le vote Mélenchon.

Je suis dégoûté des querelles personnelles et des ambitions égocentriques d’un certain nombre de responsables écologistes. Ceci n’est pas tout à fait nouveau mais s’est trop perpétué dans le temps. L’alliance du PG avec le PCF m’a fait hésité pour me rallier à la position de Mélenchon du fait des concessions faites au PCF pour la sortie du nucléaire. En outre, le PCF s’était prononcé dans le cadre d’un vote du PGE contre la proposition du PG concernant l’éco socialisme : c’était pour moi inacceptable de me rallier à un Front de gauche aussi boiteux .

Or la situation a changé avec le mouvement de la France insoumise qui n’est plus dépendant des positions du PCF en ce qui concerne l’écologie. Son programme "L’avenir en commun" est maintenant clair : sortie du nucléaire le plus vite possible en consacrant des moyens considérables à la transition énergétique. À cela s’ajoutent la règle verte, planification écologique,… (sans compter même la charte de l’éco socialisme) qui finalement vont beaucoup plus loin, du point de vue économique, que EELV.

Maintenant je n’hésite plus, je voterai Mélenchon en 2017 en raison de la cohérence et de la fiabilité de son programme écologique.

MT12 – Habituellement, je vote blanc ou pour un candidat écologiste. Je suis attaché à la spiritualité bouddhiste. J’ai été littéralement subjugué par certains discours de Mélenchon ne demandant à certains moments s’il n’était pas d’obédience bouddhiste ! En outre, la lecture de "l’Ère du peuple" im’ont conforté dans cette impression. Description judicieuse de la grande bifurcation avec l’apparition de l’anthropocène, intérêt général humain, vision planétaire des enjeux écologiques et climatiques de notre époque, interdépendance des phénomènes naturels et des interactions entre l’homme et son milieu. À cela, s’ajoute chez Mélenchon une forte empathie pour ses semblables les plus pauvres, un altruisme sincère dont l’intensité peut d’ailleurs expliquer parfois sa violence verbale et colérique contre un système qui broie l’humain. Certes on peut expliquer certains éclats de voix de Mélenchon par un "tempérament méridional", par, un mauvais contrôle émotionnel, par exemple, mais à mon sens, il faut voir plus loin : l’empathie de Mélenchon en fait parfois un écorché vif.

Sans hésiter, je voterai Mélenchon en 2017. Certains de mes amis, très branchés sur les médias, m’ont rapporté des propos fort désobligeants de Mélenchon contre les moines bouddhistes du Tibet. Il faut tout de même comprendre que Mélenchon dénonçait simplement ici non pas la spiritualité partagée par ces moines mais leurs comportements féodaux. Non, la propagande médiatique ne m’empêchera pas de voter Mélenchon.

MT13 – J’étais habituellement électeur communiste mais quelle que soit la position du PCF en novembre,je voterai sans aucune hésitation Mélenchon en 2017.

Il y en a marre de ce bordel d’accords à géométrie variable avec le PS devenu un parti de droite qui a rendu la position du Front de gauche incompréhensible pour de nombreux électeurs.

Il y en a marre de ces hésitations et tergiversations, de ce pointillisme alibi sur la manière de parler de Mélenchon. Et puis quelle chance peut avoir quelconque personnalité du PCF pour dépasser 5 % aux présidentielles ? Trop de temps perdu. Mélenchon n’a pas rompu avec les préoccupations des classes populaires notamment des ouvriers : c’est parfaitement clair dans le discours de ses meetings, de sa présence lors de manifestations concernant les fermetures d’usines, les entretients qu’il peut peut avoir avec les syndicalistes ouvriers. Mélenchon est toujours aux côtés de la CGT et de Sud solidaire.

Mélenchon est parti du programme du Front de gauche "L’humain d’abord" et a créé différents dispositifs démocratiques pour l’améliorer : c’est un plus. Je me joins au mouvement de la France insoumise, comme Marie George Buffet et de nombreux communistes pour la défense de son programme. Sans vouloir sacraliser et sans considérer Mélenchon comme un homme providentiel, il faut bien reconnaître ses qualités de tribun non pas démagogue mais pédagogue.

Je voterai pour les intérêts de la classe populaire, c’est-à-dire pour Mélenchon en 2017.

MT14 – Je vote habituellement pour le candidat du NPA mais maintenant je dis halte à ma connerie ! En consultant le site du NPA j’ai été horrifié par les manœuvres de bas étage et politiciennes dignes d’une presse de droite anti Mélenchon. Mélenchon serait un nationaliste, un démagogue n’hésitant pas à se se fourvoyer dans la presse people, n’hésitant pas à faire des conférences suspectes face a des cadres de l’armée, ,face à des responsable de milieux d’affaires,… Débat d’idées : niveau zéro. Ce parti sombre dans le formalisme rigide et est dépourvu de toute pensée stratégique à l’exception de celles "du grand soir" en caricaturant à peine.

Ensuite, aucun programme élaboré de gouvernement s’appuyant sur une large réflexion collective. En outre, son candidat n’a aucune chance de dépasser 5 %. Vote sans perspectives donc.

Ainsi trois raisons de ne plus voter NPA . Mélenchon porteur du programme "L’avenir en commun" me convient et tient compte de la réalité des rapports de force économique et idéologique de la société française. C’en est assez de disperser nos voix, ce qui fait le jeu objectif de la grande bourgeoisie. Un anticapitaliste digne de ce nom ne peut que voter Mélenchon en 2017.

3 – Électeurs ayant voté blanc, ou abstentionnistes, ou instables, .ou indécis

MT15 – Je suis un électeur instable : tantôt je m’abstiens, tantôt je vote à droite, tantôt à gauche. Mais en cette année 2016 je suis préoccupé par une question qui me semble fondamentale qui n’est abordée par personne à l’exception de Jean-Luc Mélenchon : la question de la paix, surtout en Europe. La politique étrangère française actuelle alignée sur celle des États-Unis concernant la Russie est préoccupante et ne va pas dans le sens de l’intérêt de la France. Les médias, y compris France Culture, au lieu de faire une analyse géopolitique multilatérale de la politique de Poutine préfèrent une analyse unilatérale, manichéenne. anti–russe. La responsabilité de la politique européenne et notamment française dans le repliement national de la Russie est rarement exposée. Cela contribue à créer un climat de tension avec la Russie préjudiciable pour l’avenir de la paix en Europe. La crise systémique actuelle du système économique dominant peut faire craindre le pire comme nous l’enseigne l’Histoire.

La politique étrangère de la France en Libye a été catastrophique en ne respectant pas les limites fixées par l’ONU : la Libye est livrée finalement aux djihad listes. Des flux migratoires sans précédent en ont résulté de la chute de Kadhafi. La défense des droits de l’homme est devenue un prétexte pour justifier n’importe quelle intervention militaire contre un régime autoritaire au mépris de toute analyse fine et réaliste de la situation.

Seul le candidat Jean-Luc Mélenchon a une vision géopolitique globale non alignée et préventive contre la guerre. Pour préserver la paix et l’amitié entre les peuples, je voterai sans hésiter pour Mélenchon, l’homme de l’intelligence et du discernement. en 2017.

MT16 – Depuis plusieurs élections, je vote blanc ou je m’abstiens. À quoi bon voter ? me disais-je.

Ça ne change rien, ça ne sert à rien. Tous ces candidats, ce qui les intéressent, c’est leur propre intérêt de carrière ou l’intérêt des copains argentés et influents qui peuvent les aider à grimper sur l’échelle du pouvoir. Les promesses : c’est du flan ! Le record a été battu par Hollande. Mais un jour, il y a un brave gars qui a frappé à ma porte et qui distribuait un tract contre le chômage.

Je lui dis : et qui va changer ça ? Personne, moi je vote blanc. Alors il me répond : et ça a changé quoi de voter blanc ? Rien . Et vous croyez que ça les gênent que vous votiez blanc ceux qui sont responsables du chômage ? Ils en ont rien à foutre de votre vote blanc : au contraire, ça les arrange bien ! Alors quand il m’a dit ça , j’ai pas compris sur le coup. Je lui demande : Ah, il y a des responsables du chômage ? C’est qui ? C’est pas l’état du marché du travail ? Il se marre et me répond : Ce sont ceux qui ont intérêt à avoir des travailleurs dociles et payés au minimum : s’ils ne sont pas contents, dehors ! Il y en a 50 qui attendent à la porte pour vous remplacer ! Et ceux – là, c’est le grand patronat avec ses gros actionnaires qui veulent toujours plus de profit et casser les droits sociaux.

Alors je lui demande : et alors ? Qu’est-ce qu’on peut y faire ? Il me répond : virer tous les politiciens qui sont à leurs ordres à droite comme au PS qui ne font qu’appliquer ce que demandent les organisations patronales Medef et l’AFEP. Je lui réponds : d’accord, et après ?

La France insoumise avec Mélenchon peut le faire ! Il faut virer tous ces valets ! Je lui réponds : Mélenchon, il n’est pas comme les autres ? Un ambitieux qui travaille pour sa carrière ? Il me répond : c’est la peinture que veulent en faire les médias. C’est du pipeau !

Mélenchon peut arrêter de faire de la politique et vivre confortablement avec ses différentes retraites : sénateur, ministre, parlementaire européen. Il faut que vous sachiez que la plupart des médias appartiennent à des milliardaires, et tous ceux qui veulent virer leurs serviteurs, ils leur cassent les reins en utilisant tous les moyens pour les discréditer ! Mélenchon est pour eux, l’ homme à neutraliser prioritairement.

Ouaf ! Super–vitaminé le gars J’ai fini par comprendre que je m’étais laissé piéger comme un enfant par les médias : ce brave type avait raison. Lorsque les yeux sont ouverts, on finit par voir !

Alors un nouvel horizon s’est ouvert à moi : je suis sorti de la situation dépressive et bouchée du vote blanc et de l’abstention. J’ai réalisé que le seul vote utile, c’était Mélenchon et son programme d’avenir.

MT17 – Je ne suis pas inscrit sur les listes électorales bien qu’âgé de 27 ans naturalisé français depuis 10 ans. Je suis cadre dans l’industrie automobile et de confession musulmane.

La stigmatisation des musulmans par certaines franges de la population et une instrumentalisation politique de la religion m’a fait prendre conscience qu’il fallait que je vote. Or, le candidat qui défend clairement la solidarité entre toutes les forces actives de la population indépendamment de leur origine ethnique, religieuse et nationale est Jean-Luc Mélenchon. En outre, il n’oppose pas différentes catégories de travailleurs entre eux : travailleurs du privé et fonctionnaires comme se complaît à le faire la droite par exemple. Cette fois-ci, je voterai et je voterai Mélenchon l’homme du lien social, de la laïcité et de l’harmonie entre citoyens.

MT18 – J’ai voté tantôt à gauche,, tantôt à droite, pour celui qui me semblait mieux défendre les intérêts de la république et les droits de l’homme. La multiplication des affaires judiciaires d’abord à droite puis à gauche, le saccage de l’autorité présidentielle par Sarkozy puis avec Hollande, par l’instrumentalisation politique de la police pour casser les manifestations m’ont convaincu que les représentants de ces partis sacrifiaient les valeurs de la république pour défendre leurs intérêts de carrière personnelle et s’accrochaient au pouvoir J’ai vite compris en lisant "l’Ère du peuple" et "Le choix de l’insoumission" que Mélenchon avait une haute vision de la République ce qui l’a conduit à propulser le mouvement pour la sixième république. C’est l’homme non providentiel qu’il nous faut pour réaffirmer la république dans sa fonction originelle d’être au service de l’intérêt général. Et non au service d’une caste oligarchique. Mon attachement à la république me fera voter Mélenchon sans hésiter en 2017. 

MT19 – J’aurai 18 ans en janvier 2017 . J’ai appris que Mélenchon proposait dans son programme le droit de vote à 16 ans : c’est une excellente idée. Il est temps de reconnaître aux jeunes la capacité de prendre des responsabilités ayant des conséquences sur l’avenir de la société. Je me suis donc renseigné sur ce candidat en consultant Wikipédia et en examinant sa démarche politique avec la "France insoumise "et les moyens numériques qu’il utilise. J’ai lu son ouvrage "l’Ère du peuple". La personnalisation du politique a un caractère inévitable pour une présidentielle mais lui s’appuie sur un mouvement collectif : rien à voir avec le comportement autocratique des autres candidats. Sa vision de l’écologie repose sur un nombre incroyable de données du fait qu’il s’appuie sur une multitude de rapports scientifiques. En outre, il ne dissocie pas l’écologie de l’économie et les articule correctement. Je voterai donc pour lui en 2017 et espère qu’il sera président quand j’aurai 19 ans.

Fin du micro–trottoir

Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message