LE FN PEUT DIRE MERCI AUX MEDIAS !

samedi 15 novembre 2014.
 

A l’heure où une grande partie des médias favorise ce parti au détriment de toute information objective et du Front de Gauche, il est nécessaire que les Français-e-s sachent que ce parti n’est pas ce qu’il montre. C’est Dr Jekyll et Mr Hyde !

Le FN, ami de la Finance !

Loin d’affronter l’oligarchie financière le Front National et la famille Le Pen en applique les méthodes. C’est un proche conseiller de Marine Le Pen qui a ouvert le compte en suisse de Jérôme Cahuzac. Jean-Marie Le Pen a été condamné pour fraude fiscale. D’ailleurs, à aucun moment dans son programme ou dans les discours de ses dirigeants, ne sont mentionnés, patronat, programme social ou antilibéralisme, cherchez l’erreur ! La famille Le Pen est millionnaire en €, pensez-vous qu’elle voterait, ou ferait voter, des lois contre ses propres intérêts ?

Marine Le Pen veut accélérer le remboursement de la dette aux banques

Elle propose, ni plus ni moins, de rembourser la dette de manière anticipée « la moitié de la dette d’ici 2025 ». Ce qui représenterait 65 Milliards € supplémentaires à rembourser aux banques et ce pendant 13 ans ! C’est près de deux fois les plans d’austérité Hollande/Cahuzac pour 2013 (37 Mds €). Quels seront les principaux postes touchés à votre avis ? Les services publics, sociaux et culturels !

Marine Le Pen défend le pouvoir des actionnaires contre les salariés

Dans son projet de « capitalisme populaire », la patronne du FN propose « une réserve légale d’actions » pour les salariés des entreprises mais, « sans droit de vote » comme les autres actionnaires. Ce serait une régression par rapport à l’épargne salariale actuelle et un pouvoir supplémentaire donné aux actionnaires non-salariés. C’est intégrer de force le salarié à l’actionnariat sans droit d’expression, étonnant non ?

Le FN défend les fonds de pension

Lors de la réforme de retraite de 2010, un peu moins fort cette année (les élections arrivent !), cette formation s’est prononcée pour « le développement de régimes de retraite complémentaires par capitalisation ouverts à tous et dont les versements, auprès d’organismes agréés par l’Etat seront déductibles des revenus imposables ». Cela reviendrait à subventionner le développement des fonds de pension comme dans les pays anglo-saxons, au détriment de la retraite par répartition. Rappelez-vous l’affaire ENRON aux USA qui, en décembre 2001, ruina des dizaines de milliers d’américains.

Le FN préfère la dépense privée à la dépense publique

Dans ses grandes orientations économiques, le FN explique qu’ « une dépense publique massive et nocive prospère comme jamais ». Conformément à cette logique, les députés frontistes soutiennent l’austérité et prônent même l’aggravation des coupes dans les dépenses publiques. Marion Maréchal-Le Pen a expliqué dans le débat sur le traité budgétaire européen (TSCG), le 2 octobre 2012 à l’assemblée nationale, en accord avec le PS et la droite : ‘‘il existe une véritable nécessité d’arrêter la folie du déficit. Je suis d’accord avec vous, il faut arrêter de subir le poids écrasant des intérêts de la dette. Je me considère d’autant plus fondée à le dire que c’est ma génération qui paiera les errances et les folies des gouvernements successifs’’. Elle a même plaidé pour un renforcement de l’austérité le 20 février dernier à l’assemblée nationale en demandant la baisse des budgets des collectivités locales : ‘‘N’en déplaise à la gauche, dans un pays où le rapport dépenses publiques-PIB atteint cette année encore des records, il va falloir s’accoutumer à ce que les budgets des collectivités et des administrations ne progressent pas éternellement plus vite que la croissance mais, au contraire, diminuent en valeur, voire en volume’’. Aveu à populariser sans modération à quelques mois des élections municipales !

Le retour au Franc, objectif défendu par le FN, sera encore plus soumis aux marchés financiers que l’Euro

Le premier économiste cité par le FN dans la présentation de ses grandes orientations économiques depuis 2011 est le libéral américain Milton Friedmann, vanté par le FN à l’appui de sa critique de l’euro. Le parti frontiste ne tarit pas d’éloges sur le théoricien du monétarisme : « le prix Nobel américain Milton Friedman avait dès le départ prédit l’échec de l’euro, la crise qui allait se produire, démontré les vertus indépassables de la liberté monétaire ». Or, sous le nom trompeur de liberté monétaire, Friedmann prône des politiques monétaires restrictives et nient tout pouvoir efficace de la politique monétaire pour soutenir l’activité. L’économiste vanté par le FN en matière monétaire considérait ainsi que l’Etat devait s’abstenir d’intervenir discrétionnairement dans la politique monétaire mais aussi dans la politique de changes. Friedman allait ainsi jusqu’à prôner la disparition des banques centrales comme institutions politiques en les remplaçant par des mécanismes automatiques d’ajustement de la masse monétaire. La BCE en pire en quelque sorte !

Le seul Front qui soit au service du monde du travail, des retraités, des jeunes et des plus démunis, c’est le Front de Gauche ! La publicité en faveur du Front National faite par les médias et le PS ne durera qu’un temps. La sagacité des français-e-s saura, tôt ou tard, voir la supercherie, l les militant-e-s du Parti de Gauche comme celles et ceux du Front de Gauche s’y emploieront.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message