Islam : sunnisme, chiisme, kharidjisme, salafisme, wahhabisme

lundi 21 août 2017.
 

Ce qui distingue les courants de l’islam (le sunnisme, le chiisme et le kharidjisme sont les trois principaux), c’ est principalement l’interprétation de la religion tandis qu’ils peuvent se référer aux mêmes sources utilisées pour écrire le droit musulman.

- > Le sunnisme est le courant religieux majoritaire de l’islam. 90% des musulmans sont sunnites. Il est parfois apparenté à une vision orthodoxe de l’islam.

- > Le chiisme (ou chî`isme) regroupe environ 10 à 15 % des musulmans, dont 90 % de la population iranienne. Les chiites sont souvent appelés péjorativement sous le nom de Râfidhites (…), « celui qui refuse » (…), dont la communauté est appelée rāfiḍiy, ceux qui refusent les trois premiers califes (Abu Bakr, Omar et Othman).

- > Le kharidjisme ou kharijisme (arabe : ḫawarij, خوارج, « dissidents ») se divise à son tour en diverses communautés et tendances. Les Kharidjites furent ainsi nommés par Ali pour désigner tout mouvement musulman contestataire, qu’importe leurs revendications et leurs méthodes, pourtant radicalement opposées.

Le salafisme (en arabe : السلفية) est un mouvement sunnite revendiquant un retour à l’islam des origines, qui serait donc fondé essentiellement sur le Coran et la Sunna. Aujourd’hui, le terme désigne un mouvement composite fondamentaliste, constitué en particulier de mouvances quiétiste, politique et djihadiste. Toutes ces mouvances affirment constituer la continuation sans changement de l’islam des premiers siècles.

Au sein du monde musulman, le mouvement salafiste contemporain est l’objet de vives critiques. On lui reproche, en particulier, d’avoir une compréhension étroite des différents textes religieux, notamment du Coran et de la Sunna, en privilégiant une approche littéraliste, et en négligeant le contexte d’écriture et l’esprit de ces textes, aussi bien dans le domaine théologique que jurisprudentiel

Le wahhabisme est un mouvement politico-religieux saoudien, fondé au XVIIIe siècle par Mohammed ben Abdelwahhab. Selon cette vision puritaine et rigoriste issue de l’islam sunnite hanbalite, l’islam devrait être ramené à sa forme originelle qu’il définit selon son interprétation littérale[réf. souhaitée] du Coran et des hadiths. La pensée wahhabite diffère de la plupart des autres doctrines de l’Islam : elle s’oppose notamment à toute forme populaire de religiosité et, selon Abderrahim Lamchichi, prône une pratique religieuse purement ritualiste.

Cette doctrine se définit comme étant salafiste, mais les autres courants rejettent cette affirmation[réf. nécessaire]. Bien qu’étant largement minoritaires (selon Zidane Mériboute), les wahhabites vont jusqu’à rejeter tous les autres courants de l’Islam qui ne suivent pas scrupuleusement leurs dogmes, qu’ils considèrent comme hérétiques.

Parfois perçu, comme une secte, ce courant fondamentaliste est régulièrement présenté comme un mouvement extrémiste par les chiites ainsi que par la plupart des sunnites.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message