L’agnotologie est le fléau de l’inculture politique

vendredi 29 octobre 2021.
 

Rabelais dans son ouvrage « à quoi sert le savoir ? » a écrit : « L’ignorance est la mère de tous les maux ».

Cette ignorance, notamment l’inculture politique des peuples, s’est révélée particulièrement dévastatrice dans l’Histoire.

La construction de l’ignorance en politique constitue l’un des moyens les plus puissants de la domination de classe. Il convient donc de l’étudier en détail

**

Préambule : Définition de l’agnotologie.

L’agnotologie ou science de l’ignorance est un néologisme créé en 1992 par Robert Proctor, professeur d’Histoire des Sciences (Université de Stanford), pour désigner l’étude des diverses formes de l’ignorance et, en particulier, de la manière dont la société la produit, l’entretient ou la propage.

A – Ignorance en tant qu’état

A1 – Ignorance dans le T LFI (Trésor de la langue française informatisée)

1) En général : état de celui qui (quelqu’un, un groupe, un champ du savoir) ignore quelque chose. Laisser, tenir, entretenir qqn dans l’ignorance (de qqc.) ; être dans l’ignorance (de qqch.). (Faire qqch.) par ignorance.

2) Liée à l’apprentissage d’une connaissance : état de celui qui ne connaît pas (ou très peu) quelque chose, parce qu’il ne l’a pas étudié, pratiqué, expérimenté.

3) Liée à la finitude de la capacité de connaître : état de celui qui n’a pas de connaissances sur quelque chose (dont il connaît l’existence, mais qui excède la faculté humaine de connaître ou qui excède une science, un savoir à un moment donné).

4) Liée à l’information : état de celui qui n’est pas informé, au courant de quelque chose, qui n’a pas entendu parler de quelque chose.

5) Liée à la capacité d’accéder au savoir, à l’instruction : état de celui qui n’a pas reçu d’instruction, qui a peu ou qui n’a pas de connaissances intellectuelles, de culture générale.

Au niveau d’un pays État social où manquent l’instruction, la culture et, p. ext., les lumières de la raison liées à la civilisation, au progrès des connaissances. On peut parler ainsi de Siècles d’ignorance et de misère.

6) Liée à la conscience : état de celui qui n’a pas conscience (d’un trait psychologique ou de caractère, d’une aptitude).

7) Liée à la morale : synonyme d’innocence. État de celui qui n’est pas souillé par le mal, qui ne l’a pas commis.

8) liée à un état originel : état de l’homme avant qu’il ne goûte au fruit de l’arbre de la science du bien et du mal. État de l’homme avant le développement de la science, des savoirs rationnels.

10) Liée à la finitude de la connaissance, des savoirs humains. Ignorance (consciencieuse, docte, savante). Position philosophique ou spirituelle posant que toute connaissance se résout en conscience de la finitude des savoirs humains et de l’impossibilité d’une connaissance du monde ou de Dieu.

**

A2 – Ignorance volontaire et ignorance dissimulée.

Un individu ou un groupe peut décider de ne pas s’intéresser à un sujet faute de temps, d’intérêt, de motivation. Un secteur de la recherche peut être abandonné jugé peu important, peu lucratif.

Un individu ou un groupe peut feindre d’être ignorant pour diverses raisons. Par exemple, un adage populaire dit : « Faire l’âne pour avoir du foin ».

Face à la justice un accusé peut faire croire qu’il n’est pas informé de tel ou tel fait

A3 – L’estimation ou l’évaluation de l’ignorance.

1 – auto évaluation subjective de l’ignorance :

Effet Dunning-Kruger Sous-estimation de son ignorance

Cet effet consiste pour un individu à surestimer son niveau de compétence lorsqu’il est incompétent et inversement pour un individu très compétent à sous-estimer son niveau de compétence

Autrement dit cela exprime la sous-estimation de son ignorance ou inversement exprime la surestimation de son ignorance. Pour plus de détails voir l’article de Wikipédia avec le lien suivant : https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet...

2 Évaluations subjectives d’un enseignant à l’égard d’un élève : effet Pygmalion, effet Golem

l’effet Pygmalion consiste pour un enseignant à surestimer le niveau de connaissance d’un élève donc à sous-estimer son ignorance et l’effet inverse Golem consiste à sous-estimer le niveau de connaissance d’un élève et donc surestimer son ignorance. Pour plus de détails, voir l’article de Wikipédia avec le lien suivant https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet...

3 Évaluations statistiques de la connaissance et de l’ignorance une population donnée.

On utilise pour cela différent taux : : taux d’alphabétisation taux de scolarisation, taux de qualification, , test international Pisa. On peut établir ces taux par tranche d’âge, par niveau de diplôme scolaire et universitaire, par échelle de qualification (par exemple Jules dans la fonction publique, on distingue les catégories A, B, C, D par niveau de diplôme).

L’IDH (indice de développement humain)

Il existe ainsi différents classements des pays. Par exemple en utilisant l’indicateur Pisa de l’OCDE qui concerne les acquis scolaires des jeunes de 15 ans, la France était classée 26e sur 70 en 2018 et vingt-troisièmes sur 79 en 2019. Mais cet indice est très discuté et son niveau de fiabilité est contesté.

Plus intéressant est le niveau d’éducation de la population française calculée par l’INSEE. Voici un résumé récent : Source INSEE https://www.insee.fr/fr/statistique....

Le niveau de diplôme de la population résidant en France augmente au fil des générations. Ainsi, en 2019, 13 % des personnes âgées de 25 à 34 ans n’ont aucun diplôme ou seulement le brevet des collèges, alors que c’est le cas de 31 % de celles âgées de 55 à 64 ans. De même, les jeunes détiennent moins fréquemment un diplôme de niveau CAP, BEP ou équivalent que les plus âgés. En revanche, ils sont beaucoup plus souvent bacheliers ou diplômés du supérieur que les personnes de 55 à 64 ans  : la part de bacheliers ou plus est passée de 38 % à 69 % entre ces deux générations. La différence entre les générations est particulièrement marquée pour les diplômés du supérieur long  : 34 % des personnes âgées de 25 à 34 ans ont un niveau de diplôme supérieur à bac + 2, contre 13 % de celles entre 55 et 64 ans.

Néanmoins, l’augmentation du niveau de diplôme au fil des générations est moins marquée entre les 25‑34 ans et les 35‑44 ans qu’entre ces derniers et les 45‑54 ans.

Parmi les jeunes générations, les femmes sont nettement plus diplômées que les hommes. Elles sont tout d’abord moins souvent non diplômées  : 11 % des femmes de 25 à 34 ans n’ont aucun diplôme ou seulement le brevet des collèges contre 14 % des hommes de la même classe d’âge, à l’inverse de ce qui s’observe pour les anciennes générations (figure 1). Elles possèdent aussi plus souvent un diplôme du supérieur  : c’est le cas de 52 % des femmes de 25 à 34 ans contre 43 % des hommes de cette classe d’âge. Cet écart entre femmes et hommes est apparu au fil des générations  : de 1 point pour les 55‑64 ans, il atteint 9  points pour les 25‑34 ans. Enfin, parmi les 25‑34 ans, les femmes sont plus souvent diplômées du supérieur long que les hommes  : respectivement 38 % et 30 % ont un niveau de diplôme supérieur à bac + 2.

En 1985 la proportion de bacheliers dans une génération était de 29 %  ; elle s’élève à 80 % en 2019 (figure 2).

Cette progression s’est faite en plusieurs étapes. La part de bacheliers a tout d’abord augmenté de plus de 30 points entre 1985 et 1995, la progression concernant tous les types de baccalauréat mais surtout le baccalauréat général (+ 17 points). Cette part s’est ensuite stabilisée jusqu’en 2010, avant de croître à nouveau sous l’effet de l’augmentation des baccalauréats professionnels entre 2010 et 2012 et des baccalauréats généraux.

Lire la totalité de l’article avec les graphiques en utilisant le lien précédent.

Il est aussi possible d’utiliser la répartition de la population active par niveau de qualification et secteur d’activité. Voir par exemple :

http://www.persee.fr/doc/forem_0759...

A4 – les champs de savoirs

1 – Les bibliothèques du monde entier classent les différents domaines du savoir en utilisant 2 classifications internationales : Classification internationale deDewey https://fr.wikipedia.org/wiki/Class...

Et classification décimale universelle. https://fr.wikipedia.org/wiki/Class... chaque domaine de connaissance (ou classe) est divisé en plusieurs sous classes, elles-mêmes divisées en plusieurs sous-classes, etc. En consultant ces classifications, avec leur différents niveaux de profondeur, on peut prendre conscience de l’immensité de notre ignorance.

2 – La diversité des métiers.

En consultant les dernières nomenclatures professionnelles (Rome en V–Fap), il existe 22 domaines professionnels ; ils se décomposent en 87 familles professionnelles regroupées et 225 familles professionnelles détaillées. https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/...

Le Répertoire Opérationnel des Métiers et Emploi ((Rome), seul Wikipédia distingue 531 familles de métiers et d’emploi permettant d’établir plus de 10 000 fiches métiers utilisées par les pôles emploi. https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%...’emplois.

Cette parcellisation analytique du Savoir théorique ou pratique fait comprendre aisément qu’il est impossible d’être spécialiste de plusieurs domaines. **

A 5 – Ignorance et représentations mentales.

Dans notre article : Représentations mentales : réalité objective et réalité subjective http://www.gauchemip.org/spip.php?a... nous avons montré que la perception de la réalité était tributaire de la limitation de nos sens et que cette même réalité pouvait être l’objet de différentes représentations mentales ou sociales.

Il nous faut donc distinguer l’ignorance d’une réalité objective et l’ignorance d’une représentation subjective de cette réalité. Par exemple, on peut avoir expérience vécue de la vie d’une tribu amazonienne ou de la vie dans une cité de banlieue entre parenthèses réalité objectives) ou ne rien connaître de leur vie réelle et en avoir une représentation véhiculée par un film – reportage, une œuvre littéraire un article de presse. (Réalité subjective).

On peut donc connaître ou ne pas connaître une réalité et une représentation de cette réalité.

Or une représentation de la réalité peut être l’objet de multiples manipulations notamment par les médias.

Voir notre article : ingénierie sociale pour le contrôle total des populations et l’asservissement des peuples. http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Ainsi la connaissance d’une représentation de la réalité peut nous faire ignorer la substance même de cette réalité.

L’article de Denis Diderot dans son encyclopédie est tout à fait lumineux pour éclairer cette question : http://xn—encyclopdie-ibb.eu/index...

On arrive donc naturellement ici à la question de l’ignorance construite.

**

B – Ignorance en tant que construction ou fabrication.

Pour diverses raisons, une entité économique, idéologique, religieuse, politique et plus généralement tout groupe d’êtres humains peut être fabricant, diffuseur et perpétuateur d’ignorance.

C’est cet aspect de l’ignorance qui a contribué à fonder l’agnotologie. Les publications sur l’agnotologie se sont multipliées depuis les années 2000 notamment concernant l’ignorance propagée par le lobbying des grosses entreprises.

Nous examinerons ici un domaine qui semble très peu exploré : celui de l’agnotologie politique.

B1 – l’agnotologie économique.

1 – La dissimulation d’effets néfastes, d’un produit, d’une technologie.

En consultant les ressources en annexe, le lecteur pourra trouver une multitude d’exemples concrets expliquant comment de grosses sociétés industrielles ou financières fabriquent de l’ignorance pour défendre leurs intérêts qui peuvent se réaliser au détriment de ceux des citoyens.

Un excellent documentaire de la chaîne Arte intitulé : « La fabrique de l’ignorance » décrit avec précision une multitude d’exemples. Voir le lien en annexe visionner la vidéo disponible sur YouTube. l’émission de France 2 « Cash investigation » a consacré plusieurs reportages ces questions. On peut les retrouver dans notre annuaire de Web télé.

Dans la littérature et ses documentaires, on trouvera les stratégies développées par les firmes du tabac, de l’alcool, du plastique, des pesticides, de la pharmacie, de l’alimentation…

Une autre stratégie consiste à freiner ou empêcher des recherches pouvant conclure à la nocivité d’un produit ou d’une technologie. Ce peut être le cas des effets néfastes éventuels des ondes électromagnétiques par exemple.

La technique la plus simple utilisée est évidemment le secret. Mais lorsqu’un lanceur d’alerte une association de consommateurs ou autre signalent la dangerosité d’un produit, la firme incriminée peut utiliser différentes stratégies.

Élaborer des rapports d’une scientificité douteuse pour créer le doute, faire entamer des recherches de diversion pour faire émerger une autre cause qui serait à la source de la dangerosité du produit (virus pour expliquer les cancers dus au tabac par exemple).

Ainsi la firme peut instrumentaliser la science en mobilisant des chercheurs de bonne foi mais aussi des chercheurs corrompus. Les promoteurs de l’énergie nucléaire se gardent bien de faire des études complètes poussées sur le coût global kilowatt-heure allant du coût d’extraction de l’uranium jusqu’à l’enfouissement des déchets et de l’empreinte carbone correspondante.

2 – Le secret ignorance protégée par la loi.

– Le secret de fabrique.

L’article 621 – 1 du code de la propriété industrielle et 157 – 2 du code du travail protège le secret de fabrique d’un produit, d’un appareil industriel

Pour plus de détails utiliser le lien suivant : https://www.iptrust.fr/brevets/prot...

– le secret commercial devenu le secret des affaires.

Ce droit est à distinguer du précédent qui s’appuie sur l’existence notamment des brevets.

Cette loi a été rédigée à l’occasion de la transposition d’une directive du Parlement européen de 2016. Le but est de fixer une définition et un cadre juridique communs pour l’Union Européenne7.

La directive a été transposée en droit national par la loi n° 2018-670 du 30 juillet 2018 relative à la protection du secret des affaires et le décret n° 2018-1126 du 11 décembre 2018.

Détails voir le secret commercial sur Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Secre...

– Le secret bancaire.

Il est régi par la loi du 24 janvier 1984. En quoi consiste-t-il ?

Pour le savoir, utiliser le lien suivant : https://www.adetef.fr/secret-bancai....

– Les secrets protégés par la loi

Cela concerne le secret défense, de certains documents administratifs, etc. mais ils peuvent avoir une incidence sur l’activité économique.

Voir un inventaire de ces textes en utilisant le lien suivant : https://www.cada.fr/particulier/les...

Tous ces textes résultats de construction juridique ont évidemment leur légitimité mais défendent néanmoins certains d’entre eux, les intérêts de groupes économiques et financiers.

Ces textes peuvent être abusivement utilisés, ce qui donne du travail aux avocats d’affaires, mais aussi entraver l’engagement des lanceurs d’alerte.

La loi sur la protection du secret des affaires a été l’objet de multiples controverses dont certaines sont relatées dans Wikipédia.

Remarquons que la centralisation de données de santé sur des plates-formes privées peut conduire à la violation du secret médical. Voir :

Données personnelles et informatiques : la réalité dépasse la fiction la plus folle (Cash investigation 20 mai 2021) http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

**

B2 – l’agnotologie idéologique..

L’idéologie dominante régnant dans une société ou un groupe plus restreint peut maintenir dans l’ignorance la population pour la compréhension de phénomènes naturels par exemple. Ainsi, l’idéologie dominante aristotélicienne en Grèce antique a empêché que la découverte d’Aristarque de Samos sur l’héliocentrisme puisse être acceptée. Il a fallu attendre plusieurs siècles pour que Copernic et Galilée confirment cette découverte. Et encore une fois, l’Église catholique de l’époque s’était insurgée contre cette découverte..

Les créationnistes se fondant sur une lecture dogmatique de la Bible s’opposent aux découvertes engendrées par la théorie de l’évolution de Darwin.

Les idéologues du scientisme considèrent que la science peut résoudre tous les problèmes et occultent les effets néfastes de certaines technologies.

Certains idéologues de droite considèrent que les analyses et avertissements des écologistes concernant le changement climatique sont fausses considérant ces derniers comme des communistes au masque vert, (Ils sont taxés de pastèque car rouge à l’intérieur et verts à l’extérieur).

Le dogmatisme idéologique emprisonne un individu par le mur de ses certitudes. Ainsi par exemple, un rationaliste dogmatique ne s’intéressera pas aux sciences occultes aux phénomènes paranormaux les considérant comme du charlatanisme ou un simple obscurantisme dont l’analyse sociologique n’a aucun intérêt.

Un changement de paradigme en science, comme cela a été le cas pour la mécanique quantique ou la relativité, s’accompagne de fortes résistances d’une partie de la communauté scientifique restée prisonnière des cadres antérieurs de la pensée

La religion peut être instrumentalisée pour maintenir un peuple dans l’ignorance des causes de sa misère et de sa domination, c’est ce que Marx qualifiait de « l’opium du peuple ».

L’idéologie dominante s’enracine dans les subjectivités par des représentations sociales dominantes.

Il en est ainsi, par exemple des représentations sociales racistes depuis au moins le XVIIIe siècle qui ont légitimé, entre autres, la colonisation.

Voir par exemple : La conscience dominante. Rapports sociaux de race et subjectivation par Maxime Cervulle Source : la Revue du genre. Cairn info https://www.cairn.info/revue-cahier...

Ce type de représentations sociales pues résistait à la démonstration scientifique de son absurdité. L’ignorance est tenace.

L’Idéologie bourgeoise chosifie les rapports sociaux. Ainsi, comme l’explique Karl Marx avec le fétichisme de la marchandise, un objet n’est considéré qu’à partir de ces caractéristiques physiques et de son utilité. On ne le considère pas comme le résultat d’un processus social de production, comme cristallisation de travail vivant.

La marchandise est réduite à un objet de consommation intégrée dans un « système des objets » (Jean Baudrillard).

L’objet a ainsi un caractère magique dont on ne connaît pas l’origine et souvent sa structure. Cette idéologie fétichiste est à rapprocher à ce que nous verrons plus loin : l’invisibilisation des travailleurs dans leur activité productive.

**

B3 – l’agnotologie politique.

Dans une société donnée, la classe dominante, une organisation politique, l’État avec ses différents appareils et institutions pour perpétuer leur existence fabriquent de l’ignorance qui devient alors un outil majeur du pouvoir, de la domination, du consentement. La fabrique de l’ignorance et la fabrique du consentement sont les deux faces d’une même médaille.

Une idée commune des philosophes du siècle des lumières était de croire que la connaissance, la Raison permettrait aux peuples de former leur esprit critique, de les rendre plus libres, de pouvoir s’émanciper de leurs préjugés et de leur ignorance.

Les régimes politiques en place aux XVIIe et XIXe siècle plus ou moins autoritaire laissaient peu de places aux élections dans une société peut alphabétisée.

Mais l’histoire a malheureusement montré que même que lorsque toute la population a été scolarisée jusqu’à 14 ou 16 ans et a la possibilité d’élire ses représentants politiques, cet idéal des Lumières ne s’est pas réalisé.

Les peuples mettent au pouvoir, le plus souvent, des groupes et des représentants politiques qui ne défendent pas l’intérêt général, le bien commun mais les intérêts d’une classe économiquement et idéologiquement dominante.

Ces personnalités élues peuvent déclencher des guerres locales ou mondiales provoquant d’immenses destructions et des millions de morts.

Des inégalités sociales énormes et une misère sans nom continue à faire rage dans des pays qui ont pourtant la capacité de produire d’immenses richesses.

Pour expliquer un tel phénomène historique récurrent, on peut avancer des explications économiques comme a pu le faire le marxisme, une domination idéologique et psychologique en utilisant les sciences humaines : sociologie, psychologie sociale, anthropologie, etc.

On peut aussi avancer des explications d’ordre philosophique incriminant la nature humaine, la volonté de puissance, le narcissisme, la cupidité, etc. On peut rejoindre ainsi les explications données par les sciences sociales en mobilisant même la psychanalyse.

Nous avons développé dans différents articles ces différentes explications. Nous nous sommes même beaucoup attardés sur le rôle de l’appareil idéologique médiatique et de ses différentes techniques et stratégies pour fabriquer le consentement à la domination.

Mais il reste un domaine largement insuffisamment exploré : la fabrication et l’instrumentalisation de l’ignorance.

Il est étonnant que cet aspect soit quasi ignoré par l’agnotologie actuelle.

Il n’existe pas d’agnotologie politique alors que son importance est incommensurablement plus grande que les autres secteurs de l’agnotologie.

En raison de son importance, consacrons un paragraphe spécial à l’agnotologie politique.

**

C – l’agnotologie politique.

C 1 – L’Ignorance des rapports de classe

cette ignorance construite et diffusée par les agents de la classe dominante se déploie sur plusieurs fronts :

1 occultation du mécanisme de l’exploitation de la force de travail des salariés de tous niveaux.

2 occultation de l’identité, parfois complexe, des propriétaires des moyens de production et d’échange et de l’ampleur du capital possédé contrôlé sous différentes formes.

3 Occultation de l’ampleur du transfert des richesses créées par les travailleurs vers le capital des actionnaires. À cet effet, brouillage du calcul du partage de la valeur ajoutée entre salaires et profits au niveau micro économique et au niveau national.

4 occultation des informations sur les conditions de vie concrète des familles appartenant à la classe dominante.

5 occultation du pouvoir d’influence des familles de la grande bourgeoisie sur le personnel politique et les structures institutionnelles.

6 Mise en œuvre par certains intellectuels et les médias dominants de diversions pour occulter ces rapportsde classe : on substitue la notion de strate à celle de classe ; on invoque des rapports de dominations locaux ; des oppositions des travailleurs entre eux (travailleurs résidents et travailleurs immigrés ; différence ethnique ou religieuse, l’archipélisation sociologique de la France ; etc.)

7 Occultation de la nature des administrations des appareils d’État et de l’État considérés comme de simples organismes techniques ayant une autonomie propre alors que tous ces organismes sont contrôlés directement ou indirectement par la classe dominante. On accuse alors cette technostructure d’être la cause de tous les maux.

8 occultation et dissimulation de la corruption, des conflits d’intérêts, des pantouflages et rétros pantouflages multiples facteurs d’assujettissement d’un certain nombre de responsables d’appareils d’État à des groupes privés. On dissimule aussi des liens éventuels entre des responsables politiques et la mafia ou des groupes armés d’extrême droite.

9 Opacité de l’existence de liens entre la classe dominante et l’extrême droite. Silence des grands médias sur le terrorisme d’extrême droite et peu de publicité faite par les médias sur les poursuites judiciaires à l’encontre représentants du FN – RN. En cas de crise politique, l’extrême droite doit garder un certain niveau de crédibilité électorale pour pouvoir accéder au pouvoir et défendre les intérêts de la grande bourgeoisie aux abois.

10 À l’ère du capitalisme de surveillance, opacité sur le système de surveillance et de contrôle de la population et des liens entre l’État et les groupes privés pour assurer cette fonction.

11 Ignorance de l’importance des rapports de classe dans la recherche et l’enseignement de l’Histoire (voir plus loin). **

C 2 – Organisation de l’ignorance économique par le pouvoir politique.

1) Ignorance de l’absence de fondement scientifique à l’économie néoclassique et ses dérivés qui légitiment le libéralisme et le système capitaliste.

2) Ignorance des données statistiques utiles aux citoyens pour se construire une opinion sur l’efficacité des décisions politiques du personnel qu’ils ont élu tant au niveau local que national. Par exemple par secteur d’activité, éducation, santé, défense, sécurité, agriculture, industrie, culture, recherche protection de l’environnement, etc. disposer de séries statistiques pour chaque législature et par décennie.

Il y a manifestement une volonté politique des dirigeants pour que les appareils statistiques nationaux ne mettent pas à disposition des citoyens des données fiables, visibles et facilement accessibles. Cela laisse à leur place à toutes les phraséologies démagogiques et empêche tout débat digne de ce nom.

Ces statistiques nationales devraient aussi être en perspective avec des statistiques européennes et internationales.

Cela permet ainsi à des représentants politiques de déclarer qu’ils défendent la sécurité alors qu’ils ont supprimé des milliers de postes de policiers, de dire qu’ils protègent l’environnement et les forêts alors qu’ils ont détruit 5000 postes d’agents à l’ONF, etc.

3) Opacité comptable pour le moins partielle, des entreprises industrielles et financières ; opacité sur l’utilisation des paradis fiscaux et sur l’optimisation fiscale ; opacité sur l’utilisation réelle des aides aux entreprises.

**

C 3 – Une invisibilisation médiatique des travailleurs.

Pour que les travailleurs ne se perçoivent pas comme créateurs de richesses de leur pays, le pouvoir les tient dans l’ignorance de l’activité productive de Leurs semblables. C’est un moyen pour le pouvoir de s’opposer à la prise de conscience de classe des dominés. On maintient ainsi des travailleurs dans l’ignorance d’une classe en soi et d’une classe pour soi

Il serait possible de réaliser des centaines de reportages pour décrire l’activité productive de la population active dans tous les secteurs, mais cela n’est jamais fait.

On maintient ainsi des travailleurs dans des alvéoles, dans des bulles productives s’ignorant les unes les autres.

Pour plus de détails voir notre article :

Invisibilisation de l’activité productive des travailleurs dans les entreprises par les médias http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Un autre aspect de cette invisibilisation est l’ignorance entretenue par les médias sur l’activité syndicale des travailleurs.

On ne retient de cette activité que certaines grèves et certaines manifestations qu’il serait difficile d’ignorer.

Elle se retrouve dans l’enseignement de l’Histoire, comme nous le verrons plus loin.

C’est la raison pour laquelle le livre de Gérard Noiriel « Une histoire populaire de la France » est un antidote contre cette ignorance.

Pour une présentation de ce livre par l’auteur : voir le Média . tv. La grande H https://www.youtube.com/watch?v=Ria...

C 4 – L’ignorance historique.

La classe dominante et ses agents maintiennent la population dans l’ignorance d’un certain nombre de faits historiques pouvant contrarier sa crédibilité et sa domination.

Ainsi, par exemple, les conditions de vie concrète des esclaves ont été longtemps dissimulées ; les atrocités de la colonisation et des guerres de décolonisation ont été minimisées et dissimulées. Le financement des fascistes et nazis par le grand patronat allemand et italien et même français est peu connu du grand public car peu de publicité a été faite sur cette question

Même censure sur l’existence du réseau Gladio, et de l’armée secrète de l’OTAN constituée de fascistes et de nazis après la Libération pour faire face a une éventuelle prise de pouvoir politique par les communistes dans certains pays d’Europe. Ce réseau avait été créé par la CIA.

Le financement de dictature par les dirigeants de pays dits démocratiques est aussi passé sous silence.

En spéculant sur ses dissimulations, la classe dominante peut déformer des faits et pmne en inventer pour valoriser ou discréditer tel ou tel personnage historique.

Ainsi la figure de Maximilien Robespierre a été l’objet d’un nombre considérable de manipulations et de déformations pour le discréditer pendant plus de 2 siècles.

Favoriser l’amnésie, il peut ne pas être bon de ne pas se référer aux actions passées. Ainsi le parti socialiste n’a jamais fait son autocritique sur les exactions commises par des responsables socialistes pendant la colonisation.

Ce formatage de l’histoire s’impose à la totalité des enseignants d’histoire soumis à leur autorité hiérarchique et des décisions ministérielles pour la définition des programmes. Ainsi, l’ignorance peut se trouver institutionnalisée.

On assiste à un processus du même type en économie avec la dominance absolue de l’économie néoclassique au détriment des économies hétérodoxes qui sont de cette manière ignorées.

On peut se référer aux vidéos de l’historienne Annie Lacroix qui explique ces différentes falsifications de l’Histoire.

On peut aussi se référer aux conférences de Henri Guillemin dont les archives sont disponibles.

Voir notre annuaire des Web télé alternatives.

C5 – L’ignorance géopolitique.

1) Occultation des motifs réels de certaines interventions militaires de décision de sanctions économiques à l’égard d’un pays étranger. Sont souvent avancées des raisons idéologiques et, la grosse tarte à la crème, « La défense des droits de l’homme » pour faire oublier la raison économique : sauvegarder des exploitations d’uranium,,favoriser s’opposer à la construction d’oléoducs, favoriser des exploitations minières diverses, affaiblir la puissance économique d’un pays concurrent, etc.

voir notre article comment les média manipulent la population pour lui faire accepter une guerre décidée par les 1 % les plus riches. http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

2) occultation de décisions politiques gênantes. Par exemple la France et l’UE n’a pas voté en novembre 2014 la résolution de l’ONU sur la lutte contre la glorification du racisme du nazisme. Aucun média ne s’est fait le relais de cette abstention scandaleuse.

3) Opacités sur le coût des interventions militaires, de l’appartenance de la France à l’OTAN

4) Opacité sur les ventes d’armes à des gouvernements étrangers utilisées pour la répression contre les populations civiles.

5) Occultation des accords du gouvernement français avec des dictatures.

6) Occultation des conséquences sur les vies humaines des politiques économiques des multinationales. Par exemple, un enfant meurt de faim ou de maladie guérissable tous les 5 secondes dans le monde.

**

C 6 – Occultation des programmes politiques alternatifs remettant en cause l’hégémonie de la classe dominante sur le plan économique et idéologique.

Toute organisation politique remettant en cause l’hégémonie de la classe dominante est marginalisée voire invisibilisée même si elle obtient des scores électoraux relativement élevés.

Les médias dominants maintiennent dans l’ignorance la population de l’existence de son programme alternatif. Pour cela, ils peuvent être aidés par des groupuscules politiques minoritaires concurrents ou même des intellectuels progressistes méprisant leur existence. Il s’agit de maintenir dans la population l’ignorance de l’existence d’une alternative économique et politique crédible et réaliste d’éviter tout débat d’idées de fond.

Un ensemble de dispositifs-écran sont mis en place pour empêcher les citoyens qui en auraient la curiosité de s’intéresser à un tel mouvement ou un tel programme alternatif.

Sont alors mises en œuvre dénigrement, personnalisation de la vie politique, diverses diversions sur des thématiques sécuritaires et identitaires, , utilisation « d’arguments – barrages », etc.

Voir par exemple notre article : les arguments barrages contre La France Insoumise

http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

C’est le cas actuellement en France avec le mouvement politique La France Insoumise et son programme l’Avenir en commun. Il peut être mis en place d’une manière collatérale, l’occultation par les grands médias d’un corpus idéologique qui pourrait se rallier à ce programme alternatif.

C’est le cas de la politique sociale de l’Église qui s’exprime d’une manière précise dans les encycliques sociales du Vatican.

Un examen attentif des dernières encycliques sociales montre une très forte proximité avec les missions du programme « L’Humain d’abord » de l’ancien Front de Gauche et a dorénavant de grandes similitudes avec le contenu de « L’Avenir en commun » programme qui lui a fait suite.

Les médias focalisent l’attention publique sur les questions de l’avortement et du « mariage pour tous » qui concerne une petite fraction de la population en oubliant les mesures préconisées par la politique sociale de l’Église qui concerne une très grande majorité de la population.

L’objectif de l’occultation de la politique sociale de l’église par les grands médias est d’éviter un ralliement partiel de l’électorat catholique au programme alternatif de LFI

Il s’agit donc en fait de dresser un véritable « cordon sanitaire » idéologique autour du programme politique gênant pour la grande bourgeoisie.

Une autre stratégie de la mise en place de ce cordon sanitaire est d’empêcher toute confrontation ou toute comparaison d’un corpus idéologique et politique avec le contenu du programme alternatif.

On peut constater par exemple la situation fréquente suivante : un intellectuel progressiste explique sa vision du monde et ses propositions qui sont très proches de celles de l’Avenir en commun. Jamais le journaliste intervieweur ne posera la question : « vos positions sont pour la quasi-totalité celles développées dans l’Avenir en commun. Que pensez-vous de ce programme ? »

Le constat de l’universalité d’une telle occultation permet de l’attribuer à une fabrication systémique de l’ignorance.

Il y a 4 cas possibles d’ignorance : le journaliste et l’intellectuel sont tous les 2 informés du contenu de l’Avenir en commun ; aucun des 2 ne connait le contenu de ce programme ; le journaliste connaît le contenu mais pas l’interviewer ou inversement.

Cela pose la question de l’intentionnalité de la production d’ignorance nous verrons au paragraphe suivant.

Mais de facto on constate que ni le journaliste ni l’interviewer ne parlent du programme. Il peut donc s’agir d’un silence intentionnel ou non intentionnel.

Observons que l’autocensure est possible dans une telle situation. Le journaliste s’autocensure pour ne pas déplaire à son employeur l’interviewer s’autocensure pour ne pas paraître comme un partisan de LFI, ce qui pourrait être préjudiciable à son image médiatique ou à sa carrière.

*On constate aussi qu’un ouvrage proposant une alternative clairement définie en relation avec un tel programme est censurée par la quasi-totalité des médias y compris indépendants. C’est le cas du livre de Jacques Généreux : « L’Autre société » (édition du Seuil)

Cette invisibilisation avec l’occultation des rapports de classe constituent les fabrications de l’ignorance les plus puissantes pour perpétuer l’hégémonie de la classe dominante et le consentement des dominés à leur asservissement.

**

C 7 – Ignorance et intentionnalité. Désir de ne pas savoir.

1) l faut distinguer les créateurs de l’ignorance et les transmetteurs diffuseurs de l’ignorance. Les créateurs de l’ignorance ont la volonté de la créer pour satisfaire leurs intérêts économiques, politiques. Les agents de la diffusion de l’ignorance se divisent en 2 catégories. Ceux qui sont inconscients de la diffuser et ce qui sont conscients de la transmettre.

Par exemple, les inspecteurs généraux aux ordres pouvoir politique décident consciemment que ne figure pas d’une manière substantielle la Commune de Paris ou la révolutions d’octobre 1917 en Russie dans les programmes scolaires d’histoire.

Mais les racines de l’ignorance peuvent être plus fondamentales et systémiques.

Ainsi, la recherche et l’enseignement en histoire dans une république bourgeoise a tendance à ignorer les rapports de classe dans l’explication des événements historiques, confondre ainsi les intérêts de la France avec les intérêts particuliers de la classe dominante d’une époque. On y substitue une psychologisation et une personnalisation de l’Histoire en privilégiant le rôle joué par des « Grands hommes », les rivalités entre personnages et États, la volonté de puissance, etc. Les masses populaires sont quasiment ignorées au profit des Chefs et aristocrates de diverses natures.

Cette manière de voir est dominante dans les universités et les écoles militaires.

Les enseignants d’histoire chargés d’appliquer dans leur enseignement les contenus du programme ne sont pas forcément conscients de ces choix et vont donc diffuser cette ignorance sans se poser de questions. D’autres, seront parfaitement conscients de maintenir ainsi leurs élèves dans l’ignorance de ces 2 événements historiques.

Dans les deux cas, cette absence d’intentionnalité des agents de transmission – production d’ignorance- repose sur la soumission à l’ordre institutionnel du moment.

Quand la direction politique d’une station de radio culturelle comme France Culture prend la décision de ne jamais parler du contenu du programme de l’Avenir en commun de LFI, certains journalistes sont conscients de cette censure mais d’autres ne le sont pas car cela leur semble naturel parce que pour eux ce programme n’a pas d’intérêt à être connu.

Là encore, c’est la soumission à une institution et à son mode de fonctionnement idéologique (esprit de fermeture) qui peut expliquer la production non intentionnelle d’ignorance par les agents de transmission.

Mais il peut aussi arriver que le créateur d’ignorance soit lui-même victime de sa propre ignorance sur la nature d’un phénomène, d’un événement qu’il veut faire ignorer à la population.

2) Un individu dominé ou un groupe dominé peuvent se maintenir volontairement dans l’ignorance. Ils peuvent ne pas vouloir savoir, avoir la connaissance de certains faits par exemple.

En effet, la connaissance de certains faits peut remettre en cause les cadres cognitifs ou affectifs qui structurent un groupe ou un individu. Cela provoque une réaction de rejet qui empêche l’individu ou le groupe de sortir de son ignorance.

Ce rejet peut prendre sa source dans le préjugé, la pression de conformité de représentations sociales dominantes.

Nous avons vu dans un autre article que les représentations mentales sociale d’un individu offrent très souvent une résistance au changement. C’est l’une des racines du conservatisme.

Ainsi la remise en cause de l’ignorance peut déstabiliser les cadres psychiques d’un individu ou d’un groupe, provoquer de l’anxiété et de la peur provoquant ainsi un recours à l’identitaire et au sécuritaire.

C 8 – la méconnaissance du champ institutionnel dans le domaine politique et du droit.

Cette ignorance a plusieurs formes.

– La méconnaissance des institutions dans leur nature et leur fonctionnement.

Par exemple ignorance de ce qu’est et à quoi sert le CSM (Conseil supérieur de la magistrature), en quoi consiste la séparation des pouvoirs notamment dans la Ve République ; que signifie un scrutin uninominal majoritaire à 2 tours, etc.

on a abordé cette question dans notre article : Méconnaissance par les Français de la réalité du fonctionnement des différentes institutions. http://www.gauchemip.org/spip.php?a... *

– La 2e forme d’ignorance concerne la manière biaisée dont les institutions ou les lois sont appliquées.

Par exemple, l’article 10 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen stipule : « 

« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. ».

Pourtant, le gouvernement Macron a publié début décembre 2020 3 décrets permettant le fichage des citoyens pour leurs opinions politiques, religieuses et philosophiques et aussi syndicales.

Voir notre article : en toute discrétion : le fichage des citoyens pour leurs opinions politiques, religieuses et philosophiques rendues possibles par décret. En toute discrétion : le fichage des opinions politiques, religieuses et philosophiques devient possible par décrets. (gauchemip.org)

Malgré l’opposition d’une multitude de syndicats et d’associations de défenses des droits de l’homme, les décrets ont été confirmés par le conseil d’État le 4 janvier 2021.

Ces décrets n’ont fait l’objet d’aucun débat dans les médias.

Un autre exemple : la manière dont le suffrage majoritaire uninominal à 2 tours est appliqué : des en réalité, il existe des distorsions considérables dans la représentativité des sensibilités politiques à l’Assemblée nationale.

Voir notre article : la sous-représentation de France Insoumise à l’Assemblée nationale.

La sous représentation de France insoumise à l’Assemblée nationale. (gauchemip.org)

Ces énormes inégalités de représentation ne sont pas traitées par les médias.

– Une 3e forme d’ignorance et celle du caractère formel, théorique de certaines institutions et notions politiques.

Par exemple, si l’on s’interroge sur le sens profond du mot « démocratie », on s’aperçoit que celle-ci est loin d’être réalisée. Voir l’article : le mot « démocratie », la plus importante des faqe news https://blogs.mediapart.fr/gerard-v...

Geoffroy de Lagasnerie dans son ouvrage : « La conscience politique » (Éd. Fayard) montre le caractère fictif, non enraciné dans la vie concrète des gens des catégories utilisées en sciences politiques.

Voici un résumé de l’éditeur : « L’auteur poursuit son entreprise critique avec la déconstruction des catégories politiques dans lesquelles nous baignons.

La politique est peut-être le domaine de notre existence que nous pensons le plus faussement : nous ne cessons d’utiliser des catégories totalisantes (peuple, volonté générale, souveraineté populaire), des récits mystificateurs (le contrat social, la démocratie délibérative) ou encore des notions abstraites (le législateur, le corps politique, le citoyen) dont nous reconnaissons la plupart du temps le caractère fictif, tout en affirmant la nécessité d’y recourir.

Mais pour quelles raisons faudrait-il adosser la pensée politique à des fictions ? À quoi voulons-nous échapper de cette manière ? Et surtout, que se passe-t-il sitôt que nous rompons avec ces modes de pensée et regardons la réalité telle qu’elle est ?

Geoffroy de Lagasnerie propose d’élaborer une conception réaliste de l’État, de la Loi et de notre expérience comme sujets. Il pose les principes d’une théorie qu’il appelle « réductionniste », qui conduit à faire vaciller les oppositions qui structurent toute l’histoire de la philosophie politique entre démocratie et colonie, force légitime et violence illégitime, État de droit et exception ou arbitraire, crime politique et délinquance ordinaire, etc.

Un ouvrage qui renouvelle profondément les cadres de la théorie politique. »

L’auteur a été invité à l’émission « Quartier libre » https://www.youtube.com/watch?v=jIJ...

– une 4e forme d’ignorance entretenue est celle de la nature des institutions de pays étrangers qui n’ont pas le « privilège » d’appartenir au fameux « Monde Libre ». Qui connaît la manière dont sont organisées les élections en Russie, en Chine, au Venezuela, à l’Équateur ? Quels sont les organes dirigeants et leur composition ? Les médias n’abordent jamais ces questions… techniques !

**

Annexe 1 : définition et illustration de l’agnotologie.

Article Wikipédia Agnotologie https://fr.wikipedia.org/wiki/Agnot...

Dictionnaire La Toupie : Agnotologie http://www.toupie.org/Dictionnaire/... dont des citations sur l’ignorance : http://www.toupie.org/Citations/Ign...

L’ignorance. Wikipédia (aspect philosophique)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ignorance Ignorance : TLFI

http://stella.atilf.fr/Dendien/scri... ;

DéSinformation. Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%...

La fabrique de l’ignorance. Documentaire Arte. 1h36. Sur YouTube https://www.youtube.com/watch?v=B_r...

Présentation de ce film dans Libération. https://www.liberation.fr/societe/s...

Une seconde présentation du film d’Arte par être – vivant.fr https://etre-vivant.fr/agnotologie-...

Carnet d’études agnotologiques ignostudies.hyotheses.org

net d’études agnotologiques L’ignorance comme objet épistémique et social : actualités et ressources en ligne https://ignostudies.hypotheses.org/

Qu’est-ce que l’ Agnotologie ? France Culture. 34 mn https://www.franceculture.fr/emissi...

De l’agnotologie, production de l’ignorance Un article extrait de livre paru dans The conversation https://theconversation.com/de-lagn...

Agnotologie, mode d’emploi. HAL Archives ouvertes https://hal.archives-ouvertes.fr/ha...

Agnotologie Dictionnaire critique de l’expertise Cairn info https://www.cairn.info/dictionnaire...

un article du Monde du 06/03/20 l’ignorance : des recettes pour la produire, l’entretenir et la diffuse se coincenthttps://www.lemonde.fr/planete/arti...

La culture de l’ignorance. Cairn info https://www.cairn.info/revue-raison...

Ignorance(s) Revue d’anthropologie des connaissances. 3 | 2021 - Source open édition https://journals.openedition.org/ra...’asym%C3%A9tries.&text=Ils%20montrent%20notamment%20que%20l,organisationnelles%20qu’une%20strat%C3%A9gie%20d%C3%A9lib%C3%A9r%C3%A9e.

Des vidéos sur l’ agnotologie, https://duckduckgo.com/?q=Agnotolog...

Effet Dunning-Kruger Sous-estimation de son ignorance) https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet...

Sciences et territoires de l’ignorance deMathias Girel (2017) Résumé du livre : Hal. Archives ouvertes. https://hal.archives-ouvertes.fr/ha...

Science et société : les conditions d’un dialogue. Étude du conseil économique, social et environnemental. https://ist.blogs.inrae.fr/sciences...

Formation des jeunes à l’esprit critique https://www.carenews.com/fr/news/co...

la conscience politique, clé de l’émancipation des peuples http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

**

Annexe 2 : exemples de ressources sur l’agnotologie politique

Classes sociales dominants, dominés de quoi parle-t-on ? http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Les représentations mentales : réalité objective réalité subjective. http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Le pouvoir de l’État, de Gilgamesh à Macron. http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Le politique entre banditisme et oligarchie financière. http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Mise en examen de Marine Le Pen http://www.gauchemip.org/spip.php?a... la promotion du FN – RN par les grands médias http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Histoire secrète du patronat français http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Grand patronat et fascisme http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

L’armée secrète de l’OTAN. Le réseau qu Gladio. Vidéo https://www.youtube.com/watch?v=nz5...

Le réseau stay-behind (en anglais, « restez derrièr »), Gladio en Italie (Wikipédia) https://fr.wikipedia.org/wiki/Stay-...

Manuel d’histoire critique du vingtième siècle. Éditions du Monde diplomatique (2014)

https://www.monde-diplomatique.fr/p...

Le livre noir du colonialisme par Marc Ferro Éd. Plon. Résumé sur Persée

https://www.persee.fr/doc/homig_114...

L’effrayante montée du terrorisme d’extrême droite ces dernières années. Le Média .tv

https://www.lemediatv.fr/emissions/...

Robespierre, la fabrication d’un mythe. Éd.

Par Marc Belissa, Yannick Bosc. Edit. Ellipses

Vidéo sur la présentation de ce livre : le Grand Méchant Robespierre. Émissions la grande H Le Média .tv. La grande H

https://www.youtube.com/watch?v=FX0...

L’élagage des archives par le pouvoir politique récent avec l’historienne Annie Lacroix

https://www.youtube.com/watch?v=nr5...

La confusion, l’ignorance et la peur. (À propos de la répression sanglante en Argentine 1976 – 79). Le Monde diplomatique

https://www.monde-diplomatique.fr/1...

L’effrayante montée du terrorisme d’extrême droite

https://www.lemediatv.fr/emissions/...

Lutte contre la glorification du nazisme : la France est toute l’union européenne s’abstienne à l’ONU. http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

Comment vaincre l’obstacle de l’ignorance (de l’existence de luttes syndicales au niveau international). Le Monde diplomatique

https://www.monde-diplomatique.fr/1...

L’observatoire d’élues syndicales de la CGT. Nouvelle revue du travail Open édition https://journals.openedition.org/nr...

La conscience politique clé de l’émancipation des peuples http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

** Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message