31 décembre 1937 : « La lutte contre le bolchevisme mondial est le but principal de la politique allemande » (Goebbels, ministre nazi de la propagande)

vendredi 4 mai 2018.
 

1) Pour tous les fascismes, les ennemis principaux à abattre sont les syndicats de salariés, le communisme et le socialisme

Les fascismes ont été souvent créés, toujours soutenus par les Etats Unis, la Grande-Bretagne, la France et leurs alliés dans les années 1917 1923 afin d’écraser les aspirations sociales, démocratiques et pacifistes des peuples (en Russie, Allemagne, Italie, Hongrie, Roumanie...).

Le grand patronat a financé alors la naissance de groupes et partis fascistes pour ne pas avoir à répartir les richesses avec les salariés et couches populaires, pour même ne pas prendre le risque d’une victoire électorale de partis de gauche susceptibles de remettre en cause l’ordre capitaliste.

Les droites d’Europe ont alors souvent aidé, jamais combattu les fascismes parce qu’ils assuraient un sale boulot d’extermination des syndicalistes et militants de gauche.

L’extermination des socialismes était la marque génétique essentielle des fascismes à leur naissance. Elle l’est restée par la suite.

2) De 1933 à 1939, le nazisme avait terminé la mission dont il était chargé par le grand capital : le génocide de la gauche militante allemande

Document de mars 1934 sur le premier camp de concentration nazi, ouvert en 1933 : Dachau

Génocide de la gauche allemande et des Juifs par les nazis : Nuit de Noël 1933 au camp de concentration extermination de Fuhlsbuettel

"Dachau, dans le camp des meurtriers" Livre d’Hans Beimler paru en août 1933 sur les débuts des camps d’extermination

Camps de concentration nazis de 1933 à 1939 : reportage photo du magazine Match

L’écrasement du mouvement ouvrier et des communistes étant réalisé, le nazisme va pouvoir planifier un objectif bien plus ambitieux : s’attaquer à l’URSS. Tel est le sens de la déclaration ci-dessous de Goebbels.

3) Directive de Goebbels le 31 décembre 1937, en tant que chef de propagande du parti nazi

« La lutte contre le bolchevisme mondial est le but principal de la politique allemande. La tâche principale de la propagande national-socialiste est de l’expliquer. Pendant les années qui ont suivi l’effondrement en 1918 jusqu’à la prise du pouvoir par le national-socialisme, le communisme dirigé par les juifs était l’ennemi déterminé du mouvement national-socialiste et de la renaissance du peuple allemand. Dans un lutte impitoyable, le national-socialisme a vaincu et écrasé définitivement cet ennemi en Allemagne. Après la prise du pouvoir, le bolchevisme est devenu au niveau mondial l’ennemi mortel du Peuple Allemand. Le combat contre le communisme que nous avons mené en Allemagne jusqu’en 1933, nous devons le mener après 1933 contre le bolchevisme mondial. A la propagande incombe la tâche de montrer au Peuple Allemand que le bolchevisme est son ennemi mortel et de montrer au monde qu’il est l’ennemi de tous les peuples et de toutes les nations et qu’il est dès lors l’ennemi mondial. Heil Hitler ! » (1)

4) Du crime contre l’humanité perpétré en Allemagne sur la gauche au crime contre l’humanité perpétré en URSS

Pour moi, les Etats Unis, la Grande Bretagne et la France portent une très lourde responsabilité dans le plus massif crime contre l’humanité de la Seconde guerre mondiale : celui des troupes fascistes (allemands, italiens, espagnols, hongrois, roumains, français, autrichiens, belges...) sur les civils soviétiques.

1er septembre 1939 : En attaquant la Pologne, Hitler déclenche la Seconde guerre mondiale. Pourquoi n’a-t-il pas été arrêté avant ?

Après avoir étudié de nombreux documents, je ne pense pas que l’on puisse descendre en dessous de 15 millions de civils soviétiques morts durant la deuxième guerre mondiale dont :

- de 7 à 8,5 millions morts dans les camps de concentration en Allemagne ou lors des exécutions massives en URSS même

- de 8 à 10 millions morts des conditions de vie imposées aux civils par une guerre aussi implacable (famines suite aux destructions de récoltes par les armées fascistes...)

Jacques Serieys

Bataille de Stalingrad. Personne ne doit oublier le rôle de l’URSS dans la défaite du nazisme !

Stalingrad la plus grande bataille de tous les temps et le plus grand calvaire sur un champ de bataille


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message