Wang Mang, précurseur du socialisme ? devient empereur de Chine le 10 janvier an 9

dimanche 8 avril 2018.
 

Tout internaute parcourant les documents du web concernant Wang Mang peut constater la fréquence d’expressions et phrases comme "Wang Mang, précurseur du socialisme" ou "Wang Mang instaure une dictature communiste"...

Les questions habituelles Quand ? Qui ? Pourquoi ? Comment ? prennent toute leur importance.

A) Quand ? Au coeur de la période Han

A1 Qin Shi Huangdi

En 221 avant notre ère, Qin Shi Huangdi unifie la Chine antique et joue un rôle décisif dans la mise en place de son Etat, de son organisation territoriale (commanderies, préfectures), de son réseau de transports (routes, canaux), de son système judiciaire. Il pousse à l’unification des poids et mesures. Il place son règne sous la bannière de la Justice préférée à la Bienfaisance, de la Loi préférée à la Bonté.

Comme tous les grands empereurs chinois, il se méfie d’une part des grandes familles ("féodales"), d’autre part des commerçants qui peuvent bouleverser l’ordre social par un enrichissement rapide et faire circuler des idées dangereuses pour le pouvoir ; aussi ceux-ci doivent suivre l’itinéraire porté sur leur "autorisation de circulation".

Qin Shi Huangdi peut être caractérisé comme un souverain-empereur très autoritaire, en particulier au plan idéologique. Ainsi, il veut imposer le courant de pensée légiste contre toutes les doctrines du passé ; pour cela, il décide de faire brûler tous les livres, en particulier confucéens ; quiconque en conserve risque la mort.

Cet autoritarisme de l’empereur entraîne un sentiment de crainte dans toute la population ; de plus, le peuple n’en peut plus des corvées imposées pour les énormes grands travaux publics sans cesse engagés.

A2) L’Empire des Han

En 206 avant notre ère, une grande révolution paysanne porte au pouvoir son chef : Liu Bang. Celui-ci fonde la dynastie des Han qui règne plus de 4 siècles, de -206 à +220. Cette période est considérée comme faisant partie des âges d’or de l’histoire chinoise. La population atteint environ 50 millions d’habitants.

L’Etat joue un rôle central :

- au plan politique évidemment avec la primauté de l’empereur sur ses ministres et son imposante administration

- au plan militaire (au Nord et à l’Ouest face aux peuples nomades guerriers de Mongolie et du centre de l’Asie mais aussi au Sud en étendant l’empire jusqu’à la péninsule indochinoise)

- au plan démographique (installation de colonies sur les territoires récemment conquis)

- au plan économique (monopole de la monnaie, nationalisation de la production et du commerce pour certains secteurs comme le fer et le sel...)

- au plan culturel, le confucianisme est érigé en idéologie d’Etat, avec son orthodoxie définie lors des rencontres du Pavillon du Tigre blanc (-79) et du Pavillon du canal de pierre (-51), sa Tradition écrite reconnue, ses spécialistes. Il sert de référence pour l’éducation et lors des concours pour devenir fonctionnaire.

- cette période des Han est également remarquable par plusieurs découvertes techniques comme l’invention du papier, du gouvernail et du premier sismographe, par les progrès scientifiques en mathématiques (début de l’utilisation des nombres négatifs), en astronomie (sphère armillaire) et en médecine, par une véritable floraison artistique (poésie, musique, sculpture, architecture, bronziers, laqueurs, céramistes, tisserands...), par le travail de synthèse historique (Sima Qian).

B) Wang Mang

Membre d’une famille influente, Wang Mang acquiert une grande réputation par sa connaissance des traités confucéens et par son mode de vie (prise en charge de personnes âgées de sa famille, répartition d’une partie significative de ses émoluments entre ses adjoints, dons aux pauvres...). Ses qualités et son travail l’imposent comme un ministre indispensable.

A la mort de l’empereur Han Chengdi (an - 7) ses ennemis l’écartent de ses responsabilités. Cinq ans plus tard, il est rappelé par l’impératrice mère comme régent du nouvel empereur Han Pingdi.

Dans une période d’instabilité du pouvoir et de contestation paysanne, il devient premier ministre en l’an 3, à 49 ans. A ce poste, il développe l’enseignement du confucianisme, faisant du Traité d’instruction morale (Jieshu) et du Chemin de la piété filiale (Xiaojing) les textes de référence pour les concours de recrutement des fonctionnaires. Le réseau des lettrés extrêmement puissant dans le pays lui apporte un soutien enthousiaste.

Deux années de grandes inondations (an 2 et an 5) provoquent une hausse des prix agricoles à laquelle il répond par la fixation nationale d’un maximum, marchandise par marchandise.

A un moment difficile pour la Chine (mort de Han Pingdi, catastrophes naturelles, assauts des Hiong Nou, forte aspiration égalitaire des paysans, appauvris par le développement de la propriété terrienne privée....) Wang Mang devient le nouvel empereur ( autant par choix des dignitaires que par des manoeuvres politiciennes) le 10 janvier en l’an 9 de notre ère.

Il donne pour nom à la première ère de la dynastie ainsi fondée Shijuanguo "début de la construction de l’Etat". Il commence aussitôt à mettre en pratique sa "nouvelle politique" (Xin Sheng) dont les principaux axes sont :

- démantèlement des grands domaines agricoles privés qui doivent être répartis entre les communautés paysannes.

- les terres deviennent juridiquement propriété de l’Etat mais les exploitants en gardent la jouissance. Des surfaces agricoles leur sont attribuées en fonction de la force de travail de la famille (calculée en fonction du nombre de personnes, de leur âge et de leur sexe).

- chaque communauté paysanne est construite sur l’organisation sociale du "puits champ" : Huit foyers travaillent chacun sur une terre dont le produit leur revient ; ils cultivent ensemble une 9ème terre dont la production est destinée à l’Etat.

- nationalisation et prise en charge par l’Etat des forêts, des marécages et terres non cultivées

- serfs et esclaves ne peuvent plus être vendus

- maîtrise de la monnaie par l’Etat, émission d’une nouvelle monnaie, création d’une banque d’Etat. L’Etat fournit des prêts sans intérêt aux pauvres (par exemple lors des mariages)

- monopole d’Etat sur le commerce du fer, du sel et de l’alcool. Rachat par l’Etat des surplus produits (céréales, textile...)

- réaffirmation du monopole étatique sur le commerce extérieur, mesures contre le libre-échange (impôts sur les bénéfices privés...)

Pour l’essentiel, Wang Mang veut d’une part que l’Etat joue réellement le rôle de garant de l’intérêt général, d’autre part nationaliser toutes les terres et les répartir selon la formule de Mencius, référence confucéenne importante : une commnauté (jingtian) de 8 familles reçoit un morceau de terre dans laquelle il y a 9 champs. Le groupe règle ses problèmes de justice, de répartition du travail collectif, d’achats groupés... Chaque famille travaille un champ pour son propre compte et le neuvième champ est entretenu par les neuf familles pour le compte de l’État.

Au plan social, le début de partage de grands domaines agricoles, l’interdiction du trafic d’esclaves et de la vente de serfs lui valent la haine des riches qui déclenchent une rébellion armée. Celle-ci est battue. Cependant, l’opposition des grands propriétaires aux projets de Wang Mang est telle que le plan de nationalisation et répartition des terres votées en l’an 9 est annulé trois ans plus tard.

A coup sûr, Wang Mang pense pouvoir relancer plus tard son projet. Cependant, les oppositionsse multiplient. En réduisant le nombre de nobles ayant une fonction féodale, particulièrement dans les régions frontalières, il mécontente ces propriétaires de fiefs qui organisent de fortes séditions armées.

Dans le même temps les nomades guerriers turco-mongols reprennent leurs razzias au Nord ; opposé à la guerre comme solution des conflits et accaparé par ailleurs, Wang Mang puise dans le budget de l’état pour acheter leur tranquillité.

Les masses paysannes qui attendaient de Wang Mang une réforme agraire plus rapide et plus massive, recommencent à gronder.

C’est à ce moment difficile qu’en l’an 11 d’immenses inondations du Fleuve Jaune (telles que ce cours d’eau change de lit, se déplaçant plusieurs centaines de kilomètres au Sud) réduisent des millions de Chinois à la misère, ayant même perdu tout abri. dans de nombreuses régions, la production agricole ne peut même pas être récoltée.

La noblesse, les gros marchands ainsi que des membres de l’ancienne famille impériale profitent de l’occasion pour prétendre que le Ciel se venge des réformes de Wang Mang et pour pousser aux révoltes paysannes. Vers l’an 17, de véritables armées se constituent dans plusieurs régions de l’empire.

En l’an 23, Wang Mang constitue une puissante armée de 430000 soldats, ce qui prouve le maintien d’une popularité dans la population. Cependant, une petite défaite dans laquelle est seulement impliquée une dizaine de milliers de ses hommes déclenche un processus victorieux pour les armées ennemies.

Les privilégiés font assassiner Wang Mang, sa tête étant exposée dans la capitale prise. La dynastie des Han va reprendre le pouvoir.

CONCLUSION

L’action politique de Wang Mang mérite évidemment d’être connue car elle symbolise bien une lecture et une pratique progressiste du confucianisme. Les penseurs "libéraux" d’aujourd’hui résument souvent cette période en la caractérisant de "dictature communiste" ; c’est évidemment ridicule ; bien des empereurs dans l’histoire humaine méritent plus que lui l’appellation de dictateur.

Ceci dit, leur reproche concernant le manque de pragmatisme de Wang Mang est justifié. Celui-ci sa croyance à la lettre dans les vieux textes confucéens sur la meilleure organisation agricole s’apparente à une forme de croyance religieuse indépendamment du réel. De même, lorsqu’il est assiégé dans Chang’an en 23, il organise surtout des cérémonies pour obtenir la protection du ciel.

Autres articles sur l’histoire de la Chine, mis en ligne sur notre site

Houang Tchao et ses insurgés prennent Chang’an (8 janvier 881), capitale chinoise et plus grande ville du monde, nouvelle révolution paysanne chinoise


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message