Traditionalisme chrétien et traditionnelle pornographie

dimanche 2 octobre 2016.
 

Traditionalisme chrétien (manif contre Golgotha picnic, manif pour tous...) et traditionnelle pornographie (publications pornographiques de l’Eglise catholique allemande).

2.000 catholiques traditionalistes mobilisés contre la pièce de théâtre Golgota Picnic ont manifesté dimanche à Paris. Les catholiques traditionalistes, venus de partout en France et des pays voisins, ont dénoncé la "christianophobie" et affirmé leur foi en Jésus Christ blasphémé à leurs yeux par la pièce. Une banderole placée en tête de cortège proclamait que "La France est chrétienne et doit le rester". "Christianophobie, ça suffit" ou "Christ blasphémé, chrétiens indignés", ont-ils aussi scandé.

11 décembre Manifestation pour défendre la liberté de création contre les catholiques intégristes

Dans le même temps, Monseigneur Vingt Trois, archevêque de Paris, a présidé un grand rassemblement sur le même sujet.

Cette mobilisation visant à une censure des productions artistiques arrive au moment où un scandale éclate en Allemagne concernant l’Eglise catholique, propriétaire à 100% de la plus grande maison d’édition allemande, Weltbild, maison d’édition qui prospère en utilisant des supports à caractère pornographiques (visionner par exemple la video portée en lien ci-dessous) :

http://www.welt.de/videos/panorama/...

La presse allemande se délecte de la révélation par un bulletin professionnel de l’industrie allemande, Buchreport, des liens entre la plus grande maison d’édition allemande, Weltbild, et l’Eglise catholique. Selon ce bulletin la société lui appartient à... 100%. Ce qui n’empêche pas la société en question de vendre des supports à caractère pornographiques (livres et DVD). La situation, d’après Die Welt, n’est pourtant pas totalement inconnue des évêques allemands : depuis dix ans, un groupe de catholiques tente de tirer la sonnette d’alarme sur cette situation : en 2008 par exemple, ils ont envoyé 70 pages de documentation à la conférence des évêques en détaillant les titres douteux. Ces derniers seraient environ 2.500.

En voici deux par exemple :

JPEG - 20.4 ko
JPEG - 29.5 ko

L’Eglise possède également à 50% une société d’édition, Knaur Droemer, qui publie également du matériel pornographique. De son côté, la Conférence des évêques a réagi avec indignation à ces assertions, arguant que des mesures ont été prises de longue date pour tenter d’éradiquer tout contenu licencieux des catalogues. Voire...


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message