3 décembre 1851, le député Alphonse Baudin est tué par l’armée. Pétition pour réédifier sa statue détruite sous Pétain Hitler

dimanche 29 juillet 2018.
 

Voilà exactement 163 ans, le 3 décembre 1851, le député Alphonse Baudin mourut sur une barricade érigée rue du Faubourg-Saint-Antoine à Paris, alors qu’il manifestait contre le coup d’Etat perpétré la veille par Louis Napoléon Bonaparte.

2 décembre 1851 : Coup d’état de Napoléon III

4 décembre 1851 : Quand l’armée assassine les enfants pour complaire à la finance, à la droite et à l’Eglise

De Valmy au soulèvement du Var le 5 décembre 1851 : la République au coeur !

3 au 13 décembre 1851 Résistances au coup d’état de Napoléon 3 en province

Lui qui voulait montrer au peuple de Paris comment on « meurt pour 25 francs », il tomba, fauché par une balle tirée par la troupe envoyée par celui que Victor Hugo allait bientôt affubler du sobriquet de Napoléon le Petit.

Ce drame fait partie de la légende française. Symbole de la République assassinée, le député Alphonse Baudin a longtemps été, bien après sa mort, honoré par tous les républicains. Et la construction d’une statue en sa mémoire a pendant des années été un point de ralliement des républicains. Cela a été le combat du journaliste Charles Delescluze, qui, dans son journal Le Réveil, avait lancé une première souscription, pour ériger cette statue ; cela a été le combat du tout jeune avocat Léon Gambetta qui avait assuré la défense du journaliste ; et de tant d’autres encore...

Las ! Si les cendres d’Alphonse Baudin furent transférées au Panthéon en 1889 et si sa statue fut finalement érigée en 1901, avenue Ledru-Rollin, non loin du lieu de son assassinat, celle-ci fut détruite par le gouvernement de Vichy en 1941, sur pression de l’occupant nazi, et à la différence de beaucoup d’autres, elle n’a ensuite jamais été reconstruite. Triste oubli...

En ces temps de crise économique et démocratique, sans doute la France est-elle confrontée à d’autres urgences que la reconstruction d’une statue. L’urgence par exemple de faire reculer la misère dans un pays où l’on compte plus de 8,2 millions de pauvres. L’urgence aussi de refonder la démocratie, pour sortir de ce système de monarchie républicaine qui gangrène le pays ; pour sortir enfin du système du « coup d’Etat permanent » qui, du Second Empire jusqu’à aujourd’hui, constitue une déplorable exception française.

Mais précisément, Alphonse Baudin, le médecin des pauvres de Nantua, le député courageux qui brava le coup d’Etat, est le symbole de tous ces combats à la fois. Le symbole d’une République authentiquement démocratique et sociale, résolument généreuse et fraternelle.

A l’initiative du journal Médiapart et en particulier du journaliste Laurent Mauduit, un appel réunissant élus et historiens, vient d’être lancé pour que soit reconstruite une statue en hommage au député Alphonse Baudin (cliquez là pour la signer). Sitôt contacté, cette initiative m’a enthousiasmé. Plusieurs personnes m’avaient déjà sensibilisé à cette question suite à ma demande d’une rue Robespierre à Paris. J’avais reçu de nombreux courriers soutenant mon initiative, défendant la mémoire révolutionnaire et ouvrière de Paris, et me demandant aussi de la prolonger pour réclamer la reconstruction de cette statue détruite par l’armée allemande. L’idée m’avait séduite, j’ignorai les détails de cette histoire, aussi quand la rédaction de Médiapart m’a sollicité il y a quelques jours, j’ai immédiatement répondu « banco ».

Joie supplémentaire, hier, à l’occasion de notre Bureau municipal préparatoire au Conseil d’arrondissement du 12e du lundi 5 décembre et du Conseil de Paris des 12 et 13 décembre, la totalité de la majorité municipale du 12e (Parti Socialiste, PRG, EE-Les Verts, PCF et Parti de Gauche) a décidé de présenter un vœu reprenant cette idée. Je dois préciser que cette unanimité doit aussi à mon collège Fabrice Moulin.

Voici le texte de cet appel. Pour l’essentiel, le voeu que nous présenterons aux autres élus de Paris est indentique. Faites le connaître, signez le

Historiens ou élus du 12ème arrondissement de Paris, les soussignés :

- en appellent donc au Maire de Paris et aux élus de la capitale, pour qu’ils décident de reconstruire la statue d’Alphonse Baudin à proximité du lieu de son assassinat.

- prendront toutes les initiatives nécessaires, de la constitution d’une association jusqu’au lancement d’une souscription, pour y parvenir.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message