Commémorons la paix, pas la guerre ! (Guilhem Serieys, conseiller régional d’Occitanie)

mardi 13 novembre 2018.
 

- A) Commémorons la paix, pas la guerre (réponse à des messages haineux)
- B) Article de FR3 régions : Hommage national à Pétain : « et pourquoi pas un hommage à Hitler ? » s’indigne le conseiller régional (FI), Guilhem Serieys

A) Commémorons la paix, pas la guerre

https://m.facebook.com/story.php?st...

Je reçois des messages haineux concernant mes propos sur l’hommage rendu par Macron à Pétain. On me rappelle que Macron rend hommage au général de 14-18 et non au chef d’état de la collaboration. Merci j’avais compris. Sa traitrise, son antisémitisme , la déportation sous ses ordres de 75000 français et sa condamnation à l’indignité nationale devraient suffire à ne pas enjamber l’histoire.

Et puis, à quoi faut il rendre hommage en 14-18 ? Commémorons la paix, pas la guerre. Maudite soit cette guerre. Une abomination, parsemée d’erreurs militaires graves responsables de la mort de millions d’hommes. 1,4 million de soldats français morts, 300 000 mutilés, 1 million d’invalides, 600 000 veuves, 700 000 orphelins…

Pétain a fait fusiller pour l’exemple 918 soldats français- au moins - de la guerre de 14-18 contre les mutineries des soldats qui criaient "vive la paix" et refusaient de mourir dans la boucherie. Leurs familles ont porté l’opprobre de ces morts, enterrés perdus en campagne sans aucune indication d’identité, refus de la mention ‘Mort pour la France », pas de pension pour les veuves et les orphelins, lesquels ont été soumis à la vindicte générale qui les accusait de trahison.

Si la République doit se pencher, un siècle après, sur la grande guerre, le courage serait de réhabiliter enfin la mémoire de ces hommes et l’honneur de ces familles.

B) Article de FR3 régions : Hommage national à Pétain : « et pourquoi pas un hommage à Hitler ? » s’indigne le conseiller régional (FI), Guilhem Serieys

https://france3-regions.blog.france...

Emmanuel Macron rend hommage au maréchal Pétain. Le conseiller régional (France Insoumise), Guilhem Serieys, est furieux et rappelle que Philippe Pétain a été frappé d’indignité nationale.

Philippe Pétain va recevoir un hommage national aux Invalides. Il figure dans la liste des maréchaux de la Grande Guerre qui vont être honorés ce samedi 10 novembre. Emmanuel Macron défend ce choix et salue en Philippe Pétain « un grand soldat ».

Un élu régional de la France Insoumise condamne cette prise de position. « Je suis en colère. Cela me rend fou. Emmanuel Macron fait totalement l’impasse sur le fait que Philippe Pétain a été condamné en 1945 à l’indignité nationale » fulmine Guilhem Serieys. Le conseiller régional a réagi sur les réseaux sociaux : « et pourquoi pas un hommage à Hitler, « un grand peintre ».

Guilhem Serieys dénonce un calcul politique d’Emmanuel Macron ; « Ce n’est pas de l’amateurisme ou de la méconnaissance historique. Emmanuel Macron a passé les concours de la haute fonction publique. Il ne peut pas ignorer que Pétain a été condamné et que cette condamnation frappe une collaboration et la déportation de 75 000 français. Emmanuel Macron veut renforcer l’extrême droite pour ensuite se présenter comme un rempart ».

Guilhem Serieys évoque « un retour en arrière ». Jacques Chirac qui « n’est pas (un de ses) amis politiques » a fait « un grand pas en reconnaissant la responsabilité de l’Etat Français dans la collaboration » avec les nazis. Pour l’élu de la France Insoumise, la position d’Emmanuel Macron remet en cause cette avancée.

Une expression a particulièrement choqué Guilhem Seyries. « Emmanuel Macron parle d’un grand soldat malgré des choix funestes. Choix funestes pour 75 000 Français déportés et dont la quasi totalité n’est jamais revenue », s’indigne le conseiller régional.

Laurent Dubois


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message