Faux jeune, fausse popularité, tout est bidon chez Macron

vendredi 21 avril 2017.
 

par Daniel Schneidermann

Rien n’accroche vraiment l’œil dans le plan com’ à l’ancienne du ministre, sauf justement qu’il est... à l’ancienne. Et ce n’est pas seulement moi qui le dis.

Match, VSD et Gala le même jour, peu après le « 20 Heures » de Delahousse. Sa jeunesse, son chien, son histoire d’amour avec sa femme de vingt ans de plus que lui : c’est bien simple, impossible pour un « matinaute » moyen d’échapper à Macron.

A vrai dire, on y échapperait quand même, rien n’accroche vraiment l’œil dans ce plan com’ à l’ancienne, sauf justement qu’il est... à l’ancienne. Et ce n’est pas seulement moi qui le dis.

Même Europe 1 (groupe Lagardère) qualifie Paris Match (groupe Lagardère) d’outil de com’ « à l’ancienne ». On espère que le grand patron n’a pas entendu. N’empêche qu’à la place de Macron on s’inquiéterait. Si même Europe 1 s’en aperçoit !

Bientôt chez Drucker ?

Voici encore un mois, les médias vendaient la nouveauté Macron, sa jeunesse ébouriffée, regardez comme il est mignon quand il casse les tabous de la vieille gauche, les 35 heures, le CDI, regardez-le visiter l’école des développeurs avec Niel, en voilà un qui a compris que l’avenir est numérique, et qui va tout casser, quand la machine sera en marche.

Au moins, Macron se sera vite dépouillé lui-même de cette gangue de nouveauté. Du segment des start-uppeurs, il a glissé en une semaine sur celui des retraités. Bientôt chez Drucker ? C’est peut-être calculé, à l’aide d’infaillibles conseillers et de logiciels ultra-puissants, mais peut-être pas.

Macron ne s’est peut-être tout simplement pas rendu compte qu’ils sont déjà plusieurs à se bousculer sur le segment des retraités, à commencer par Valls, Hollande, et Juppé.

Feu de paille

On vous racontait l’autre jour comment débusquer les séquences issues de banques d’images dans les clips comme celui de Macron. « On s’en fiche » ont répliqué, dans le forum, plusieurs d’entre vous.

« Attaquez-le sur le fond, pas sur ces peccadilles. »

Pas d’accord. Les fausses images, les faux adhérents de son mouvement (plusieurs médias révèlent ce matin que les chiffres d’adhésions qu’il avance sont outrageusement gonflés, même les journalistes souhaitant visiter son site étant priés d’adhérer pour prendre connaissance du contenu), révèlent la fausseté du phénomène dans son ensemble.

Fausses images, faux adhérents, faux jeune, fausse popularité : rien qu’un feu de paille, à la Tapie, à la Royal, à la Barre, à la Balladur. Macron, c’est bidon (slogan libre de droits).


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message