Scandale : 42 000 enfants sont SDF en France

samedi 26 novembre 2022.
 

Le chiffre laisse sans voix : 42 000 enfants sont sans domicile dans notre pays, selon un dernier rapport de l’UNICEF et du Samu social. 42 000. Parmi eux, entre 1 500 et 1600 dorment dans la rue. Les autres sont hébergés dans des hébergements d’urgence, des foyers ou des abris de fortune. Une situation dramatique aux lourdes conséquences, notamment sur la santé mentale des enfants.

Enfants ! Dormez dehors ! Vous n’entrez pas dans nos critères !?

Dans un pays aussi riche que le notre, il est inacceptable que 42 000 enfants soient sans domicile fixe. Du côté des assistés d’en haut, les milliards s’accumulent. 5 personnes possèdent autant de richesses que 27 millions d’autres. Bernard Arnault confisque plus de 149 milliards d’euros. Une toute petite partie de ces sommes permettrait à ces enfants d’avoir un logement stable, doté du minimum de confort. Alors que l’hiver approche, l’urgence est là, sous nos yeux. Notre article.

42 000 enfants sont SDF : une situation dramatique, aux lourdes conséquences

42 000 enfants sont sans domicile dans notre pays, selon un dernier rapport de l’UNICEF et du SAMU Social. Parmi eux, entre 1 500 et 1600 dorment dans la rue : 368 ont moins de trois ans. « C’est énorme, d’autant plus que ce chiffre a augmenté depuis la crise sanitaire », selon Adeline Hazan, présidente de l’UNICEF (Journal Du Dimanche). C’est une situation dramatique, aux lourdes conséquences, notamment pour la santé mentale des enfants. Pour certains d’entre eux, l’absence d’un logement fixe « peut déboucher sur des troubles de la santé mentale plus ou moins conséquents, comme les troubles intériorisés ou extériorisés du comportement, des troubles de l’anxiété ou encore de la dépression et des troubles de l’humeur » (Rapport UNICEF / SAMU Social).

Le risque de non-scolarisation est réel. De nombreuses mairies refusent l’école à des enfants dans l’incapacité de fournir une adresse. Même si certaines le permettent, l’absence de logement ne crée certainement pas les bonnes conditions aux enfants pour étudier. Le rapport UNICEF / Samu social souligne aussi que la « vulnérabilité des enfants sans-domicile [est] accentuée par un moindre accès aux dispositifs de prévention et de soins ». Ils sont les plus sujets à des problèmes de santé mentale : ce sont eux qui en ont le plus besoin. Mais la situation critique de la pédopsychiatrie en France, pointée dans le rapport, rend difficile à ces enfants un accès à ces soins. Ce qui ne fait qu’aggraver leurs troubles.

« Nous lançons un cri d’alarme », explique la présidente de l’UNICEF : « la santé mentale des enfants en général, et celui des enfants sans domicile en particulier, est un angle mort des politiques publiques ». « Il n’y a pas de volonté politique de se préoccuper de la santé mentale des enfants, c’est une évidence », déplore-t-elle.

42 000 enfants sont SDF « et en même temps », 5 milliardaires possèdent autant que 27 millions de Français

Face à cette situation, difficile de ne pas rappeler que la France est la 7ème puissance mondiale, avec près de 3 000 milliards de richesses produites en 2022 (Produit Intérieur Brut). Le problème n’est pas celui de la création de richesses, mais celui de sa répartition. 5 personnes possèdent autant que 27 millions d’autres dans notre pays. La France est championne des milliardaires. Entre 2009 et 2022, le patrimoine des milliardaires a bondi de 439 %.

Difficile aussi de ne pas pointer les super-profits accumulés par des multinationales pendant la crise. Quand, « en même temps », 8 millions de Français dépendent de l’aide alimentaire, 10 millions sont pauvres et 42 000 sont sans domicile fixe. Pour rappel, Total a engrangé 18,3 milliards d’euros de bénéfices seulement sur le premier semestre 2022.

Pour aller plus loin : Vol au-dessus d’un nid de dividendes : Bernard Arnault, 1er assisté de la République

L’argent des milliardaires et les super-profits des multinationales, s’ils étaient taxés comme le proposent LFI et ses alliés de la NUPES depuis des mois, permettraient d’héberger au mieux ces 42 000 enfants. Le camp présidentiel s’est dit favorable à une taxe sur les super-profits… au niveau européen. Autrement dit, une réforme reportée aux calendes grecques. L’urgence est là, sous nos yeux. L’hiver approche à grands pas. Il est plus que temps de donner un toit à ces enfants.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message