Avec le Parti de Gauche Un autre futur est possible.

dimanche 7 décembre 2014.
 

par Guilhem Serieys, Conseiller régional de Midi-Pyrénées, Vice-président de la Communauté d’Agglomération du Grand Rodez (4 décembre 2008)

J’ai rendu publique samedi 15 novembre ma décision de quitter le Parti Socialiste. Après12 années d’engagement à la gauche de ce parti, la contradiction entre l’énergie collective déployée pour peser sur la ligne du Parti et l’utilité réelle de cette démarche m’a paru insurmontable.

Le vote du 6 novembre doit appeler les militants de la gauche du PS à une prise de conscience. Quand la motion de gauche réunit moins de 19%, alors qu’elle est la seule à défendre les retraites et la souveraineté des peuples, alors qu’elle est la seule à refuser la voie du centre-gauche qui montre partout dans le monde son impuissance, il faut se faire une raison.

Ce parti n’est plus en situation de s’opposer de manière conséquente à la dégradation des conditions de vie et à la droite, n’est plus en situation de construire une alternative politique. Il serait vain de s’affronter aux multiples causes internes et d’attendre un improbable redressement.

L’urgence du moment c’est de donner une perspective à tous ceux qui veulent se battre, qui veulent encore changer la vie. La crise financière et les traitements à coups de milliers de milliards d’euros de celle-ci montrent le désintérêt des grands de ce monde pour les gens ordinaires.

J’emboîte le pas à Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez. Défendre un bouclier social face à la crise, la république face à la puissance de l’argent, l’écologie, la laïcité, voilà l’impératif du moment.

Construire le Parti de Gauche pour porter ce mouvement et rassembler lors des élections européennes la gauche qui ne se résigne pas à l’accompagnement du capitalisme, faire la démonstration dans les urnes que cette gauche peut entraîner un large soutien populaire, voilà la méthode.

Etre utile à l’ensemble de la gauche, à tous ceux qui souffrent, en préparant autour de nous l’avenir d’une gauche majoritaire, voilà la perspective.

Oui, un autre futur est possible


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message