3 mars 1795 : Le rétablissement de la Bourse symbolise la contre-révolution initiée après le 9 thermidor

vendredi 3 mars 2017.
 

Après la chute de Robespierre, la France connaît :

* d’une part l’instauration d’un climat de terreur à l’encontre des Montagnards,

* d’autre part une remise en cause systématique des acquis sociaux,

* enfin un rétablissement progressif du pouvoir économique et politique de la grande bourgeoisie.

A) La Convention thermidorienne couvre et entretient un climat de terreur à l’encontre des Montagnards

Commencée dans la seconde moitié de 1794, l’offensive contre les Jacobins et les sans-culottes s’accélère en 1795 :

* 1er janvier 1795 : La jeunesse dorée de Rouen attaque et dévaste les locaux de la Société populaire qui doit fermer ses portes.

* 2 février 1795 : La jeunesse dorée parisienne franchit une nouvelle étape dans la violence des agressions contre les sans-culottes.

* 14 février 1795 : A Lyon, une compagnie secrète (les Compagnons de Jéhu ou de Jésus) sème la terreur au détriment des républicains. Le juge Fernex est massacré puis jeté dans le Rhône.

* Avril Mai 1795 : Muscadins, jeunes royalistes, émigrés de retour... imposent une Terreur blanche de plus en plus sanglante.

* 4 mai 1795 : 99 Jacobins sont massacrés à Lyon

* 7 mai 1795 : L’ancien maire jacobin de Saint Etienne est tué en pleine rue

* 11 mai 1795 : Une trentaine de Jacobins sont massacrés à Aix

B) La Convention thermidorienne liquide politiquement la gauche républicaine et rétablit progressivement le pouvoir des classes riches

* 7 janvier 1795 : La majorité des députés de la Convention thermidorienne ouvre les portes du pays aux émigrés ; ils peuvent récupérer leurs biens non vendus et être indemnisés pour leurs biens vendus.

* 7 février 1795 : Gracchus Babeuf est arrêté.

* 23 février 1795 : La Convention thermidorienne assigne à résidence tous les fonctionnaires civils et militaires destitués localement ou nationalement depuis le 9 thermidor.

* 2 mars 1795 : La Convention thermidorienne décrète d’accusation les anciens membres du Comité de salut public : Barère, Collot d’Herbois, Billaud Varenne, Vadier.

* 3 mars 1795 : La Bourse est rétablie

* 5 avril 1795 : De nouveaux députés de gauche (Cambon, Levasseur, Thuriot, Lecointre...) sont décrétés d’accusation

17 avril 1795 : La Garde nationale est épurée de ses éléments de gauche ainsi que des ouvriers et artisans ( à présent chaque garde doit avoir les moyens de s’équiper lui-même).

C) Le peuple fait les frais de cette politique de rétablissement des intérêts des classes dominantes et essaie de résister

* 31 janvier 1795 : Le manque de nourriture et le froid provoquent à Rennes une émeute populaire contre laquelle la troupe intervient.

* 21 mars 1795 : Emeute populaire à Paris pour réclamer du pain et l’application de la Constitution de l’An 3.

* 20, 21, 22 mai 1795 : Une grande mobilisation populaire parisienne se développe sur les mêmes objectifs que le 21 mars : du pain et la constitution de l’an 3.

23 mai 1795 : L’armée écrase le soulèvement parisien. 1200 républicains sont incarcérés. La route est ouverte vers le pouvoir de la grande bourgeoisie alliée aux anciennes classes dominantes d’Ancien régime que la France va subir sous le Directoire, le Consulat et l’Empire. La Restauration n’aura plus qu’à récupérer la mise à partir de 1815.

Jacques Serieys


Signatures: 0

Forum

Date Nom Message