7 novembre 1944 Du 3ème reich à l’Union européenne ?

samedi 7 octobre 2017.
 

Pour comprendre l’histoire, les théories complotistes sont généralement contradictoires avec le rationalisme. Nous ne devons cependant pas écarter les éléments mineurs qui peuvent contribuer à éclairer certaines évolutions.

Dans ce cadre, un évènement en fin de 2ème guerre mondiale mériterait d’être élucidé : le grand capital allemand et de hauts dignitaires nazis ont-ils préparé l’avenir lors d’une réunion à Strasbourg suivie d’une prise de contact avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ?

Le 7 novembre 1944 (10 août d’après le Daily Mail), l’Allemagne hitlérienne sait qu’elle a perdu la guerre. Les armées rouges approchent de Berlin sur tous les fronts. Des révolutions sociales portées par des Résistants peuvent exploser.

Il faut donc sauver le coeur du projet nazi, à savoir les intérêts des grandes entreprises allemandes. Comment ? en persuadant Américains et Britanniques que c’est leur intérêt capitaliste bien compris.

Un rendez-vous de haut niveau (parti nazi, industriels, appareil d’état) est organisé dans le plus grand secret. Cela se passe dans une chambre d’hôtel à Strasbourg. Cette pièce a été passée au peigne fin pour éviter les microphones indiscrets. Des gardes SS veillent alentour.

Le journal britannique Daily Mail résume ainsi les participants et la raison de leur présence collective " The industrialists included representatives of Volkswagen, Krupp and Messerschmitt and officials... They decided together that the Fourth German Reich, unlike its predecessor, would be an economic rather than a military empire - but not just German." « La délégation des industriels incluait les représentants de Volkswagen, Krupp et Messerschmitt. Les officiels(fonctionnaires) de la Marine et du Ministère d’Armements étaient aussi à la réunion et, avec une prévoyance incroyable, ils décident ensemble que le Quatrième Reich, contrairement à son prédécesseur, serait économique plutôt qu’un empire militaire - et pas seulement allemand. »

Se rencontrent effectivement à l’hôtel Maison Rouge de Strasbourg :

- des représentants du grand patronat

- plusieurs cadres nazis et officiers supérieurs

- des délégués officiels de la haute administration (ministère de l’armement, de la marine...)

- quelques autres personnes

L’assemblée est présidée et introduite par un général SS en grand uniforme gris-vert portant la casquette à visière avec tresse d’argent, l’ Obergruppenfuhrer Dr Scheid, un des plus hauts gradés parmi les SS (équivalent de Général de corps d’armée).

Que dit-il ?

« L’industrie allemande doit se rendre compte que la guerre ne peut pas être gagnée. Il faut prendre des mesures pour préparer une relance économique et commerciale après-guerre.

Les entrepreneurs doivent donc tisser des contacts et des alliances avec des sociétés étrangères, mais ceci doit être fait de façon individuelle et la plus discrète possible ; ils devront emprunter des sommes substantielles aux pays étrangers après la guerre ; ils pourront particulièrement exploiter les finances des sociétés allemandes qui ont déjà été utilisées comme des fronts pour la pénétration économique à l’étranger comme les associés américains du géant d’acier Krupp aussi bien que Zeiss, Leica et la compagnie maritime de Ligne de Hambourg-Amérique. »

Lorsque la plupart des industriels ont quitté la réunion, une poignée est appelée dans une autre cénacle encore plus restreint, présidé par Dr Bosse du Ministère d’Armements. Il y avait des secrets à partager seulement avec l’élite de l’élite. Aucun information n’a filtré de cette seconde discussion.

Le compte-rendu détaillé de la réunion pleinière (appelé depuis Rapport de Maison Rouge) est évidemment noté SECRET. Il compte trois pages, aux caractères et lignes très serrées. Il précise les buts communs de ces participants :

- un objectif à court terme, diriger l’argent des grandes entreprises et banques allemandes vers la Suisse pour pouvoir l’utiliser à nouveau après la guerre.

- un projet à plus long terme, maintenir « un empire allemand fort » malgré la défaite militaire.

- une transition entre le court et le long terme : configurer un réseau de sociétés écran secrètes

A qui ce rapport et ces propositions sont-elles envoyées ?

- A Cordell Hull, puissant secrétaire d’État américain (l’équivalent de ministre des Affaires étrangères) de mars 1933 à novembre 1944. L’original est classé par les services secrets militaires US en EW-PA 128 (actuellement déclassifié et public).

- plusieurs officiels britanniques sont destinataires de copies.

Ceci dit, le fameux "Rapport de maison rouge" devenu public n’est pas l’un de ces documents mais le compte-rendu écrit par un espion français présent à la réunion de Strasbourg en 1944 et envoyé aux services secrets militaires américains.

Ce rapport correspond-il à ce que l’Allemagne nazie, ses banques et entreprises ont fait en 1945 ? OUI.

L’écrivain Adam Lebor écrit fort justement « L’Allemagne nazie a vraiment exporté des montants massifs de capitaux par des pays neutres. Des milieux d’affaires allemands ont vraiment mis en place un réseau de sociétés écran à l’étranger. L’économie allemande s’est vraiment bientôt remise après 1945. Le Troisième Reich a été battu militairement, mais des banquiers puissants de l’ère nazie, des industriels et des fonctionnaires, réincarnés en démocrates, ont bientôt prospéré dans la nouvelle Allemagne de l’Ouest. Là ils ont travaillé pour une nouvelle cause : l’intégration économique et politique européenne. »

Je ne voudrais pas que mon lecteur croit que je suis animé d’un sentiment anti-allemand. Ce n’est absolument pas le cas puisque je me considère d’abord comme un internationaliste, un universaliste par delà toutes les frontières.

J’ai écrit ce petit texte parce que l’intérêt des grandes entreprises allemandes constituaient effectivement le coeur du projet nazi et que l’union européenne telle qu’elle a été construite ensuite correspondait également à l’intérêt des grandes entreprises allemandes.

Hyacynthe

Pour compléter la documentation sur le sujet :

http://www.dailymail.co.uk/news/art...

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-b...


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message