Bons souvenirs de Johnny Hallyday

mardi 12 décembre 2017.
 

Ci-dessous, quelques belles chansons de Johnny Hallyday lorsqu’elles correspondaient à nos aspirations dans les années 1968 comme La génération perdue 1966, San Francisco 1967, Jésus-Christ est un hippie 1967, Retiens la nuit 1961, Le pénitencier 1966, Le chant des partisans 1966, Noir C’est Noir 1966, Ma guitare 1963, Je suis seul 1967, Elle est terrible 1963... puis Diego.

Que d’années ont passé depuis l’époque où il a demandé au service d’ordre de la LCR d’assurer la sécurité de quelques grands spectacles dans les années 1968. "La politique, c’est pas ma tasse", affirmait-il ... indiscutablement...

mais il fut l’ami de Coluche, Jacques Brel et de Michel Berger

mais il fut appelé par Godard et Costa-Gavras comme acteur

mais il prit une position acceptable sur la crise révolutionnaire de 1968 (je cite de mémoire) "Je n’ai ni revendiqué, ni manifesté ; ce n’était pas mon problème. Est-ce que ceux qui ont revendiqué et manifesté avaient raison ? Oui..."

mais il chanta "La prison des orphelins"... en prison

https://www.youtube.com/watch?v=qkY...

Parmi les milliers d’anecdotes sur sa vie, je garderai le souvenir d’une part du soir où il a offert toute la recette de sa soirée aux mineurs de Merlebach qui menaient alors une grève très dure, d’autre part de son départ de Thionville au petit matin lorsque ces mêmes mineurs lui firent une haie d’honneur sous une pluie battante.

J’ajoute cette anecdote rapportée récemment par Daniel Rondeau "Il m’a dit que quand il avait 16-17 ans, il a vécu chez un de ses copains qui était le fils de Jean-Pierre Bloch, un héros de la Résistance. Et il m’a expliqué avoir vu pendant un an François Mitterrand tous les dimanches midi chez les Bloch. Je n’avais jamais entendu ça".

Tout cela est ancien, bien avant la jet set de Ramatuelle, bien avant l’exil fiscal, bien avant ses liens avec Nicolas Sarkozy, bien avant la récupération de ses obsèques par Emmanuel Macron et des médias en mal d’émotion (là, il n’y est pour rien).

Je glisse d’autres évènements sous le tapis pour revenir à la musique parce que je le considère comme un artiste qui vient de décéder et dont le bilan artistique est intéressant dans son domaine.

Jacques Serieys

La génération perdue (1966)

http://www.dailymotion.com/video/x18blq

Diego, libre dans sa tête (contre les dictatures latino-américaines installées par la CIA)

https://www.youtube.com/watch?v=4BS...

San Francisco (1967)

https://www.youtube.com/watch?v=9Wt...

Jésus Christ est un hippie (1970)

https://www.youtube.com/watch?v=MoP...

Le chant des partisans (1966)

https://www.youtube.com/watch?v=_2L...

Retiens la nuit (1961)

https://www.youtube.com/watch?v=6P9...

Le pénitencier (1966)

https://www.youtube.com/watch?v=J4Y...

Noir C’est Noir (1966)

http://www.dailymotion.com/video/xuhox

Ma guitare (1963)

https://www.youtube.com/watch?v=1Uc...

Je te promets

https://www.youtube.com/watch?v=-Tk...

Je suis seul (1967)

https://www.youtube.com/watch?v=FCj...

Pour moi, la vie va commencer (1963)

https://www.youtube.com/watch?v=NZf...

Elle est terrible Concert d’Amsterdam 1963

https://www.youtube.com/watch?v=v10...

Twist again (1963)

https://www.youtube.com/watch?v=wuf...

Quand revient la nuit 1964

https://www.youtube.com/watch?v=Aev...

Aussi dur que du bois 1967

https://www.youtube.com/watch?v=vlt...


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message