Climat... un renoncement de plus

mercredi 5 août 2015.
 

En toute discrétion et en plein été, le premier ministre M Valls relance le dossier de la fracturation hydraulique en saisissant le Conseil Constitutionnel au sujet de l’alinéa 3 de l’article 2 de la loi du 13 juillet 2011 prévoyant la création d’une commission pour expérimenter la fracturation hydraulique. Celui-ci a rendu un avis permettant de modifier par décret cet alinéa. L’expérimentation de la fracturation hydraulique pourra donc avoir lieu !

Une fois de plus F. Hollande et M. Valls montrent que leurs actes n’ont rien à voir avec leurs discours.

Après Bures et son centre d’enfouissement des déchets radioactifs, après la déclaration de Valls sur la reprise des travaux à NDDL au plus tôt, ce gouvernement ouvre la porte à l’extraction du gaz et pétrole de schiste.

Alors que la COP21 se tiendra à Paris à la fin de l’année, financée par des entreprises championnes de la pollution, cette nouvelle décision montre le peu de sérieux de ce gouvernement dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Le Parti de Gauche dénonce cette décision scandaleuse et réaffirme son total soutien à tout celles et ceux qui luttent contre ces énergies désastreuses en terme d’émissions de gaz à effets de serre que sont entre autre l’huile (pétrole)et gaz de schiste et houille(couche)

Il est urgent de changer de politique et non de climat. Les gaz et huile de schiste c’est toujours ni ici ni ailleurs, ni dans mon jardin ni chez mon voisin, ni aujourd’hui ni demain.

Martine Billard Secrétaire nationale à l’écologie Ancienne députée de Paris, David Amar commission écologie


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message