Non à la guerre (Manifeste CGT 26 février 1913)

lundi 26 février 2018.
 

La réaction militaire réclame le retour au service de trois ans. Le prétexte invoqué est l’augmentation des effectifs militaires de l’Empire allemand. Celui-ci évoque à son tour le réveil chauvin tenté par nos dirigeants. Les gouvernements des deux pays veulent accroître le nombre de travailleurs encasernés...

Dans quel but ? Dans l’esprit des dirigeants des deux pays, la menace ne doit-elle pas être suivie d’un conflit guerrier ?

N’est-ce pas pour le rendre inévitable que, des deux côtés de la frontière, se multiplient les excitations chauvines et militaristes ?

Cette activité meurtrière pour le prolétariat ne peut cesser que par le rapprochement entre les deux peuples.

Ouvriers ! Paysans ! Le service de trois ans, les armements nouveaux :

- > ce sont les pères, les mères privés pendant une année entière de leurs soutiens naturels

- > c’est une misère plus grande pour la chaumière ou le logis

- > c’est surtout, à brève échéance, le choc brutal, fratricide entre les peuples : LA GUERRE !


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message