Acides gras trans DANGER DANGER DANGER !

mercredi 27 juin 2018.
 

1) Acides gras trans DANGER DANGER DANGER ! (Jacques Serieys)

1a) Ces acides sont très nocifs pour la santé humaine

Nous le savons depuis 1973. Depuis, toutes les études sanitaires l’ont confirmé. Leur consommation augmente le taux de mortalité de 34% (+ 28% pour la d’origine cardiaque, +21% pour les maladies coronariennes, +30% pour les "évènements cardiaques...).

Parmi les conséquences directes d’une consommation de ces acides : l’augmentation du "mauvais cholestérol et la hausse des marqueurs sanguins de l’inflammation.

Il suffit d’un apport énergétique quotidien de 2% de ces Acides Gras Trans pour augmenter de 23 à 30% le risque de décès par infarctus ou maladie cardiaque.

Parmi les alertes lancées par l’Organisation Mondiale de la Santé, relevons cette phrase « Des preuves croissantes montrent qu’ils sont associés au développement du diabète, de la maladie d’Alzheimer, du cancer du sein, de la perte de fertilité, de l’endométriose. »

1b) Ces acides foisonnent dans nos aliments

Ils continuent depuis trois quarts de siècle à être largement utilisés dans l’industrie agro-alimentaires. Pourquoi ? pour trois raisons :

- ces acides coûtent peu aux fabricants

- ils allongent les délais de conservation

- ils apportent aux aliments une fermeté et une onctuosité appréciées des clients.

On les trouve particulièrement dans les produits alimentaires transformés comme les viennoiseries, les pizzas, les quiches mais aussi les margarines de consommation courante, les barres chocolatées, certains plats cuisinés...

1c) Quelques pays ont donné l’exemple

Tel est le cas du Danemark qui a diligenté une étude de cohorte dès 1993 puis une limitation de l’emploi de ces AGT à 2grammes pour 100 grammes de matière grasse ; les restaurateurs et industriels ont alors préféré arrêter l’emploi de ces substances. Une baisse très significative des décès par maladie cardio-vasculaire en a résulté dans les années suivantes.

D’autres Etats ont suivi ce bon exemple comme la Suisse (2008), l’Autriche (2009), l’Islande (2011), la Hongrie, la Norvège. Une vingtaine d’autres pays ont instauré des mesures précises d’étiquetage ou même des interdictions (Canada, Costa Rica, Inde, Brésil, Chili, Equateur, Colombie).

Les Etats-Unis, pourtant réputés laxistes en matière de sécurité alimentaire ont rendu obligatoire la mention "non sûrs pour l’alimentation" ce qui en rend l’utilisation de moins en moins importante.

2d) Et la France ?

L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments a réalisé deux enquêtes en 2005 et 2009. Elle constaté que la teneur en Acides Gras Trans est manquante dans dans les produits agro-alimentaires de fabrication française « Il subsiste un grand nombre d’aliments pour lesquels la teneur en ACT est manquante, en particulier pour les groupes d’aliments transformés tels que les plats composés, sanwichs, condiments et sauces, pâtisseries et gâteaux. » Cependant rien n’a été fait.

Lorsque ces AGT sont signalés « La valeur maximale peut être 15 fois plus élevée que la teneur moyenne (affichée) pour les pains de mie par exemple. »

Relevons cependant cette affirmation du Professeur Irène Margaritis, actuelle Chef de l’évaluation des risques liés à la nutrition à l’ANSES, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation « Quoi qu’il en soit, y compris si les taux étaient indiqués, les AGT représentent un danger pour la santé. »

Jacques Serieys

2) Quelques informations données par l’Agence nationale de sécurité sanitaire

2a) D’où viennent les acides gras trans ?

Les acides gras trans d’origine technologique sont synthétisés via des procédés industriels comme l’hydrogénation des huiles végétales. Ce type de procédé permet de faire passer des graisses de l’état liquide à l’état solide, ce qui facilite leur utilisation et leur stockage et les rend moins sensibles à l’oxydation. Les acides gras trans peuvent également se former lors du chauffage et de la cuisson des huiles végétales à haute température que ce soit au cours de procédés industriels de transformation ou lors de l’utilisation domestique de ces huiles.

2b) Dans quels produits trouve-t-on les acides gras trans ?

Les principaux aliments vecteurs de l’apport en acides gras trans d’origine naturelle sont les produits d’origine laitière et la viande.

Les acides gras trans d’origine technologique sont utilisés dans l’industrie agroalimentaire comme stabilisateurs et comme conservateurs. Ils rendent les aliments plus fermes et plus stables, donc moins propices au rancissement.

2c) Quels sont les effets des acides gras trans sur la santé ?

Les études épidémiologiques ont montré qu’une consommation excessive d’acides gras trans (apports supérieurs à 2% de l’apport énergétique total) est associée à une augmentation du risque cardiovasculaire. Ces effets néfastes passent par une augmentation du "mauvais" cholestérol (LDL) et une baisse du "bon" cholestérol (HDL).

Un risque accru d’événements cardiovasculaires est associé, dans les études épidémiologiques d’observation et de cohorte, à la consommation d’acides gras trans totaux et d’acides gras trans d’origine technologique à des niveaux élevés (plus de 2 % de l’Apport énergétique total (AET) et plus de 1,5 % de l’AET, respectivement).

3) Acides gras trans, les plus dangereux de tous d’après une étude demandée par l’OMS

https://observatoire-des-aliments.f...

Une récente étude scientifique réalisée à la demande de l’OMS confirme la dangerosité pour la santé des acides gras trans d’origine industrielle. Les gras classiques (acides gras saturés), en consommation normale, ne sont pas suspectés.

A la demande de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), une équipe de chercheurs canadiens a conduit une étude sur les effets santé des graisses saturées (acides gras saturés) et des acides gras trans. Les acides gras saturés sont l’une des catégories de lipides (gras) apportées par les aliments (essentiellement la viande, le lait, le beurre, les oeux, certains végétaux… On les distingue des acides gras monoinsaturés et polyinsaturés (oméga 3 et oméga 6), acides gras dits essentiels connus pour leurs effets vertueux pour la santé .

Les acides gras trans et les aliments industriels

Les acides gras trans sont liés à la transformation technique des huiles (huile de soja principalement), via un procédé appelé hydrogénation qui va modifier les liaisons des molécules. On trouve ce type de graisse dans la margarine, les viennoiseries, les plats préparés, les pâtes à tarte… car ces gras stabilisent le produit et lui apportent de l’onctuosité. Lire Acides gras trans : les Etats-Unis n’en veulent pas.

On trouve également des acides gras trans dits naturels dans les produits laitiers et la viande. Mais ceux-ci, pris à des niveaux normaux de consommation, ne posent pas de problèmes, estime l’autorité publique française (Anses). Lire la fiche Le beurre

Les effets dangereux des trans

L’étude canadienne confirme les effets dangereux des acides gras trans en termes d’accidents cardiovasculaires, accidents cardiaques, diabète de type 2. Cette dangerosité est probablement liée à une consommation croissante d’acides gras trans d’origine industrielle… Les chercheurs qui ont passé au crible les données apportées par 70 études scientifiques comportementales n’ont pas trouvé de preuves de problèmes de santé liées à une consommation normale (dietary level) de graisses saturées. Les scientifiques en appellent néanmoins à la plus grande prudence, soulignant qu’ils n’incitent nullement à consommer davantage de graisses saturées.

Des gras mais pas trop

L’apport recommandé en lipides est de 35 à 40% de l’apport énergétique total. Le gras est nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme, mais l’Anses, l’autorité publique en matière de nutrition, note qu’une forte proportion de Français (41% des adultes, 34% des enfants) dépassent la limite conseillée.

JC Nathan

4) Acide gras trans nocifs pour notre santé

https://www.prevention-sante.eu/act...

Les gras trans qu’est ce que c’est ?

Dès que vous consommez des aliments transformées, vous avalez des acides gras trans (AGT). Le mot « trans » défini la forme géométrique des molécules de ces acides gras.

Il s’agit d’huile végétale hydrogéné par traitement industriellement, l’hydrogénation partielle. Celle-ci est utilisée pour rendre les huiles plus riches en acides gras saturés et par conséquent moins sensibles à l’oxydation, ce qui modifie la configuration des molécules d’acides gras insaturés les composant. On obtient ainsi des produits gras créés à partir d’huiles solidifiées offrant à l’industrie alimentaire une plus longue durée de conservation et une texture plus fondante, plus ferme qui participe « au goût » des plats et aliments transformés.

Composition des acides gras

Les acides gras ont deux formes chimiques différentes : la forme cis la plus répandue dans la nature et la forme trans assez rare puisqu’ il existe dans le lait de vache et dans la viande des gras trans naturels différents des gras trans synthétiques ; la configuration trans de leur molécule se présente sur la chaîne des acides gras à un endroit différent. La forme géométrique cis ou celle trans donne aux acides gras des propriétés biologiques et chimiques et des effets très différents sur nos organismes. Une image simple peut figurer cela, imaginer une clef carré qui devrait entrer dans une serrure ronde, la clef carré c’est le gras trans et la serrure ronde ce sont nos cellules ; cela ne marche pas et et comme dans l’alimentation transformée nous forçons la serrure cela abime nos corps.La forme cis est la clef la plus adaptée à nos métabolismes et à nos cellules.

Conséquences des gras trans sur notre santé

Les études confirment que les gras trans sont un facteur important d’augmentation des risques cardiovasculaires, favorisant le mauvais cholestérol (LDL) au détriment du bon (HDL) ce qui obstruent les artères. Gramme pour gramme les gras trans sont dix fois plus néfastes pour le système cardiovasculaire que les gras saturés. L’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) a alerté sur ce problème, les études établissant également un lien entre le cancer du sein et la consommation excessive d’acide gras trans.

Comment les éviter

On trouve les gras trans dans les plats préparés, les confiseries molles, les biscuits, les viennoiseries, les pâtes à tarte, les pâtes à tartiner, les chocolats commerciaux, les pâtisseries commerciales, les croustilles, les craquelins, les céréales, les chips, les barres granolas, le beurre d’arachide (non naturel), la margarine faite d’huiles hydrogénées ou partiellement hydrogénées, les shortenings, la mayonnaise ,certain muesli , les soupes et ragoûts en conserve, la plupart des vinaigrettes pour salades, les puddings, les abattis (abats de volaille), les muffins, les fromages fondus, les sauces préparées, les aliments frits (comme les frites) vendus dans certaines chaînes de fast-foods, d’autres grignotages conditionnés comme le popcorn à réchauffer au micro-ondes, les graisses végétales et même dans certains aliments « santé » des rayons des supermarchés.

A l’heure actuelle aucune obligation pour les fabricants d’indiquer les teneurs en acides gras trans mais lorsque la liste des ingrédients comprend les termes « huile(s) végétale(s) hydrogénée(s) » ou « partiellement hydrogénée(s) », cela signifie que le produit contient des gras trans.

Leur position dans la liste d’ingrédients est également un indicateur de quantité : plus ils se rapprochent du début de la liste, plus il y a de gras trans dans le produit. Outre la liste des ingrédients, la valeur nutritive de l’aliment est révélatrice. Si elle affiche par exemple que le produit contient 10gr de lipides dont 5gr de gras trans ou hydrogéné, ou partiellement hydrogéné, cela signifie que 50% des gras contenus dans l’aliment sont nocifs pour votre santé car trans.

A vous de réduire voir d’éliminer l’achat et la consommation d’aliments transformés et de choisir de consommer modérément des produits non dénaturés, et bio, de préférer cuisiner et d’éviter la restauration de mauvaise qualité.

Catherine Pouchous


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message