Les crises économiques et financières (Chronique marxienne 5)

mercredi 19 juillet 2017.
 

Les crises du capitalisme renforcent les analyses marxistes.

Pour accéder aux sources, il suffit de cliquer sur les numéros écrits entre parenthèses.

1 – Introduction.

La crise financière de 2008 et ses conséquences ont redonné des couleurs à une pensée marxiste confinée dans un univers intellectuel largement ignoré du grand public et des médias. Cet univers, souvent universitaire, a pourtant permis aux analyses marxistes de survivre, de s’améliorer et de de se développer.

En septembre 2012, la revue grand public Sciences humaines publiait un numéro intitulé : "Marx et les crises".(1)

Au même moment, la revue Philosophie magazine publiait un numéro spécial sur Marx. L’introduction au dossier sur Marx élaboré par cette revue de septembre 2012 résume assez bien cette réactualisation de la pensée de Marx :

"On le croyait remisé au placard de l’Histoire. Son nom et son œuvre étaient associés à un projet, le communisme, mis en application par des régimes de sinistre mémoire. Or voici Marx redevenu capital. L’effondrement de l’ex-URSS et la chute du Mur ont d’abord désenclavé sa pensée de sa captation politique, comme le souligne l’historien Eric Hobsbawm en conclusion de ce dossier.

Ensuite, la crise de 2008, liée aux excès d’un capitalisme financier outrancier, a achevé de le remettre en scène. Et pour cause  : si quelqu’un a pointé les ressorts et les contradictions d’un tel système économique, c’est bien lui. Dès lors, il s’agit de redécouvrir ce géant qui, à l’instar d’un Darwin ou d’un Freud, a chamboulé les représentations courantes du monde et de l’homme.

Quant à ses analyses critiques sur l’aliénation au travail ou sur l’exploitation capitaliste, elles font singulièrement écho au contemporain. Quoi  ? Il serait possible de se référer à lui sans croire au Grand Soir  ? Dans une boutade fameuse, Marx lui-même disait ne pas être marxiste… Sans a priori dogmatique, tour d’horizon d’une renaissance."

Source Internet : Philosophie magazine (2)

Effectivement, l’analyse marxiste est particulièrement adaptée pour comprendre en profondeur les ressorts des crises économiques et financières comme en témoignent les différents textes que nous avons répertoriés ci-dessous.

Il est vrai que l’étude marxiste des crises du capitalisme nécessite une connaissance des bases de l’analyse économique marxiste. Voir à ce sujet, entre autres, : Wikipédia Économie marxiste (3)

Mais il existe une autre raison majeure de s’intéresser à l’analyse marxiste des crises : c’est que la situation économique actuelle du capitalisme du monde occidental est devenue prérévolutionnaire. Pourquoi ? Selon l’approche du matérialisme historique marxiste, un système économique et politique est en situation de s’effondrer et d’être remplacé par un autre lorsqu’apparaît une contradiction radicale entre le mode de production (ici capitaliste et financiarisé) et le développement des forces productives. Ainsi, par exemple, la révolution française de 1789 est survenue du fait que le mode de production et le système politique féodal ne permettait plus le développement des forces productives (soutenu par la bourgeoisie) notamment issues de la révolution industrielle et de l’amplification des échanges commerciaux. Il peut évidemment exister des facteurs déclenchants de caractère aléatoire. (Famine due à de mauvaises récoltes,…)

Un indicateur familier du développement des forces productives est tout simplement la croissance du PIB (Production Intérieure Brute) en volume. Si l’on examine l’évolution du taux de croissance annuelle du PIB global, du PIB par habitant, du PIB par actif depuis 1950 en France, on constate une décroissance de ce taux qui avoisine maintenant zéro. Pour avoir une idée claire de ce phénomène, au-delà des fluctuations annuelles, il suffit de faire les moyennes décennales de ces taux de croissance de 1950 à nos jours.

Le lecteur peut avoir tous les détails graphiques en se reportant au site "Les crises", et à l’étude intitulée : Historique du PIB de la France qui date du 21/01/2013 (4)

La stagnation des salaires et du pouvoir d’achat, l’augmentation des inégalités en patrimoines et en revenus, un chômage endémique de masse notamment chez les jeunes diplômés ou non, la précarisation croissante de l’emploi, la prolétarisation des cadres, la vassalisation des TPE et PME, du petit commerce et de l’artisanat par des oligopoles accompagnent cette décroissance du PIB créant ainsi une situation objectivement prérévolutionnaire.

Pour contrecarrer les alternatives économiques et politique possibles et empêcher que cette situation devienne aussi subjectivement révolutionnaire,, la grande bourgeoisie utilise l’arme médiatique et toutes les stratégies possibles de division de la classe dominée, la "guerre des identités" faisant partie de la panoplie. Il faut donc prendre très au sérieux la possibilité d’instrumentalisation des extrêmes droite en Europe et en particulier en France par la grande bourgeoisie et être attentif à la politique agressive envers la Russie pouvant préparer psychologiquement la population à une guerre froide pouvant devenir chaude.

L’analyse marxiste reste donc pour cette raison tout à fait d’actualité.

Ce regain d’intérêt est examiné dans un article intitulé :

À vos Marx... Prêts ? Critiquez ! Crise mondiale, capitalistes financiers ultra-véreux, paupérisation généralisée : la conjoncture favorise le regain des études d’inspiration marxiste.”

Il s’agit d’un article publié dans le journal LE DEVOIR (Montréal), édition du 14 mars 2009,et repris par l’université du Québec Chicoutimi dans Les classiques des sciences sociales. Source Internet : ici (5)

Cet article traite aussi la question de la publication des œuvres complètes de Marx et Engels.

"Mais si l’on assiste à une recrudescence des publications d’inspiration marxiste, il faut tout de même savoir ce que rappelle cet article :

"Avez-vous lu tout Marx et Engels ? Certainement pas, en français du moins, puisqu’il n’existe toujours pas de traduction intégrale de leurs oeuvres. On répète : même si le système politico-idéologique mis en place en leur nom a déjà dominé la moitié de la planète et marqué au fer rouge le XXe siècle, environ le tiers de l’oeuvre de Karl Marx (1818-1883) et de Friedrich Engels (1820-1895) demeure inédite en français, bien plus si on considère leurs himalayennes notes de lecture.

« C’est une situation paradoxale, qui constitue une singularité de la France, commente la philosophe française Isabelle Garo, jointe à Paris. Le travail de traduction est achevé ou assez complet dans plusieurs autres langues, en anglais, en italien et en espagnol, par exemple. Marx a commencé à être traduit en français de son vivant, mais le climat politico-théorique de la France a introduit des blocages . »

Le renouveau se concrétise maintenant autour de la Grande Édition Marx-Engels (GEME) (6) un chantier éditorial pharaonique codirigé par Mme Garo et une douzaine de savants franco-français. Après des études en philosophie à la Sorbonne et une thèse sur le concept de représentation chez Marx (1996), Mme Garo enseigne aujourd’hui dans un lycée parisien. Avec ce parcours, elle dit être arrivée « tout naturellement » à la GEME. À terme, d’ici 20 ou 30 ans, qui sait, la collection des oeuvres complètes comptera des dizaines de volumes, avec un bon tiers de textes inédits jusqu’ici, des lettres mais aussi des chapitres complets de livres et des textes circonstanciels.

Retraduire au besoin

La Grande Édition Marx-Engels s’appuie sur la Marx-Engels Gesamtausgabe (MEGA), le chantier en langue allemande, mobilisant des chercheurs sur trois continents depuis le début des années 1990, ce qui en fait le plus important du genre dans le monde. La taille de cette nouvelle édition complète a été réduite de 164 à 114 volumes, dont plus de 50 ont paru. Le dernier volume de l’infrastructure en langue originale devrait paraître autour de 2025.

La MEGA allemande appuie la GEME française avec le Centre national du livre, la Fondation Gabriel-Péri, l’Université de Dijon et celle de Paris I. La Dispute/ Éditions sociales organise le tout. La maison autonome hérite du fonds des anciennes Éditions sociales/Messidor (rattachées au PCF, le Parti communiste français), qu’il s’agit de dépoussiérer et de bonifier.

« Nous repartons de ce fonds hétérogène, avec certaines traductions de très bonne tenue et d’autres plus datées et discutables, explique Mme Garo. Notre idée n’est pas de tout recommencer mais de réviser ou de reprendre les traductions en les harmonisant, quand c’est opportun, et de retraduire quand il le faut."

Lire la suite en cliquant sur le lien précédent (5)

2 – Des études marxistes des crises

En raison de l’abondance des ressources trouvées sur Internet (nous ne prétendons pas pour autant l’exhaustivité) contrairement à nos chroniques marxiennes précédentes, nous n’avons pas reproduit des extraits. Nous avons pour chaque source mentionné le titre et l’auteur de l’article de manière à pouvoir par un copier–coller dans un moteur de recherche de votre choix, retrouver la source dans le cas où l’hyperlien ne fonctionnerait plus.. Le lecteur particulièrement intéressé peut télécharger ou copier et coller dans un traitement de texte les articles et les stocker en dossiers PDF ce qui assure leur conservation dans le temps.

Pour accéder aux textes –sources, il suffit de cliquer sur les numéros écrits entre parenthèses.

Voici maintenant un ensemble d’études marxistes des crises économiques et financières du capitalisme.

Une analyse marxiste de la crise économique par Gaston Lefranc.(7)

Source : Université d’été du NPA . 2012, avec une présentation préalable des bases de l’économie marxiste

Capitalisme et crises économiques (8) par Marcel Roelandts

Source : Dynamiques, contradictions et crises du capitalisme de Marcel Roelandts (8’)

La crise de 2008, une crise du néolibéralisme ? Une typologie des interprétations marxistes.(9)

Source : Contretemps Ce texte reprend une intervention faite au séminaire « Lectures de Marx » à l’ENS

Crise systémique et concepts néo-marxistes Tournant dans la crise du capitalisme et de la civilisation occidentale mondialisés. Défis de l’originalité de la crise systémique pour les théories et révolutions des opérations techniques et sociales. Perspectives et propositions de dépassement. Par Paul Boccara (10)

Source : Actuel Marx. Congrès Marx International VI. Septembre 2010

La crise économique de l’impérialisme d’après la théorie marxiste

Source : Le grand soir 16/12/2014 par Robert Bibeau que l’on trouve avec le lien suivant :(11)

La crise économique de l’impérialisme d’après la théorie marxiste (I) (11’) Source : Les 7 du Québec Le 09/12/2014

La crise économique de l’impérialisme d’après Marx (II) (12)

Source : les 7 du Québec 17/12/2016

La crise économique de l’impérialisme d’après Marx (III) (13)

Les crises structurelles du système capitaliste comme l’écroulement d’un régime d’accumulation :une approche régulationiste. Mémoire de maîtrise en science politique (124 p.) par Philippe Langlois (14) "L’objectif de ce mémoire est de construire une analyse abstraite des crises économiques propres au système capitaliste à l’aide de la théorie marxiste et de la théorie de la régulation".

Source : université du Québec. Montréal

Une lecture marxiste de la crise. (15)

Source : Flash information No 2 Natixis ( janvier 2010)

Le cadre méthodologique de la théorie des crises chez Marx et sa validation empirique par Roelandts Marcel (16)

La crise du capitalisme d ́aujourd ́hui : une analyse marxiste par Robert Rollinat (17) Source : Préavis. org

Une explication marxiste Quelques éléments d’interprétation de la crise des économies capitalistes développées. par Tony-Andreani (18) (L’auteur est professeur de sciences politiques à l’Université de Paris VIII et directeur du Centre de philosophie politique, économique et sociale (UR du CNRS) (en 1996)

Source : blog de l’auteur Voir les livres de l’auteur chez Dialogues (18’)

De la crise financière à la crise économique par Michel Husson, 2009 (19) 1. Les mécanismes de la crise financière ; 2. les canaux de transmission à l’économie réelle ; 3. les deux racines de la crise ; 4. les perspectives de la crise

Source : Site de Michel Husson

La crise et les marxistes par Michel Husson. (20)

Source : site du NPA

L’explication marxiste des crises de surproduction (21’) Extrait de Ernest Mandel, « La crise 1974-1982. Les faits. Leur interprétation marxiste », 1982, Paris, Flammarion, 302 pages, (extraits des) chapitres XXV et XXVI, pages 256 à 270.

Source : site internet Ernest Mandel (21)

Cycles économiques et prévision des crises de surproduction.(22) Robin Goodfellow – mars 2016

Source : site Défense du marxisme (22’)

Crises économiques : interprétations marxistes (23)

Source : ; Le conflit, 19/07/2010

La Crise du néolibéralisme La crise actuelle peut-elle être imputée à une baisse du taux de profit aux États-Unis comme le voudrait une certaine orthodoxie marxiste ? Questions posées à Gérard Duménil et Dominique Lévy par Bruno Tinel.

Source : École normale supérieure : jourdan.ens.fr (24)

La grande bifurcation. En finir avec le néolibéralisme Un entretien de Bruno Tinel avec Gérard Duménil et Dominique Lévy Cet entretien fait suite à la parution du livre La grande bifurcation de Duménil.et Lévy Cet entretien fait référence à divers travaux antérieurs de Duménil et Lévy : Au‐delà du capitalisme, PUF, Paris, 1998 ; The Crisis of Neoliberalism, Harvard University Press, Cambridge, MA, 2011 ; et trois articles d’Actuel Marx, « Dettes souveraines : limites du traitement keynésien d’une crise structurelle » et « Crise et horizons post‐néolibéraux », n°51, 2012 ; et « Dynamiques des modes de production et des ordres sociaux », n°52, 2012.

Source : jourdan.ens.fr (25)

La situation actuelle est-elle une crise classique du capitalisme ou quoi d’autre ? (26) Par Robert Paris (29/09/2010)

Site : Matière et révolution

Où en est la crise du capitalisme ? (27)

Source : Si Matière et révolution par Robert Panis (26/05/2015)

Crise économique globale ou crise des fondements symboliques du capitalisme ? Une critique marxienne de l’imaginaire de la modernité capitaliste (28) par Maxime Ouellet

Source : Revue du MAUSS 2009/2 (n° 34) CAIRN

Crise globale, développement soutenable et conceptions de la valeur, de la richesse et de la monnaie Jean-Marie Harribey (29) L’auteur est Maître de conférences à l’Université Bordeaux IV et membre du conseil scientifique de ATTAC France

La crise est bien celle du capitalisme par Jean-Marie Harribey (30)

Source : Cadim

Marxisme et crise économique. Marx, le Capital et les crises économiques. (31) Transcription de l’intervention de Nicolas Dessaux à Lyon le 18 mars dernier, où l’association Table rase l’avait invité.

Source Internet : La bataille socialiste.

Analyse de la crise de Lutte ouvrière : 100% keynésienne, 0% marxiste ! par Gaston Lefranç (32)

Source Internet : tendance claire

Différents documents du PCF concernant la crise économique et financière. (33)

Source : fédération PCF de l’Isère

Contribution alternative au 37e congrès du PCF :Crise du capitalisme : lever quelques illusions réformistes notamment sur l’UE et l’euro (33’)

Source : Site Vive le PCF .

Finance et reproduction : la théorie des crises de Rudolf Hilferding (34) par Christian Tutin 

Source : les Cahiers d’économie politique. Février 2006 . Cairn

La crise au prisme de Karl Polanyi (35) L’œuvre majeure de Karl Polanyi constitue, selon deux universitaires américains, Fred Block & Margaret Somers, un outil critique pour comprendre non seulement la nature et les origines de l’économie de marché, mais aussi ses crises récurrentes, dont celle que nous vivons actuellement.

Source : Idées.fr. À propos du livre : The Power of Market Fundamentalism : Karl Polanyi’s Critique, Harvard University Press. Commentaires sur le livre par Gianfranco Poggi , le 08/06/2015, traduit par Kate McNaughton

La notion de crise révolutionnaire chez Lénine (36) par Daniel Bensaïd.(mémoire de maîtrise)

Source : Site de l’auteur.

The Financialization of Accumulation (37) by John Bellamy Foster

Source : Monthly Review Volume 62 Octobre 2010

Autres articles sur la crise financière de cette revue (37’)

Marx, Piketty et la crise capitaliste par José Luis Lezama (38)

Source : Serpent libertaire.

Marx et la crise écologique (07/05/2016) par John Bellamy Foster, (39)

Source : Avec Marx

En complément à cette étude et à chronique marxienne 4, on peut se référer à : Marxisme écologique ou écologie politique marxienne (40) par Jean-Marie Harribey in Bidet J., Kouvélakis E. (sous la dir. de), Dictionnaire Marx contemporain Paris, PUF, Actuel Marx Confrontation, 2001, p. 183-200.

Vidéos

Marx les crises et notre crise. (19 mn)– juillet 2011 par Dockès Pierre (V1)

Source : Canal U École normale supérieure de Lyon.

L’analyse de la crise du XXIème siècle (20 mn)juillet 2011 par Dockès Pierre. (V2)

Source : Canal U École normale supérieure de Lyon..

Une analyse marxiste de la crise. Le marxisme en 3 vidéos de 5 minutes. Source : Association des Cultures Ouvrières et Populaires d’Alsace.

Vidéo 1 (V3)

Vidéo 2 (V4

) Vidéo 3 (V5)

La crise financière de 2008 analysée parFrédéric Lordon (V6)

Frédéric Lordon et André Orléans :Comment penser et représenter la crise.(V7)

Livres

La grande crise du XXIe siècle. Une analyse marxiste, par Isaac Joshua (L1) Coll. Sur le vif, éd. La Découverte, 2009, 136 p., 10 euros Présentation du livre dans la revue Alternatives économiques

Marx, le capitalisme et les crises par Nicolas Béniès (L2) Éditeur Paris : La ville brûle, impr. 2010

“L’analyse marxiste : un outil indispensable pour comprendre la réalité contemporaine” de Louis GILL. (La question des cris est abordée) Livre téléchargeable gratuitement ici (L2)

La première crise mondiale au XXIe siècle par Robert Fossaert. (L3)Livre numérisé téléchargeable gratuitement en cliquant sur L3.

Source : Les classiques des sciences sociales. Universitén du Québec

Ma seconde crise mondiale par Robert Fossaert (L3’) Livre numérisés téléchargeables gratuitement en L3’ Source : Les classiques des sciences sociales. Université du Québec

Une analyse marxiste de la crise de l’Union européenne (L4) par Dominique Nowak . Google books

Article de presse concernant ce livre : (L4’)

Crise financière et capital fictif.(L5) Par Jacques Guigou & Jacques Wajnsztejn Édition L’Harmattan, coll. « Temps critiques » Présentation du livre et table des matières. Source : Temps critiques

Annexe

Le site spécialisé sur les différents types de crises. Les crises (Al) On relève notamment l’étude : 30 ans de déréglementation financière avec de nombreux tableaux. (A 2)

Les Théories des Crises économiques par Bernard Rosier (A3) Cours sur les différentes approches théoriques des crises économiques dont 4 approches marxistes. Documents téléchargeables en format open office

Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message