Le webzine Basta ! donne une leçon de démocratie à la presse française

mercredi 26 septembre 2018.
 

Aucun magazine, aucun quotidien n’aura fait ici le travail d’interview précis réalisé par Basta ! Avec son brio habituel, Jacques Généreux apporte les précisions demandées. (avril 2012)

Comment financer la révolution sociale et écologique

Il est donc clair qu’il ne faut plus compter sur la grande presse pour être informé d’une manière simple, clair et complète. Celle-ci est tellement assujettie au pouvoir de l’argent et aux grilles de lecture idéologique dictées par le néolibéralisme, qu’il ne reste plus qu’Internet comme recours !

Il est quasiment impossible de trouver des articles de presse rendant compte objectivement des positions du Front de gauche sans distillation de commentaires sournoisement critiques dont l’objectif n’est pas d’informer mais de nuire. Certes il y a quelques exceptions : L’Humanité, Le monde diplomatique, Alternatives économiques, mais on pourrait espérer un éventail plus large !

Basta ! pose les bonnes questions : celles que se posent un grand nombre de citoyens qui ne confondent pas la politique avec le show-bizness ou un champ de courses oè se confrontent les étalons de différentes écuries.

Les exemples suivants montrent que nombreux journalistes devraient faire un stage de formation chez Basta ! pour améliorer leurs capacités d’analyse.

La Croix du 29/03/2012 Titre de l’article : "Vincent Tiberj, chercheur à Sciences-Po-Paris : « Jean-Luc Mélenchon a encore une marge de progression »"

Le contenu de l’article ne contient pas d’inexactitudes, ce qui constitue déjà un exploit, mais en revanche ne se réfère absolument pas à l’essentiel : l’existence et le contenu du programme politique du Front de gauche, L’Humain d’abord. On parle dans cet article de capacité de rassemblement du FDG, du goût de la confrontation de Jean-Luc Mélenchon, ce qui constitue en soi une affirmation discutable, mais il faut faire frissonner quelque peu le tranquille lecteur de La Croix. Silence radio sur le programme du FDG.

Source : http://www.la-croix.com/Actualite/S...

L’Express du 16/04/2012 Titre de l’article : "L’hésitation montre que les électeurs réfléchissent"

Pourquoi les électeurs hésitent – ils ? Ils réfléchissent au contenu des programmes et notamment de celui du FDG ? Mais non ! Uniquement à la tactique, à la stratégie et aux qualités personnelles des candidats ! Les programmes sont-ils structurés ? Obéissent-ils à une cohérence interne globale ? Non ! Ce ne sont que des listes de promesses ! La politique n’est qu’un jeu de Monopoly !

http://www.lexpress.fr/actualite/po...

Le Monde du 20/04/2012 Titre de l’article : Le Front de gauche s’interroge sur ses lendemains de présidentielle

Ce papier contient des informations exactes et intéressantes, et l’assistance d’un expert en sociologie politique Vincent Tiberj (actuellement bien sollicité par les médias) confère à cet article, du moins pour le lecteur crédule, un très bon taux de crédibilité.

Mais encore une fois, l’absence d’une quelconque référence au programme L’Humain d’abord, rend aveugle notre expert et Le Monde à ce qui constitue l’essentiel de la dynamique du Front de gauche.

Que reste-t-il quand on fait abstraction du programme ? Evidemment , la personnalisation ! Ceux qui dénoncent la personnalisation sont ceux-là mêmes qui ignorent ou font semblant d’ignorer l’existence du programme politique du Front de gauche ! Et dans ce cas, ce n’est pas la peine d’en discuter ! Il ne reste que la bête de scène Mélenchon comparée aussi - cela relève de la même logique dépréciative - à un animal de foire. "Le Front de gauche pourrait souffrir de l’extrême personnalisation liée à la présidentielle. "Le NPA sans Besancenot, ce n’est plus grand-chose", rappelle M.Tiberj."

Mais Le Monde sait aussi injecter le venin de la division en essayant de discerner et de cerner des contradictions qui pourraient exister entre les organisations constituant le Front de Gauche "Il y a beaucoup de formations dans le Front de gauche qui ont plus ou moins de force, explique Martine Billard, coprésidente du PG. Peut-être qu’on peut réduire l’éparpillement et accueillir ceux qui sont prêts à nous rejoindre." Une hypothèse que regardent avec réserve les "petits" partis, dont certains pointent le caractère "assez autoritaire" du PG."

On a un exemple ici classique de technique de manipulation :

- 1) on fait un texte avec des éléments exacts, vérifiables.

- 2) on fait appel à un expert patenté : sociologue, économiste,… incarnant l’objectivité de la vérité scientifique.

- 3) on glisse subrepticement des éléments résultant d’une construction idéologico –subjective visant à satisfaire des objectifs de nature politique ou commerciale. Les éléments sont ici de nature politique destinés à créer la zizanie dans la formation politique visée.

On ne peut donc que mettre en garde, dans le contexte particulier qui nous concerne, les militants et sympathisants du Front de gauche lorsqu’ils vont chercher leurs informations dans la presse sans vérifier eux-mêmes les sources. Il est facile de se laisser piéger !

Source : http://www.lemonde.fr/election-pres...

Libération du 19/04/2012 Titre de l’article : Un Mélenchon dernier cri

Reportage honnête. On peut simplement regretter que ne figure pas sur la photo de Mélenchon des canines géantes incrustées avec PhotoShop : la photo aurait été encore plus réaliste !

Mais le journaliste fait un petit commentaire, très court, sur une affirmation de Delapierre "Le système a défendu Marine Le Pen », dénonce Delapierre, sans rire." Sans rire ? Ce journaliste a-t-il fait l’effort d’examiner avec soin, à l’aide d’un moteur de recherche, par exemple, le nombre d’articles et surtout de photographies consacrés à Marine Le Pen depuis décembre 2011 ?

Dans les gratuits : Métro, 20 minutes, dans la presse générale comme : Le Parisien (qui titre récemment que Marine Le Pen a perdu son procès en diffamation contre Eva Joly et illustre son petit article par une photo de …Marine Le Pen ! ) ? Que les journalistes "d’investigation" de Libération fassent une étude statistique sur l’ensemble de la presse sans oublier Marianne, le Nouvel Observateur, L’Express, Le Point, etc. ils constateront tout l’intérêt que cette presse a témoigné d’une manière ou d’une autre et d’une fréquence quasi hebdomadaire à la présidente du Front National. Qu’ils fassent aussi un inventaire des articles concernant Jean-LucMélenchon et surtout son programme : ils constateront une disproportion considérable.

Non, Delapierre n’avait aucune raison de rire et ce journaliste aurait toutes les raisons de sortir son mouchoir pour pleurer de tristesse sur l’état déplorable de la presse française.

Source : http://www.liberation.fr/politiques...

Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message