Toscanini joue l’Internationale en russe

mardi 3 septembre 2019.
 

Le 25 mai 1944, le plus célèbre chef d’orchestre de l’époque Arturo Toscanini, à la tête de la meilleure formation symphonique américaine NBC, donne un concert au profit de la Croix rouge américaine, à Madison Square à New York. Le concert est enregistré, les images nous montrent de puissants relais qui retransmettent le concert jusqu’à l’Angleterre. La musique est destinée aussi aux troupes américaines, anglaises, canadiennes, françaises et polonaises qui s’apprêtent à envahir l’Europe occupée.

Au programme figure notamment l’Hymne des nations de Verdi. Suite à la réunification d’une partie de l’Italie en 1861, Verdi compose, à partir du texte d’Arrigo Boito, Inno delle nazioni dans le but de faire connaître cette nouvelle nation, à l’occasion de l’exposition universelle de Londres en 1862. L’oeuvre loue l’Amour, la Beauté, la Paix et et la Fraternité, puis, c’est un mélange du God save the king, de la Marseillaise et de la Fratelli d’Italia. Cette oeuvre de circonstance à été oubliée, jusqu’à ce que Toscanini décide d’en réaliser une adaptation, en 1944, en y ajoutant The Star Banner américain et l’Internationale, qui était alors l’hymne de l’URSS.

Le Wensminster Choir chante en russe, dans la version d’Arkady Yakovich Kots. Une précision historique importante s’impose ici. En mai 1944, l’Internationale n’est plus l’hymne soviétique. Le nouvel Hymne de l’URSS est en vigueur depuis le 15 mars 1944. « Debout les damnés de la Terre » d’Eugène Pottier fait place à « L’union indestructible des républiques libres réunie pour l’éternité par la Grande Russie » de Sergueï Michalkov. C’est un monde à l’envers.

Depuis la dissolution du Komintern en juillet 1943, l’Internationale n’est plus chantée en URSS, les troupes alliées qui se préparent à mourir sur les plages de Normandie peuvent cependant entendre le chant de tous les opprimés de la Terre depuis New York. En russe, sous la baguette d’Arturo Toscanini.

Puis, c’est la guerre froide qui s’y mêle. L’Hymne des nations de Verdi est censuré par le maccarthysme au début des années 1950, le passage de l’Internationale disparaît. Retrouvé par quelques inconditionnels de Toscanini, il est intégré dans l’enregistrement d’origine, après que le sénateur du Wisconsin fut envoyé en cure de désintoxication. Pour notre plus grand bonheur.

https://www.youtube.com/watch?v=2OP...

Pour visionner l’Hymne des nations version Toscanini non censurée, cliquer ici.

http://www.youtube.com/watch?v=ECc4...

Karel Kostal


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message