10 avril 1970 : les Beatles se séparent

dimanche 14 avril 2019.
 

Ce groupe, fondé 10 ans plus tôt dans les quartiers populaires de Liverpool par John Lennon et Paul McCartney a révolutionné le monde musical. Mais au delà de l’aspect artistique, les « quatre garçons dans le vent » ont accompagné (précédé ?) de profonds bouleversements sociaux.

Groupe de rock à l’origine, il s’inscrit dans un mouvement de révolte générationnelle, d’une jeunesse trop à l’étroit dans le carcan moral de la société de la fin des années 50. Cela se voit dans les paroles de leurs premiers succès, comme par exemple Love Me Do. Au cours des ans, leur style se modifie. Ils accentuent le travail sur la mélodie et les harmonies vocales et donnent naissance à la musique pop. Le groupe rencontre un succès phénoménal en enchaînant les première places au hit parade, en battant des records d’audience lors de leurs concerts ou des émissions télévisées.

Mais le groupe suit l’évolution de la société. Le fond de l’air se fait de plus en plus rouge dans les années 1960 et les Beatles vont devenir l’un des symbole de la « contre culture ». Au delà de la consommation de drogues et de leur tenue vestimentaire, les paroles même des chansons révèlent ce tournant. Ainsi en 1968, Lennon écrit le titre Revolution, dans lequel on peut entendre « But when you talk about destruction, don’t you know that you can count me in / Si tu parles de destruction, compte sur moi ».

C’est le début d’un engagement personnel de Lennon qui continue après la séparation du groupe. Celui-ci part vivre aux Etats-Unis où il devient l’un des principaux activistes pacifistes contre la guerre du Vietnam. Il y finance une campagne publicitaire affirmant « LA GUERRE EST FINIE !... si vous le voulez ! » et chante lors de nombreux bed-in Give Peace a Chance » qui est toujours aujourd’hui l’un des hymnes pacifistes. Son engagement politique est également marqué par l’écriture d’Imagine, qui appelle à la création d’un monde plus juste mais aussi de manière moins visible par des dons au Workers’ Revolutionary Party, un parti trotskyste britannique. L’histoire des Beatles est donc celle de toute une génération, dont l’engagement pour l’affirmation d’une « contre-culture » fut plus ou moins marqué.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message