Du suicide au travail à la remise en cause du capitalisme

mardi 1er mars 2016.
 

Le 26 octobre 2009 à 9h 35, Pascale Clark recevait sur France Inter dans Comme on nous parle :

- Christophe Nick, producteur de la série documentaire « La mise à mort du travail », résultat de trois ans de tournage

- Paul Moreira, co-auteur avec Hubert Prolongeau de « Travailler à en mourir : quand le monde de l’entreprise mène au suicide »

Le résultat de cette confrontation est magnifique :

http://www.dailymotion.com/video/xa...

Pascale Clark présente ainsi son émission : « Se tuer à la tâche. Travailler plus pour travailler encore. Un suicide par jour, en moyenne, en France, en relation avec le travail. Le travail qui tue est un documentaire implacable ce soir sur France 3. Les images parlent de souffrance, physique et morale, de harcèlement et parfois de solution définitive... »

Christophe Nick précise sa démarche : « Au travail, il se passe souvent pas grand chose. Pour comprendre les processus de souffrance et de violence, il faut du temps... c’est insinueux, c’est souvent subjectif. Donc, on ne le comprend pas et on ne le voit pas. »

Paul Moreira explique lui : « Ce qui m’intéressait, c’était d’appliquer les méthodes d’investigation à la mort des hommes dans l’entreprise... Recomposer les derniers jours, les dernières heures des personnes concernées pour comprendre leur geste. »

Aucun militant syndical, aucun militant politique (PS, PCF, NPA, LO...), aucun militant associatif progressiste (ATTAC...) ne peut être insensible à ces démarches qui se situent au coeur de leur motivation.

Pour écouter cette émission de France Inter, cliquer sur l’adresse URL portée en source (haut de page, couleur rouge)

Jacques Serieys


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message