Michèle Audin, fille de Maurice Audin (mort sous la torture pendant la guerre d’Algérie), refuse le grade de chevalier de la Légion d’honneur

vendredi 9 janvier 2009.
Source : L’Humanité
 

Il arrive parfois que des personnalités refusent la distinction présidentielle.Telle Michèle Audin qui, en toute courtoisie, a décliné l’offre de Nicolas Sarkozy. Le 30 décembre 2008, il voulait décer­ner à cette scientifique le grade de chevalier de la Légion d’honneur pour sa « contribu­tion à la recherche fondamen­tale en mathématiques et à la popularisation de cette disci­pline ».

« Je ne souhaite pas rece­voir cette décoration », écri­vait-elle, fermement, le 1er jan­vier, dans son courrier au chef de l’État. Pour la fille de Mau­rice Audin, la décision du pré­sident de la République est « incompatible » avec son si­lence assourdissant qui avait suivi la lettre ouverte adressée par sa mère. C’était le 19 juin 2007. Josette Audin reprenait, une fois de plus, sa plume pour renouveler sa requête que la vérité soit enfin révélée sur son époux, torturé à mort par les paras en 1957. « Je vous de­mande simplement de recon­naître les faits, d’obtenir que ceux qui détiennent le secret, dont certains sont toujours vi­vants, disent enfin la vérité, de faire en sorte que s’ouvrent sans restriction les archives concernant cet événement. »

Une lettre sans réponse. Un mépris présidentiel que Mi­chèle Audin ne saurait cau­tionner. Aînée de la famille de trois enfants, elle avait trois ans quand des militaires de l’armée française avaient fait irruption dans l’appartement, à Alger, pour emmener son père, mathématicien commu­niste, luttant pour la paix et l’indépendance de l’Algérie. Le geste, digne, de Michèle Audin contribuera-t-il à faire sortir Nicolas Sarkozy de son long silence ?

MK


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message